BIEN-ÊTRE
12/12/2018 17:49 EST | Actualisé 12/12/2018 17:50 EST

Est-ce normal d'avoir le hoquet après avoir bu de l'alcool?

Il y a deux raisons majeures derrière le «hoquet du soûlon», ou le hoquet causé par l'alcool.

Hero Images via Getty Images

On est tous passé par là. On sort avec des amis, on boit quelques verres, et tout d'un coup, on hoquette comme un enfant surexcité. Mais est-ce normal d'hoqueter après avoir bu?

«De façon générale, les hoquets sont sans danger», rassure Dr Jeremy Rezmovitz, un médecin de famille du Centre des sciences de la santé de Sunnybrook à Toronto. Il n'y a rien d'anormal ou de dangereux à propos du «hoquet du soûlon», mais ça pourrait être un signe que vous avez pris quelques verres de trop.

Dr Rezmovitz ne dirait pas nécessairement à quelqu'un qui hoquette d'arrêter de boire, mais il ajoute qu'il «soutiendrait qu'il bénéficierait certainement d'une réflexion sur ce qu'il ressent et sur ce qui a contribué à ce qu'il ressent».

Comment l'alcool cause-t-il le hoquet?

Il y a deux principales raisons pour lesquelles boire de l'alcool pourrait provoquer le hoquet, et ils sont toutes deux reliées à la façon dont votre corps digère l'alcool.

Si vous buvez quelque chose qui est gazéifié, comme de la bière ou du champagne, ce gaz va faire élargir votre estomac. Cette expansion peut irriter votre diaphragme, le muscle en forme de C qui se situe au-dessus et autour de l'estomac. Votre diaphragme peut se contracter involontairement - c'est un hoquet.

BSIP via Getty Images
Le diaphragme, situé au-dessus et autour de l'estomac, peut se contracter involontairement, causant le hoquet.

Il y a aussi l'explication du reflux gastrique. L'alcool réduit le tonus du sphincter oesophagien inférieur, l'anneau de muscles qui mène de l'oesophage vers l'estomac. Quand il a moins de tonus, le sphincter peut relâcher du contenu de l'estomac qui remonte l'oesophage. Si l'oesophage est irrité, cela peut en retour irriter le diaphragme, ce qui causera de nouveau le hoquet, explique le Dr Rezmovitz.

Certains docteurs croient que les hoquets sont reliés à la chimie du cerveau, mais le Dr Rezmovitz estime que cette théorie est moins bien comprise, et il n'est pas sûr si elle est véridique. Il y a la possibilité que l'alcool puisse déclencher une alarme qui affecte le nerf vague, qui connecte le cerveau à divers organes, incluant le diaphragme.

Il y a aussi plusieurs maladies qui causent le hoquet, principalement des troubles qui touchent l'estomac ou l'oesophage. Et le Dr Rezmovitz informe que comme avec tout autre phénomène, c'est possible que certaines personnes soient simplement prédisposées génétiquement à hoqueter plus souvent.

pitchwayz via Getty Images
Vous êtes plus susceptible d'avoir le hoquet si vous buvez d'une bouteille plutôt que d'un verre.

Comment se débarrasser du «hoquet du soûlon»?

Il n'y a pas grand-chose que vous pouvez faire une fois que vous l'avez, mais il y a différentes choses à essayer pour éviter qu'il se produise, dit le Dr Rezmovitz.

Buvez plus lentement. Vous êtes davantage susceptible d'irriter votre système digestif si vous buvez rapidement.

Buvez plus fréquemment de l'eau. Dans le cas d'un oesophage irrité, «boire de l'eau peut aider les choses», soutient-il.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Si vous aimez la bière, buvez dans un verre plutôt que d'une bouteille ou d'une canette. Le gaz est relâché dans l'air quand vous versez la bière dans le verre. Si vous ne le faites pas, le gaz se relâchera et élargira votre estomac, explique le Dr Rezmovitz. «Si vous buvez d'une canette ou d'une bouteille, les chances que vous rotiez ou que vous ayez le hoquet est probablement beaucoup plus haut.»

Buvez de l'alcool non-gazéifié. Encore une autre raison de choisir le vin.

Ne buvez pas d'alcool du tout. «Trouvez-vous un autre vice», suggère le Dr Rezmovitz. «Si vous savez que l'alcool vous provoque le hoquet, je suis désolé, mais trouvez autre chose. La marijuana est maintenant légale.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.