POLITIQUE
26/07/2018 17:37 EDT | Actualisé 26/07/2018 17:37 EDT

Montréal devra tenir une consultation publique sur le racisme systémique

L'ex-candidat Balarama Holness a obtenu plus que les 15 000 signatures nécessaires pour forcer la tenue d'une consultation.

Olivier Robichaud

Un ancien compagnon d'armes de Valérie Plante peut crier victoire. Balarama Holness déposera vendredi une pétition de plus de 20 000 signatures, forçant du coup la Ville de Montréal à lancer une consultation publique sur le racisme systémique.

L'automne dernier, M. Holness se présentait comme candidat à la mairie de Montréal-Nord avec le parti de Mme Plante, Projet Montréal. D'origine mixte, il s'est plaint de racisme et a menacé de poursuivre son propre parti dans les semaines suivant les élections.

M. Holness a finalement décidé d'utiliser le droit d'initiative populaire de la Ville, qui force la tenue d'une consultation sur un sujet donné si les organisateurs réussissent à obtenir plus de 15 000 signatures. Cette consultation n'oblige toutefois pas la Ville poser des gestes concrets.

M. Holness, un ancien joueur de football avec les Alouettes de Montréal, demandait à Mme Plante de lancer la consultation sans l'obliger à recueillir les signatures. Cette attente n'a pas été remplie, mais l'ex-candidat estime tout de même avoir eu la collaboration de l'ensemble des partis de Montréal.

En mars, Mme Plante a mis sur pied la Table sur la diversité, à la suite de critiques portant sur le manque de diversité au sein de l'appareil municipal, mais aussi au sein des élus de son parti.