LES BLOGUES
31/01/2019 12:20 EST | Actualisé 31/01/2019 13:18 EST

N’oublions pas de causer de santé mentale chez les tout-petits

Soutenir un parent, c’est lui permettre d’être disponible pour son enfant et ainsi favoriser le développement d’un lien d’attachement solide et sécurisant.

Praveenkumar Palanichamy via Getty Images
Un peu comme les fondations d’une maison, le lien d’attachement entre l’enfant et ses parents est donc essentiel à la santé mentale et au développement d’un enfant.

Alors que la Journée Bell Cause pour la cause réussit à positionner la santé mentale des Canadiens au cœur des conversations durant le mois de janvier, l'Association québécoise pour la santé mentale des nourrissons rappelle l'importance de se préoccuper également de la santé mentale de nos tout-petits, qui deviendront les grands de demain.

SUR LE MÊME SUJET:

» «Causer» pour la santé mentale

» Maladie mentale: stigmatisation et sensibilisation, parlons-en

» On cause pour la santé mentale, peut-on causer aussi pour la maladie mentale?

La santé mentale se construit dès les premières années de la vie

C'est pourquoi la prévention en santé mentale doit commencer à ce jeune âge, d'autant plus que les interventions pendant la petite enfance seraient beaucoup plus efficaces que chez les enfants d'âge scolaire, les adolescents et les adultes en raison de la grande plasticité du cerveau des tout-petits.

Nous avons donc tout avantage à offrir les meilleures conditions possible pour prévenir les problèmes de développement affectif, relationnel, langagier, moteur ou autres qui pourraient survenir chez les tout-petits.

Pour favoriser une meilleure santé mentale chez nos enfants, il faut d'abord agir auprès des parents.

Tel que l'a mentionné le pédiatre et psychanalyste Donald Winnicott, «un enfant tout seul, ça n'existe pas». Un tout-petit se développe au sein de la relation avec son ou ses parents, sa famille élargie, sa communauté, son milieu de garde.

Soutenir un parent, c'est lui permettre d'être disponible pour son enfant et ainsi favoriser le développement d'un lien d'attachement solide et sécurisant. Les moments de jeu permettent d'ailleurs de renforcer cette relation privilégiée et sont au cœur de plusieurs interventions thérapeutiques. En effet, le jeu parent-enfant contribue au développement de la capacité d'expression, de l'imaginaire et de la gestion des émotions.

Un peu comme les fondations d'une maison, le lien d'attachement entre l'enfant et ses parents est donc essentiel à la santé mentale et au développement d'un enfant.

Dans la société actuelle, les parents sont constamment engagés dans une course effrénée contre la montre et ils peinent parfois à trouver le temps de simplement partager des moments de plaisir avec leur enfant. Ce phénomène peut notamment s'expliquer par un entourage beaucoup plus restreint qu'avant. En effet, les familles nombreuses et les communautés tissées serrées sont moins répandues qu'autrefois. C'est pourquoi les professionnels et les intervenants occupent aujourd'hui une place importante dans la vie des familles et des tout-petits, en contribuant à leur accompagnement et à leur soutien.

Afin de répondre aux inquiétudes des parents concernant le développement affectif, relationnel, langagier, moteur ou autre de leur enfant, il est essentiel que les parents aient accès rapidement aux ressources en santé mentale. Il est tout aussi important que les intervenants et les professionnels aient accès à des lieux de formation et de perfectionnement. Par exemple, l'Association québécoise pour la santé mentale des nourrissons offre aux intervenants des formations de pointe afin de les aider à mieux accompagner les parents et leurs enfants, dans le but notamment de favoriser un lien d'attachement à la fois solide et positif.

Pour une meilleure santé mentale de nos tout-petits, assurons-nous collectivement d'offrir le meilleur soutien possible aux parents.

À LIRE AUSSI:

» Êtes-vous heureux?

» Santé: notre détermination face au mépris des employeurs

» Le Québec aimé à genoux, mais détesté debout

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.