NOUVELLES
31/12/2018 16:45 EST | Actualisé 02/01/2019 10:50 EST

12 projets transformateurs à surveiller à Montréal en 2019

Déjà touchée par de nombreux projets, la métropole continuera de se métamorphoser au cours des prochaines années.

vmargineanu via Getty Images

Montréal est le théâtre de nombreux projets depuis les dernières années, dont les méga-chantiers que sont le pont Champlain, l'échangeur Turcot et le Réseau express métropolitain (REM). Mais déjà, la métropole envisage une nouvelle vague de chantiers majeurs dont on connaîtra les détails au cours de l'année à venir. Voici un tour d'horizon des annonces à surveiller en 2019.

Que fait-on de la voie Camillien-Houde?

HuffPost Québec
La Ville de Montréal dresse un bilan positif du projet pilote bannissant les automobiles de transit sur de la voie Camillien-Houde, sur le mont Royal.

La fermeture de la voie Camillien-Houde aux automobilistes de transit était le sujet de l'année à Montréal en 2018 et ça le sera encore en 2019. Après la publication d'un rapport préliminaire plutôt favorable, les élus attendent les recommandations finales de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) avant d'en faire une mesure permanente.

Déjà, la mairesse Valérie Plante a montré un début d'ouverture à permettre le retour des véhicules de transit sur la montagne. Mais elle prévient qu'une telle mesure devra être accompagnée d'importants changements pour assurer la sécurité des Montréalais.

Le parc La Fontaine entamera sa métamorphose

Courtoisie - Ville de Montréal
Le parc La Fontaine sera réaménagé pour lui redonner du lustre et pour retirer la circulation automobile.

L'administration Plante prendra un premier pas vers la métamorphose du parc La Fontaine avec la mise en chantier du Théâtre de verdure. Ce théâtre a été fermé en 2014 à cause de sa vétusté.

Un nouveau plan directeur pour le parc La Fontaine a été adopté en octobre et il comprend des travaux pour le Théâtre de Verdure dès 2019.

La portion la plus ambitieuse de la métamorphose ne débutera toutefois qu'en 2021. C'est alors que la Ville compte fermer les rues qui traversent le parc afin d'en faire des «promenades intérieures». L'avenue du Parc-La Fontaine sera aussi amputée de moitié pour que le parc soit ceinturé d'un «trottoir boulevard».

Royalmount: commencera, commencera pas?

Courtoisie - Carbonleo
L'entreprise Carbonleo prévoit un mégacentre commercial nommé Royalmount à l'angle des autoroutes 15 et 40, à Ville-Mont-Royal.

L'un des projets les plus controversés se situe toutefois à l'extérieur des limites de la Ville de Montréal. L'entreprise Carbonleo souhaite installer un immense centre commercial à la frontière entre Ville-Mont-Royal et l'arrondissement montréalais de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Plusieurs craignent que le projet baptisé Royalmount ne vienne siphonner une partie de la vitalité commerciale et culturelle du centre-ville.

L'administration Plante a émis d'importantes réserves sur le projet et la Ville de Montréal a tenu des audiences publiques devant une de ses commissions, mais les pouvoirs réels de la métropole pour bloquer le projet sont limités. Reste le ministère des Transports, qui pourrait refuser les modifications demandées au réseau autoroutier.

Carbonleo a déjà commencé des travaux de démolition et compte entamer la construction de son vaste complexe en début d'année.

Hippodrome: des choix importants

Courtoisie - Ville de Montréal
La mairesse de Montréal, Valérie Plante, veut construire 8100 logements sur le site de l'ancien hippodrome Blue Bonnets.

Un projet voisin du complexe Royalmount monopolisera aussi une partie de l'attention de la Ville et de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. L'ancien hippodrome est déjà largement détruit et Montréal souhaite y installer plus de 8000 logements ainsi que des écoles et des commerces de proximité.

Des études sont prévues en 2019 et 2020. Mais déjà, deux casse-tête se dressent devant la Ville.

Le plus cher sera l'achat de terrains au CN pour raccorder les deux portions du boulevard Cavendish. L'autre sera la gestion des eaux de pluie dans un secteur où les égouts sont déjà largement saturés.

Les services de la Ville suggèrent carrément de recréer une ancienne rivière afin de ne rien ajouter aux égouts de la Ville. L'administration Plante évalue aussi la possibilité d'aménager des fosses et des sols perméables, par exemple.

Une dalle-parc et un parc-nature pour Turcot

Courtoisie - Ville de Montréal
Avec le déplacement de l'échangeur Turcot, la Ville de Montréal souhaite créer un nouveau parc-nature dans l'ancienne cour du même nom, en plus d'une dalle-parc pour connecter les quartiers.

La saga de la dalle-parc Turcot se poursuivra en 2019. Après avoir retiré la structure piétonne du méga-projet d'échangeur, le gouvernement provincial l'a remise à l'ordre du jour quelques mois avant les élections. Le nouveau gouvernement caquiste a promis de la maintenir.

La Ville de Montréal voit encore plus grand et mène actuellement une consultation publique sur l'avenir de l'ancienne cour Turcot. L'administration Plante souhaite la revégétaliser pour en faire un nouveau parc-nature. Une des idées qui circulent est de recréer le lac à la Loutre qui s'y trouvait autrefois.

L'OCPM a mené des consultations publiques à cet effet en novembre et prépare actuellement son rapport. La Ville et le gouvernement pourront ensuite déterminer l'allure et le coût du projet.

Une nouvelle vie pour le Silo no 5?

Olivier Robichaud
L'iconique Silo no 5 sera la pièce maîtresse d'un projet de redéveloppement de l'entrée du Vieux Port de Montréal.

Les idées pour transformer le célèbre Silo no 5 qui trône à l'entrée du Vieux-Port de Montréal fusent depuis plusieurs années, sans qu'aucun projet n'aboutisse. Les choses pourraient toutefois s'accélérer en 2019, puisque la Société immobilière du Canada (SIC) prévoit lancer un appel de projets pour développer le secteur qui s'étend du silo jusqu'à l'usine de Farine Five Roses, autre icône de l'ère industrielle.

Au moins un promoteur tente d'attirer l'attention de la SIC, propriétaire du site. Le Groupe IKONIC souhaite y construire un quartier complet, comprenant des résidences, des commerces et deux hôtels, le tout connecté par une passerelle aérienne.

Le Port de Montréal se bute à un poisson

Courtoisie - Port de Montréal
Le Port de Montréal souhaite construire un nouveau terminal portuaire à Contrecoeur, sur la Rive-Sud.

Le Port de Montréal devra-t-il mettre au rancart son projet d'expansion majeure à Contrecoeur? L'autorité portuaire souhaite créer un nouveau terminal qui pourra recevoir plus de 1 million de conteneurs supplémentaires par an, et jusqu'à 3,5 millions par an lors de phases subséquentes.

Mais les ministères provinciaux ainsi que Pêche et Océans Canada soulignent que les études menées sur deux espèces menacées présentes dans le secteur n'étaient pas suffisamment complètes. Le fleuve doit être dragué pour que le projet se concrétise, ce qui pourrait affecter l'habitat du chevalier cuivré. Ce poisson n'existe qu'au Québec.

La rainette faux-grillon, une petite grenouille devenue un véritable cauchemar pour les développeurs de la Montérégie, pourrait aussi être affectée par la construction des infrastructures sur terre.

Le dossier est présentement évalué par l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE).

Des grands parcs pour l'Ouest et Anjou

HuffPost Quebec
Le Golf métropolitain d'Anjou.

Les Montréalais peuvent s'attendre à du nouveau dans deux des plus importants dossiers environnementaux de la métropole. L'administration Plante a déjà pris les dispositions réglementaires nécessaires pour bloquer des projets de développement immobilier dans Pierrefonds-Ouest et sur le Golf métropolitain d'Anjou, deux endroits ciblés pour étendre le réseau d'aires protégées de Montréal.

Une nouvelle somme de 60 M$ est réservée pour des expropriations dans le budget 2019. Le responsable des grands parcs, Luc Ferrandez, a déjà confirmé qu'elles seront utilisées pour acheter les terrains dans Pierrefonds-Ouest que l'administration veut transformer en «parc national urbain».

Mais expropriation rime souvent avec contestation judiciaire. Sans parler de l'opposition des maires d'Anjou et de Pierrefonds-Roxboro aux plans de l'administration.

Redévelopper l'Est de l'île...

HuffPost Québec
La rue Notre-Dame est dans un état de désuétude avancée, mais les projets pour la revitaliser n'ont jamais abouti.

Tous les yeux seront rivés vers l'Est de Montréal en 2019. Le développement l'Est est devenu le principal point de rencontre entre l'administration Plante et le nouveau gouvernement caquiste, qui risquent de s'affronter sur plusieurs autres dossiers comme l'environnement, le cannabis et l'immigration.

Mme Plante et la nouvelle ministre de la Métropole, Chantal Rouleau, ont signé une nouvelle déclaration en décembre pour revitaliser la rue Notre-Dame, implanter un tramway entre le centre-ville et la pointe de l'île et décontaminer les anciens terrains industriels, entre autres choses. Elles ont promis que les détails comme le coût, l'échéancier, les études à mener, etc. seront connus en 2019.

... et l'est du centre-ville

Olivier Robichaud
Les installations montréalaises de Molson forment la plus ancienne brasserie du Canada. Elles seront fermées en 2021.

La portion la plus à l'est du centre-ville connaîtra aussi d'importants changements en 2019. Le départ de la brasserie Molson n'est prévu qu'en 2021, mais le terrain a déjà été mis en vente. En 2019, l'administration Plante mènera une consultation publique pour savoir quel genre de développement immobilier sera permis sur ce terrain et dans toute la zone dite des Faubourgs.

Cette consultation vise aussi les terrains adjacents à la tour de Radio-Canada. La nouvelle Maison de Radio-Canada, beaucoup plus petite, devrait ouvrir en 2020. La tour sera ensuite remplacée par un complexe résidentiel et commercial.

McGill College, la Rambla de Montréal?

Courtoisie - Ville de Montréal
Vue aérienne de l'avenue McGill College.

L'OCPM se penche aussi sur l'avenir de l'avenue McGill College. L'administration Plante souhaite piétonniser l'artère, qui reçoit quotidiennement près de 10 000 piétons. La mairesse souhaite en faire «l'hypercentre» de Montréal, une place publique comparable à la Rambla de Barcelone.

En octobre, les citoyens étaient invités à redessiner McGill College à leur façon en y intégrant toutes sortes d'éléments comme des commerces, des pistes cyclables, un plan d'eau, des bancs, etc.

Le rapport de l'OCPM est attendu en 2019. Les travaux ne commenceront toutefois pas avant 2021, lorsque le réaménagement de la rue Sainte-Catherine sera terminée.

Ligne bleue: prolongera, prolongera pas?

Mario Beauregard, La Presse Canadienne
Justin Trudeau confirme la participation financière du fédéral pour le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal, le 9 avril 2018.

Les astres semblent alignés pour le prolongement de la ligne bleue du métro. Mais ce prolongement a été promis puis retardé tellement souvent que les résidents de Saint-Léonard et Anjou attendront probablement de voir les pics et les pelles avant d'y croire.

D'autant plus que, selon le quotidien 24 Heures, la Société de transport de Montréal (STM) a de la difficulté à trouver du personnel pour le bureau de projet.

N'empêche, les avis d'expropriation ont déjà été envoyés par le gouvernement provincial et le fédéral a promis une participation financière. Le début des travaux est prévu en 2021 et l'ouverture des cinq nouvelles stations devrait avoir lieu en 2026.

Les chantiers en cours

absolut_100 via Getty Images

Et puis, il y a les projets déjà en cours qui se poursuivront en 2019. Certains seront livrés en cours d'année, d'autres causeront encore quelques maux de tête, notamment aux automobilistes.

En rafale, au cas où vous l'aviez oublié:

  • L'échangeur Turcot n'est pas terminé, mais au moins la phase critique est passée. La livraison est prévue pour la fin de 2020.
  • On devait rouler sur le nouveau pont Champlain dès la fin décembre. Ce sera plutôt en juin 2019.
  • Le Réseau express métropolitain a commencé à prendre forme. Les différents tronçons, en commençant par celui de la Rive-Sud, seront livrés successivement de 2021 à 2023.
  • Les travaux sur la rue Sainte-Catherine reprendront en janvier 2019 après une pause causée par un appel d'offres infructueux. La fin de la phase 1 est toujours prévue en 2021.
  • Le nouvel amphithéâtre de l'île Sainte-Hélène sera prêt en 2019. Une révision de l'offre de spectacles extérieurs au parc Jean-Drapeau est toutefois prévue en vertu d'une nouvelle entente avec Saint-Lambert.

Bonne année 2019!