DIVERTISSEMENT

Les têtes d'affiche d'Énergie passent à Rouge

13/06/2017 03:03 EDT | Actualisé 13/06/2017 03:36 EDT
PC

À peu près toutes les têtes d’affiche de Radio Énergie traverseront à Rouge l’automne prochain. Dominic Arpin et Mélanie Maynard resteront en poste le matin, et Éric et les fantastiques égaieront toujours nos fins d’après-midi mais, n’ajustez pas vos appareils, c’est désormais sur les ondes de Rouge que tout ce beau monde se fera entendre, et non plus à Énergie, et ce, à compter du 14 août.

«Mais que se passera-t-il à Énergie?», demanderez-vous à la lecture de ces lignes. Des annonces seront faites bientôt, a répété jusqu’à plus soif la direction de Bell, propriétaire des deux stations-sœurs, en conférence de presse, mardi matin. On en saura plus dans les prochains jours, sinon les prochaines heures.

Rassurons-nous, les studios d’Énergie ne demeureront pas vides bien longtemps. Persistante depuis un moment, la rumeur du retour des Grandes Gueules flotte toujours dans l’air. Ou José Gaudet et Mario Tessier pourraient-ils hériter d’une tribune chacun de leur côté, auprès d’autres acolytes? À suivre.

Dans une tentative de «dynamiser» son contenu – lisons «rajeunir» entre les lignes –, l’ancien Rock Détente, auquel, soyons francs, colle encore l’étiquette du sobriquet de jadis «Rock Matante», a brassé ses cartes, mais n’a pas eu à chercher bien loin pour bâtir sa nouvelle programmation.

Semble-t-il qu’Éric Salvail et ses «fantastiques» sont très populaires chez l’auditoire féminin de 25 à 54 ans. Il paraissait donc logique de déménager les troupes à Rouge qui, soit dit en passant, abandonne son suffixe «FM» dans sa tentative de repositionnement.

«Match» parfait

En entrevue, Patrice Croteau, nouveau directeur des contenus de Rouge, en remplacement de Brigitte Simard, remerciée il y a quelques semaines, est demeuré très vague sur les raisons de toutes ces modifications reliées entre Énergie et Rouge. «Les chiffres vont ''quand même bien'' pour Rouge, on cherche simplement à rejoindre un auditoire plus large», a-t-il martelé en substance, à plusieurs reprises.

Il a fallu que son homologue Benoit Simard, directeur des contenus à Énergie, passe à son tour à la table des journalistes, pour avoir la vraie heure juste : les 12 % de parts de marché obtenus par Rouge dans les derniers mois, selon les résultats des plus récents sondages Numeris, rendus publics la semaine dernière, n’ont pas été satisfaisants aux yeux des décideurs de la station, qui espèrent évidemment faire mieux l’an prochain. D’où ces transformations qui, de l’extérieur, paraissent avoir été orchestrées dans l’urgence, même si on nous assure qu’elles sont en chantier depuis au moins deux mois.

Benoit Simard évoque un «match parfait» entre Éric et les fantastiques et Rouge, étant donné que 66 % du public d’Énergie est féminin, et que c’est principalement cette tranche de la population qu’aspire à toucher Rouge. Énergie ne deviendra toutefois pas une nouvelle station, a-t-il prévenu. Les habitués continueront de s’y reconnaître.

Dans les deux cas, celui de Rouge comme celui d’Énergie, on est restés très nébuleux sur le style musical qui portera les deux bannières. Le catalogue de chansons devrait être un peu revu et rafraîchi à Rouge, où on compte toutefois toujours miser sur les tubes de l’heure et des classiques des années 80 et 90. La nouvelle orientation se ressentira surtout dans «la rotation» des morceaux, a suggéré Patrice Croteau, qui maintient que les choix musicaux «resteront au même endroit», et reflèteront les préférences de l’auditoire et les visées féminines de Rouge. Difficile de jauger ce qu’il en sera concrètement. Amoureux de Despacito, soyez rassurés, le ver d’oreille de Luis Fonsi et Daddy Yankee tourne déjà à plein régime sur Rouge!

Un défi pour Salvail

Peu de changements marqueront la nouvelle ère d’Éric et les fantastiques à Rouge, le concept éprouvé depuis deux ans à Énergie ayant fait ses preuves, avec ses collaborateurs en rotation et ses discussions enflammées et rigolotes sur divers sujets. Anne-Élisabeth Bossé, Rémi-Pierre Paquin, Virginie Fortin, Maripier Morin, Mike Ward, Stéphane Gendron et Phil Roy seront toujours du nouveau panel de «fantastiques», auquel se joindra Dominic Paquet. Seule Renée-Claude Brazeau quitte le bateau, occupée à l’écriture d’une nouvelle série.

On espère évidemment garder le bassin d’auditeurs déjà fidèles d’Éric et les fantastiques à Énergie et aller en chercher de nouveaux dans le créneau de Rouge. Même ambition avec le rendez-vous matinal de Dominic Arpin et Mélanie Maynard, autre duo très prisé chez les femmes, a-t-on appris mardi.

Éric Salvail jure que ses «fantastiques» et lui ne deviendront pas plus sages, qu’ils auront toujours la langue aussi bien pendue même s’ils ne seront plus hébergés par le même diffuseur. L’animateur reconnaît que le menu de Rouge est peut-être moins au goût du jour depuis deux ans et se dit conscient du défi qui lui incombe maintenant de faire briller à nouveau l’étoile de Rouge. «Ça va devenir un Rouge qui, normalement, devrait me plaire», a précisé celui qui dévoilera dans deux jours, avec son partenaire Jean-Philippe Wauthier, les nominations du prochain Gala des Prix Gémeaux. «On s’éloigne de Marie-Claude Barrette, ça ne sera pas du tout la même affaire», a également spécifié Salvail, en parlant de celle qui l’a précédé les fins d’après-midi à Rouge, dans la dernière année.

Le reste de la grille-horaire de Rouge sera rempli, cet automne, par Julie Boulanger, qui occupera les avant-midis – souhaite-t-on semer la confusion dans l’esprit des gens, étant donné que Julie Bélanger officie à la même heure, à Rythme FM? –, Éric Nolin qui gardera le fort en après-midi et Pierre-Marc Babin qui sera capitaine des soirées.

Le week-end, Patricia Paquin offrira un magazine culturel semblable au défunt Flash, entre 7h et 9h. Benoît Gagnon prendra ensuite le relais de 9h à 11h, et Patrick Langlois, autre transfuge d’Énergie, sera à la tête d’un décompte musical entre 11h et 16h. Éric Nolin, Patricia Paquin et Pierre-Marc Babin sont les seuls rescapés du Rouge déjà existant.

LIRE AUSSI :

» Annie-Soleil Proteau quitte Rythme FM

» Myriam Ségal se joint à Éric Duhaime au FM93

» De nouveaux micros pour Marie-Ève Janvier et Richard Turcotte

À voir également :

Incursion dans le monde des stars québécoises