DIVERTISSEMENT
03/06/2020 11:39 EDT | Actualisé 03/06/2020 11:59 EDT

Le reporter de TVA Sports Andy Mailly-Pressoir dénonce le racisme systémique dont il a été victime

«Donne-moi ton nom, on enquête sur des gens qui ont un profil similaire...»

Facebook/Andy Mailly-Pressoir

Le reporter de TVA Sports Andy Mailly-Pressoir a pris la parole sur Facebook, ce mardi 2 juin, pour dénoncer le racisme systémique de certains policiers de la province à qui il a eu affaire depuis l’âge de 18 ans.

Le principal intéressé a souligné quelques questions et commentaires qui lui ont été adressés au fil des ans, après avoir été accosté au volant de son véhicule par des agents en service :

«Qu’est-ce qui vous amène dans notre belle ville de Longueuil?»

«Ah, c’est juste un contrôle routier.»

«Tu fais quoi dans la vie pour rouler une auto comme ça?»

«On t’a suivi, parce que tu fittes avec le profil du suspect de notre enquête.»

«Je t’ai vu arriver avec ton truck, j’ai dit à mon partner qu’on allait pogner un motard.»

«Est-ce que tu t’appelles Harry?»

«Est-ce que tu t’appelles James?»

«Mais ça, ce n’est pas ton vrai job.»

«Donne-moi ton nom, on enquête sur des gens qui ont un profil similaire.»

Cette publication survient évidemment dans la foulée du mouvement mondial de solidarité et de protestation contre les inégalités raciales et les violences policières ayant pris forme à la suite du décès de George Floyd,  un Afro-Américain mort sous le genou d’un policier lors de son interpellation à Minneapolis, le 25 mai dernier.

Mardi, dans le cadre du Blackout Tuesday, plusieurs citoyens, maisons de disque et personnalités publiques ont démontré leur soutien envers le mouvement Black Lives Matter en publiant un carré noir sur les réseaux sociaux.