NOUVELLES

Cette vidéo montre le fléau qui se cache sur les plages d'Hawaï (VIDÉO)

10/04/2017 11:31 EDT

Qui n'a pas déjà rêvé devant des photos des plages paradisiaques d'Hawaï? Pourtant, sous ces étendues de sable doré caressées par les vagues turquoises se joue un drame environnemental désolant, comme le montre cette vidéo de Sustainable Coastlines Hawaii.

Ce weekend, au cours d'un nettoyage de plage sur l'île de Oahu, l'ONG a utilisé un tamis géant pour séparer les débris plastiques du sable. Et le résultat est effarant.


«Le vent transporte les débris du Vortex de déchets du Pacifique Nord (Great Pacific garbage patch) vers la plage de Kailua», explique le groupe environnemental Take 3 For The Sea sur Facebook.

Et il ne s'agit là que d'un aperçu de l'énorme problème de pollution plastique dans les océans.

Environ 8 millions de tonnes métriques de plastique se retrouvent dans l'océan chaque année, selon une étude réalisée en 2015. Et ces déchets ont de multiples effets nocifs sur l'environnement et la faune.

Les tortues de mer ont été retrouvées dans l'océan avec des fourchettes de plastique et des pailles coincées dans leurs narines. Des baleines s'empêtrent régulièrement dans du fil de pêche, ce qui les empêche de chasser et de nager, provoquant parfois leur mort. En février dernier, des chercheurs ont retrouvé 30 sacs de plastique, des emballages de bonbons et d'autres débris dans l'estomac d'une baleine échouée.

De plus, lorsque les poissons consomment du plastique ou du microplastique (des pièces de plastique de moins de 5 millimètres), ils absorbent également les produits chimiques toxiques contenus dans les débris digérés. Certaines de ces toxines peuvent se retrouver dans les poissons et fruits de mer consommés par les humains.

«Le plastique - lorsqu'il se retrouve dans l'océan - est comme une éponge qui absorbent les produits chimiques qui s'y retrouvent déjà, expliquait le chercheur américain Chelsea Rochman à NPR en 2013. Nous avons déterminé que lorsque le plastique interagit avec les acides digestifs dans l'estomac des poissons, les produits chimiques se détachent du plastique et sont transférés dans le système sanguin et dans les tissus du poisson.»

Cet article initialement publié sur le Huffington Post américain a été traduit de l'anglais.

LIRE AUSSI:

» Vos vêtements, votre auto et la «soupe plastique» qui pollue les océans

» Une étude sur la pollution des microplastiques dans la rivière des Outaouais

» Et si les emballages de demain ne polluaient plus?

» Trop d'emballage chez Métro?


Voir aussi:


INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 meilleures plages des États-Unis