LES BLOGUES
07/07/2018 07:00 EDT | Actualisé 07/07/2018 07:00 EDT

«Crédulité & rumeurs»: la maudite machine

On ne compte plus le nombre d'analyses produites par le professeur de sociologie pour comprendre le phénomène des complots et la psyché des conspirationnistes.

Saviez-vous que lors des événements de Charlie Hebdo on a dénombré sur la toile 28 arguments préconisant la conspiration, 69 le lendemain et plus de cent le 4e jour. Depuis, les «preuves» presque toutes bidons en faveur des thèses conspirationnistes augmentent de mois en mois, une véritable machine infernale dont on a perdu le contrôle.

Si ce n'est pas toi c'est donc ton frère

Gérald Bronner est une référence en matière de conspiration. On ne compte plus le nombre d'analyses produites par le professeur de sociologie pour comprendre le phénomène des complots et la psyché des conspirationnistes.

Sans doute pour rejoindre un plus large public et mieux l'outiller face à la poussée galopante des conspirations, il a décidé de s'associer au dessinateur Krassinsky pour réaliser Crédulité & rumeurs une excellente bande dessinée sur l'objet de ses recherches.

Crédulité & rumeurs est un exemple d'une vulgarisation réussie sans pour autant sacrifier les notions plus complexes à l'autel de la vulgarisation simpliste.

Le Lombard

Nouveau titre de la bibliothèque du savoir du Lombard, une collection d'intéressantes BD didactiques qui n'est pas sans rappeler la collection Découvertes de Gallimard et la très austère Que sais-je des PUF, Crédulité & rumeurs est un exemple d'une vulgarisation réussie sans pour autant sacrifier les notions plus complexes à l'autel de la vulgarisation simpliste.

Avec sa limpidité magistrale, ses exemples évocateurs et sa langue simple, directe et précise, le professeur explique les mécanismes de l'irrésistible séduction conspirationniste, alimentée par une toile en folie productrice d'une tonne d'informations plus souvent qu'autrement inutiles, qui a réponse à tout et à son contraire.

En moins de 70 pages Crédulité & rumeurs fait le tour de la question et résume efficacement toutes les années de recherches de Bronner sur le sujet.

Le retour d'Orca

Puisqu'on parle de complot, imaginez si un jour le règne animal décidait de faire la guerre aux humains. Imaginez si en plus ces animaux étaient appuyés dans leur guérilla par de grandes corporations humaines.

La table serait mise pour un excitant thriller conspirationniste d'anticipation, Ça tombe bien c'est justement ce que font Léo et Corinne Jamar et Fred Simon dans Mutations, dont le premier tome vient de sortir.

Dargaud

La Terre, dans un futur rapproché. De plus en plus de chalutiers sont victimes d'attaques coordonnées provenant de cétacés impitoyables qui maitrisent un armement terrifiant. Devant la gravité de la situation, l'ONU envoie ses agents les plus rebelles enquêter sur cette nouvelle menace. Et si une transnationale de la mutation génétique était l'instigatrice de ce surprenant comportement de la part des cétacés?

Récit d'aventure et d'anticipation Mutations est une belle petite bande dessinée, classique certes, mais captivante. Dynamique et rythmée la bédé est truffée de petites trouvailles scénaristiques réjouissantes.

Bien que l'on puisse prendre sans problème le train en marche, je crois toutefois que le lecteur devrait lire le premier cycle de 5 volumes de Mermaid Project avant de plonger dans ce Mutations, qui ouvre le nouveau cycle.

Dans l'enfer de Guantanamo

Parmi les cinq complots les plus populaires sur la toile, on retrouve toujours les événements du 11 septembre. Mais conspiration ou non, il reste que les conséquences de ces attentats ont été fondamentales pour les premières décennies du XXIe siècle, surtout pour les centaines de prisonniers, bien souvent innocents, incarcérés à Guantanamo après l'invasion de l'Afghanistan et la chute du gouvernement des Talibans.

Gorani, dont la vie a été brisée par le «bullying» d'une Amérique revancharde ne connaitra ni la paix, ni le bonheur ni au Tchad, ni ailleurs, se transformant en un éternel exilé sans droit de cité nulle part.

Mohammed El-Gorani, Tchadien de naissance qui habitait depuis toujours en Arabie Saoudite, n'avait que 14 ans quand il a été incarcéré sur la base américaine située sur les côtes de Cuba. En séjour d'études au Pakistan, où il s'initiait à l'informatique et à l'anglais, Mohammed est littéralement vendu à Washington par Islamabad qui, pour se sauver la face, fournit à un Oncle Sam en colère tous ceux qui, de près ou de loin, peuvent servir de boucs émissaires.

Dargaud

Pour Gorani commence alors une descente aux enfers dans ce bagne où les droits humains n'existent pas. Pendant 8 ans, il subira humiliations, mauvais traitements et tortures avant que la justice américaine ne reconnaisse son innocence et ne l'expédie vers son Tchad natal qu'il ne connait pas et dont il ne maitrise plus la langue.

Gorani, dont la vie a été brisée par le «bullying» d'une Amérique revancharde ne connaitra ni la paix, ni le bonheur ni au Tchad, ni ailleurs, se transformant en un éternel exilé sans droit de cité nulle part.

La bande dessinée reportage Guantanamo Kid, l'histoire vraie de Mohammed El-Gorani est autant troublante que révoltante. Sans pudeur, avec une grande lucidité et sans tomber dans une surenchère émotive hollywoodienne, Jérôme Tubiana raconte le quotidien bouleversant du jeune tchadien appuyé par le trait économe, mais chargé d'émotions d'Alexandre Franc.

Lecture essentielle, «Guantanamo Kid» se lit très lentement, au compte-goutte, la seule façon d'assimiler l'information et de saisir l'ampleur de cette tragédie.

Tubiana, avant tout un journaliste, trouve avec la bande dessinée un véhicule parfait pour traduire avec dignité les souvenirs des huit ans d'horreurs et des combats incessants que Gorani a dû mener pour défendre ses droits et ceux de ses codétenus.

Lecture essentielle, Guantanamo Kid se lit lentement, très lentement, au compte-goutte, la seule façon d'assimiler l'information et de saisir toute l'ampleur de cette tragédie. Certaines bandes dessinées se lisent d'un coup, ce qui est impossible ici, tant les événements heurtent notre système de pensées qui n'a pas l'habitude de sonder l'ignominie quotidienne.

Une très grand bande dessinée, dure, mais fondamentale.

-------

Gérald Bronner, Krassinsky, Crédulité et rumeurs, Le Lombard.

Léo et Corinne Jamar, Fred Simon, Mermaid Project saison 2, Mutations épisode 1, Dargaud.

Jérôme Tubiana, Alexandre Franc, Guantanamo Kid, l'histoire vraie de Mohammed El-Gorani, Dargaud.

À LIRE AUSSI:

» «La troisième population»: Vol au-dessus d'un nid de coucou
» Avec Édouard Luntz: À la recherche du fantôme de la pellicule
» «Cinq branches de coton noir»: rencontre avec l'incontournable de l'été

À VOIR AUSSI: