Huffpost Canada Quebec qc

Budget fédéral 2016: L'héritage conservateur à la poubelle

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Nouveau gouvernement, nouvelle vision de la fiscalité et des finances publiques. Avec leur premier budget, les libéraux de Justin Trudeau annulent plusieurs décisions des conservateurs. En voici 9 qui auront sûrement des impacts sur vos finances et votre quotidien.

Un texte d'Éric LaroucheTwitterCourriel

1. Adieu réforme de l'assurance-emploi

Les chômeurs auront accès plus facilement à l'assurance-emploi et en plus grand nombre. Dès cette année, le budget prévoit plus de 1 milliard de dollars de plus pour transformer le programme qui avait été réformé par les conservateurs en 2012. Par exemple, les prestataires ne seront plus forcés à accepter un emploi moins bien payé et loin de leur lieu de résidence.


2. Retraite toujours à 65 ans

Vous n'aurez pas besoin de travailler deux ans de plus pour recevoir vos prestations de Sécurité de la vieillesse. Comme prévu, les libéraux annulent la décision conservatrice de reporter de deux ans l'âge pour prendre la retraite, une mesure qui devait entrer en vigueur en 2023.


Close
Le budget Morneau 2016 en bref
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

3. Remplacer la PUGE

Le budget Morneau instaure l'Allocation canadienne aux enfants, une prestation non imposable ajustée en fonction du revenu familial, du nombre d'enfants et leur âge. Elle remplace la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), qui était imposable, la Prestation canadienne pour enfants et le Supplément de la prestation nationale. D'après le gouvernement libéral, une majorité de familles recevront plus d'argent, surtout celles qui sont moins fortunées. Cliquez ici pour lire notre article.


4. Éliminer le fractionnement du revenu des familles

Les libéraux abolissent le fractionnement de revenu pour les familles, qui permettaient à deux conjoints ayant au moins un enfant de moins de 18 ans de transférer un parti du revenu de celui qui gagne le plus vers celui qui gagne le moins pour réduire leur fardeau fiscal. La disparition du fractionnement du revenu des familles permet de financer l'Allocation aux enfants.


5. Supprimer des crédits d'impôt

Les crédits d'impôt sur la condition physique des enfants et les activités physiques des enfants, mis en place par le précédent gouvernement, sont également éliminés. Les libéraux expliquent vouloir ainsi simplifier la fiscalité en concentrant l'aide aux familles avec l'Allocation canadienne aux enfants.


6. Retour du crédit d'impôt pour les fonds de travailleurs

Les libéraux rétablissent le crédit d'impôt pour les détenteurs d'actions de fonds de travailleurs, comme le Fonds de solidarité de la FTQ ou le Fondaction de la CSN. En 2013, les conservateurs avaient annoncé son abolition graduelle.

En 2015, ce crédit d'impôt est passé de 15 % à 10 %, puis il devait être de 5 % cette année et disparaître le 1er janvier 2017. Les libéraux ont décidé de le ramener à son pourcentage initial, 15 %, dès cette année.


7. Rétablir le programme de contestation judiciaire

Le budget Morneau prévoit 5 millions de dollars par an pour financer le programme de contestation judiciaire qui soutient financièrement des individus et des groupes dans leurs démarches judiciaires pour faire valoir leurs droits linguistiques et en matière d'égalité en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés.

Par le passé, ce programme a notamment permis à des communautés francophones en milieu minoritaire de se tourner vers les tribunaux pour obtenir des services dans leur langue.


8. Réouverture de centres pour les anciens combattants

Les bureaux de services pour les anciens combattants rouvriront leurs portes à différents endroits au pays :

    • Charlottetown
    • Sydney
    • Corner Brook
    • Windsor
    • Thunder Bay
    • Saskatoon

Un nouveau centre est aussi prévu à Surrey, en Colombie-Britannique, pour améliorer les services et le soutien offerts aux anciens militaires.

9. Disparition de la Loi sur l'équilibre budgétaire

Avec un déficit de 29,4 milliards de dollars en 2016-2017, le gouvernement libéral doit abroger la Loi fédérale sur l'équilibre budgétaire, adoptée par les conservateurs. Pour l'instant, aucun échéancier n'est prévu pour le retour au déficit zéro. Comme quoi l'approche libérale est bien différente de celle des conservateurs.

LIRE AUSSI
>> Budget Morneau : une avalanche de promesses dans l'espoir de faire croître l'économie
>> Budget fédéral 2016: Assurance emploi un peu plus accessible et prolongée dans certaines régions
>> Les points saillants du budget Morneau 2016
>> Morneau annonce d'importants investissements pour les communautés autochtones
>> Infrastructures: moins d'argent que prévu dans le premier budget Morneau

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter