NOUVELLES
02/06/2020 12:41 EDT

«Black Out Tuesday» pour George Floyd: l'hommage silencieux de l'industrie musicale

Plusieurs grandes maisons de disques ont fait voeu de silence ce mardi 2 juin pour protester contre la mort de George Floyd et les meurtres d'autres personnes noires.

ASSOCIATED PRESS Photo/Noah Berger
Des manifestations en protestation à la mort de George Floyd ont éclaté dans plusieurs États américains.

L’industrie musicale prévoit de couper le son pendant une journée pour réfléchir et protester en réponse à la mort de George Floyd et aux meurtres d’autres personnes noires.

Plusieurs grandes maisons de disques et antennes dédiées à la musique ont organisé ce «Black Out Tuesday» («mardi débranché») ce 2 juin alors que de violentes manifestations ont éclaté dans le monde entier suite au décès de George Floyd, mort asphyxié sous le genou d’un policier désormais licencié, arrêté et inculpé «d’homicide involontaire». Les chaînes MTV et BET se sont éteintes pendant huit minutes et 46 secondes pour soutenir le mouvement «Black Lives Matter» et lutter contre l’injustice raciale, rapportent nos confrères du HuffPost américain.

Une journée de silence pour «réfléchir»

Les sociétés musicales Live Nation et TikTok, ainsi que la Recording Academy, ont affiché sur les réseaux sociaux qu’elles comptaient soutenir la communauté noire et s’engager à ses côtés. 

«Le mardi 2 juin, Columbia Records observera le “Black Out Tuesday”», a déclaré le label Sony qui abrite Beyoncé, Bob Dylan, Adele et John Legend. «Ce n’est pas un jour de congé. C’est plutôt une journée de réflexion et de recherche de moyens pour avancer dans la solidarité.»

«Nous continuons à nous tenir aux côtés de la communauté noire, de notre personnel, des artistes et de nos pairs dans l’industrie de la musique, a poursuivi la société. Peut-être qu’avec la musique éteinte, nous pourrons vraiment écouter.»

Le mouvement «Black Out Tuesday» a été rejoint par les marques RCA Records et Epic Records de Sony, les divisions Republic Records, Def Jam, UMG Nashville, Capitol Records et Island Records de Universal Music Group, ainsi que les marques Atlantic et Warner Records de Warner Music Group. Des labels indépendants de plus petite taille ainsi que des sociétés d’édition et de gestion musicales ont également signé.

Pas de sortie musicale cette semaine

Interscope Geffen A&M Records d’UMG a déclaré qu’en plus de rejoindre «Black Out Tuesday», le label qui abrite Lady Gaga, Kendrick Lamar et Billie Eilish ne sortirait pas de musique cette semaine. C’est le premier label à le faire.

«Au lieu de cela, IGA soutiendra les organisations qui aident les manifestants exerçant leur droit de se réunir pacifiquement, aidera les avocats travaillant pour un changement du système et fournira une assistance aux organisations caritatives visant à créer une autonomie économique dans la communauté noire», peut-on lire dans le communiqué. 

IGA a reporté les nouvelles sorties musicales de MGK, 6lack, Dylan, Jessie Ware, Smokepurp, Lil Mosey, Billy Raffoul, Max Leone et d’autres en collaboration avec leurs partenaires Alamo, LVRN, The Darkroom, Bad Boy et d’autres encore. 

Un mouvement suivi sur les réseaux sociaux

Des artistes comme Rihanna, Beyoncé, Taylor Swift, Lil Nas X, Demi Lovato, Post Malone et Harry Styles se sont exprimés sur les réseaux sociaux après la mort de George Floyd et les émeutes mondiales. Sur Instagram, le mouvement a été suivi dans le monde entier avec des publications d’images noires avec le mot-clic #blackouttuesday. 

Certains musiciens ont été aperçus aux côtés de manifestants au cours du week-end, comme Ariana Grande, J. Cole, Jamie Foxx, Chance the Rapper, Kehlani, Miguel, Tinashe, Lil Yachty et Halsey, qui a même déclaré avoir été frappée par un plomb et un éclat d’obus à Los Angeles.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Minneapolis: le frère de George Floyd appelle à manifester pacifiquement