POLITIQUE
05/10/2018 07:45 EDT | Actualisé 05/10/2018 07:47 EDT

Mort de Clément Ouimet: un an plus tard, quelles leçons doit-on en tirer?

Pour le premier anniversaire du décès du jeune cycliste, famille, amis et autres se sont rassemblés sur la montagne pour un hommage au défunt.

Olivier Robichaud

Environ 200 cyclistes s'étaient donné rendez-vous sur le mont Royal jeudi, pour un nouveau tour du silence à la mémoire de Clément Ouimet. Un an après le décès du jeune cycliste, des questions se posent encore sur l'avenir et la sécurité de la voie Camillien-Houde.

Clément Ouimet a été mortellement happé par une voiture qui faisait un virage en U illégal, le 4 octobre 2017. Depuis, la sortie du belvédère du mont Royal a été réaménagée et la circulation de transit a été interdite sur la voie Camillien-Houde.

Différents reportages ont toutefois montré que les règles de circulation sont encore bafouées sur cette voie, qui accueillait jusqu'à cet été environ 10 000 voitures par jour.

D'ailleurs, la foule a hué un automobiliste qui a été aperçu en train de faire un virage illégal à l'endroit même où Clément a été frappé.

«C'est important de montrer qu'on est encore là, qu'on se bat encore», affirme Marc-Antoine Desjardins, organisateur du Cyclovia du mont Royal et initiateur des tours du silence tenus l'an dernier et cette année pour honorer Clément.

Un deuil en public

La mère de Clément, Catherine Bergeron, était présente tout comme son ex-petite amie, Livia Martin.

Mme Bergeron a dû vivre son deuil en public depuis un an, accordant plusieurs entrevues à différentes occasions. Jeudi, elle a indiqué qu'elle ne prendrait pas la parole.

L'humoriste Maxim Martin, père de Livia, a toutefois pris quelques minutes pour remercier la foule.

De nouvelles mesures à venir

Plusieurs élus de Projet Montréal étaient également présents, dont la responsable du transport actif Marianne Giguère, Alain Vaillancourt, membre de la Commission sur le patrimoine, la culture et le sport, ainsi que le responsable de sports et loisirs Adrien Parizeau.

L'administration de Valérie Plante a interdit la circulation de transit sur la voie Camillien-Houde cet été. À quelques semaines de la réouverture de la voie, l'administration reconnaît que d'autres mesures devront être étudiées.

«Je viens ici souvent et il y a encore des virages en U. Il y en a moins qu'avant, mais ce n'est pas encore parfait. [...] S'il y a des choses à améliorer par rapport à la sécurité des cyclistes, on va le mettre en place», affirme M. Vaillancourt en entrevue.

Le projet-pilote de fermeture de la voie se terminera à la fin du mois. L'Office de consultation publique de Montréal continuera de recevoir des mémoires jusqu'à la fin novembre, après quoi elle émettra ses recommandations à la Ville.