POLITIQUE
26/02/2019 12:21 EST | Actualisé 26/02/2019 12:21 EST

Balarama Holness, un ex-candidat de Valérie Plante, songe à se présenter à la mairie en 2021

L'ancien Alouette qui s'est présenté pour Projet Montréal en 2017 sonde actuellement ses appuis.

Olivier Robichaud
Balarama Holness, ex-candidat de Projet Montréal dans Montréal-Nord, songe à se présenter contre son ancien parti et la mairesse Valérie Plante en 2021.

Valérie Plante devra-t-elle faire face à un ancien allié en 2021? Balarama Holness, ancien porte-couleur des Alouettes devenu militant pour les droits des Noirs, sonde actuellement ses appuis et ne ferme aucune porte.

M. Holness était le candidat de Projet Montréal, le parti de Mme Plante, pour le poste de maire d'arrondissement dans Montréal-Nord lors des élections de 2017. Il a rapidement déchanté après le scrutin, accusant son propre parti de pratiquer le racisme systémique.

M. Holness a laissé entrevoir ses intentions pour l'avenir le 16 février, lors d'un échange sur Twitter avec le principal conseiller politique de Mme Plante, Jimmy Zoubris. L'ancien candidat critique durement les agissements de Projet Montréal depuis que ce parti a accédé au pouvoir.

Il conclut l'échange en disant «On se verra en 2021, Jimmy».

Capture d'écran - Twitter
Balarama Holness, ancien Alouette et ancien candidat de Projet Montréal, songe à se présenter contre son ancien parti en 2021.
Capture d'écran - Twitter
Balarama Holness, ancien Alouette et ancien candidat de Projet Montréal, songe à se présenter contre son ancien parti en 2021.
Capture d'écran - Twitter
Balarama Holness, ancien Alouette et ancien candidat de Projet Montréal, songe à se présenter contre son ancien parti en 2021.

Contacté par le HuffPost Québec, M. Holness confirme qu'il songe à la mairie. Il n'a toutefois pas encore décidé s'il se présentera aux élections, ou même s'il retournera avec Projet Montréal.

«Toutes les options sont sur la table», dit-il.

Valérie Plante n'a pas souhaité commenter cette nouvelle.

«La mairesse va commenter sur ses adversaires au moment de la prochaine campagne électorale», affirme son attachée de presse, Geneviève Jutras.

Candidate déçue de Projet Montréal

M. Holness n'est pas le seul ex-candidat à conserver un goût amer de son passage avec Projet Montréal. Anastasia Marcelin s'est présentée avec M. Holness dans Montréal-Nord pour un poste de conseillère d'arrondissement.

Olivier Robichaud
Anastasia Marcelin, ex-candidate de Projet Montréal et militante pour les droits des Noirs.

«Projet Montréal, ce sont des petits Blancs du Plateau. [...] Pendant la cérémonie pour le mois de l'histoire des Noirs, Valérie Plante a fait son discours et ensuite, elle a pris ses cliques et ses claques et elle est partie. Les autres politiciens sont restés», lance-t-elle.

«On a beau détester Denis Coderre, mais c'est un politicien qui était engagé auprès des citoyens. Coderre, il était là», ajoute l'ancienne candidate.

Mme Marcelin, elle-même impliquée auprès de sa communauté notamment avec son entreprise Élegance Beauté Fierté, affirme discuter régulièrement avec M. Holness de la possibilité de fonder un parti. Aucun des deux n'a pris de décision.

Militant contre le racisme

Balarama Holness, qui poursuit ses études en droit, est resté dans la sphère publique après les élections. Il est à l'origine de la pétition qui a forcé la Ville de Montréal à tenir une consultation publique sur le racisme systémique.

À LIRE AUSSI:»

» Montréal lance un appel d'offres dirigé, malgré les avertissements de l'inspectrice générale

» À quoi ressemblerait une Exposition universelle... en 2030?

» L'injonction de 10 jours, une «petite victoire» pour les candidats à l'immigration

Il s'est aussi manifesté à plusieurs reprises lors d'événements touchant la communauté noire. Il a manifesté son insatisfaction face au plan du Service de police de la Ville de Montréal pour contrer le profilage racial dans ses rangs.

Il accuse d'ailleurs la police de souffrir de «paranoïa schyzophrénique» dans ses interactions avec les minorités visibles.

Voir aussi: