POLITIQUE
01/10/2018 22:18 EDT | Actualisé 02/10/2018 08:08 EDT

Élections Québec 2018: Montréal continue de soutenir le Parti libéral du Québec

Le Parti québécois est toutefois introuvable.

Après une course électorale de 39 jours, les électeurs ont décidé d'arrêter leur choix sur un gouvernement majoritaire dirigé par la Coalition avenir Québec (CAQ), avec François Legault à sa tête.

Dans la région de Montréal, le vent de changement ne s'est pas fait sentir autant qu'ailleurs au Québec. Un grand nombre de circonscriptions ont continué de soutenir le Parti libéral du Québec (PLQ) ou ont donné leur vote à Québec solidaire (QS).

Île de Montréal

Dans l'est de Montréal, Lise Thériault est élue de nouveau dans Anjou-Louis-Riel. Marie Montpetit conserve aussi la circonscription de Maurice-Richard, tout comme la députée de Jeanne-Mance-Viger, Filomena Rotiroti. Marc Tanguay conserve aussi son siège pour la circonscription de LaFontaine.

L'ancienne journaliste Paule Robitaille sera la députée libérale dans Bourassa-Sauvé et Frantz Benjamin dans Viau. Enrico Ciccone a pris le comté de Marquette.

Le PLQ a solidifié ses appuis dans l'ouest de Montréal en défendant la circonscription d'Acadie (Christine St-Pierre), D'Arcy-McGee (David Birnbaum), Marguerite-Bourgeoys (Hélène David), Mont-Royal-Outremont (Pierre Arcand), Notre-Dame-de-Grâce (Kathleen Weil), Robert-Baldwin (Carlo J. Leitão), Jacques-Cartier (Gregory Kelley), Nelligan (Monsef Derraji), Saint-Henri-Sainte-Anne (Dominique Anglade), Saint-Laurent (Marwah Rizqy), Verdun (Isabelle Melançon) et Westmount-Saint-Louis (Jennifer Maccarone).

La vague orange s'est répandue à Montréal. Québec solidaire a décroché plusieurs circonscriptions, surtout dans l'est de Montréal. Sans surprise, le co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois assurera un deuxième mandat dans Gouin, tout comme Manon Massé qui l'a emporté dans Sainte-Marie-Saint-Jacques.

Québec solidaire a dérobé la circonscription du chef du Parti québécois Jean-François Lisée dans une défaite cuisante. Vincent Marissal sera le député de la circonscription de Rosemont.

Du côté de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla dérobe un comté libéral autrefois détenu par Gerry Sklavounos et remplacé par George Tsantrizos.

La Coalition Avenir Québec détient Pointe-Aux-Trembles dans laquelle Chantal Rouleau livrait une lutte contre Jean-Martin Aussant.

Le caquiste Richard Campeau a été élu dans la circonscription de Bourget, où il a notamment défait Maka Kotto, du Parti québécois.

LIRE AUSSI:
» Raz-de-marée pour la CAQ dans la région de Québec
» Candidats vedettes: lesquels ont été élus?
» Les militants de QS célèbrent leurs gains

Laval et Couronne Nord

Du côté de Sainte-Rose, Christopher Skeete représentera la Coalition avenir Québec.

Une chaude lutte s'est livrée dans Laval-des-Rapides, une circonscription baromètre, entre Christine Mitton de la CAQ et le libéral Saul Polo. C'est finalement le PLQ qui l'emporte.

Laurentides-Lanaudière

La circonscription de Saint-Jérôme était aussi à surveiller comme la population a souvent opté pour différents choix depuis sa création en 2011. Après la démission de M. Péladeau, le péquiste Marc Bourcier avait réussi à tenir le fort. Cette fois-ci, la CAQ misait sur l'économiste bien connu Youri Chassin pour reconquérir cette circonscription et a gagné son pari.

La vice-cheffe du Parti québécois a aussi été élue dans la circonscription de Joliette.

Paul St-Pierre Plamondon, pour le PQ, n'est pas parvenu à se tailler une place dans la circonscription de Prévost, c'est Marguerite Blais qui y représentera la CAQ.

Valérie Plante félicite le gagnant

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a félicité François Legault pour sa victoire. «Je viens de m'entretenir avec le premier ministre élu François Legault pour le féliciter pour sa victoire. J'ai hâte de travailler avec le nouveau gouv. pour faire avancer les priorités des montréalais.es et les intérêts du moteur économique du Québec», a-t-elle écrit sur Twitter.