POLITIQUE
05/09/2018 23:08 EDT | Actualisé 05/09/2018 23:25 EDT

Accusé de conduite avec facultés affaiblies, Guy Leclair retire sa candidature

Le député sortant de Beauharnois conteste les accusations à son endroit.

PC

Le candidat péquiste dans Beauharnois, Guy Leclair, a annoncé mercredi soir qu'il retire sa candidature en vue des prochaines élections. Il a été formellement accusé de conduite avec les facultés affaiblies et de refus d'obtempérer à un ordre d'un agent de la paix, mais nie la version des policiers.

«J'ai pris ce soir la décision de retirer ma candidature en vue des élections du 1er octobre. Je le fais avec regret, car être député de Beauharnois depuis 10 ans fut le plus beau défi professionnel que la vie m'ait accordé», a-t-il indiqué par voie de communiqué.

M. Leclair se dit «confiant» que la justice l'innocentera et il se dit «reconnaissant» que le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, ait défendu son droit à la présomption d'innocence.

«Cependant, j'estime que l'élection du Parti Québécois est trop importante pour que mon cas personnel détourne l'attention de nos propositions généreuses et pragmatiques, de notre combat pour l'indépendance, de notre équipe qui, je le sais, saura si bien servir les Québécoises et les Québécois», ajoute-t-il.

M. Leclair a été interpellé le 13 juillet dernier près d'un restaurant McDonald's de Salaberry-de-Valleyfield. Il est accusé d'avoir refusé de se soumettre à l'alcootest à la demande du policier, mais M. Leclair dit l'avoir fait à deux reprises. Son permis de conduire a été suspendu pendant 90 jours.

Il devra comparaître le 21 septembre prochain au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield. Il compte plaider non coupable.

Plus tôt en journée, son chef avait refusé de larguer son candidat, réitérant que la présomption d'innocence s'appliquait tant que M. Leclair n'avait pas été condamné. Les accusations sont finalement tombées en après-midi.

M. Lisée a alors déclaré que si M. Leclair était réélu, il ne pourrait pas faire partie du caucus du Parti québécois jusqu'à la fin des procédures judiciaires.

Le PQ a encore 10 jours pour trouver une nouvelle candidature dans Beauharnois, la date limite étant le 15 septembre. M. Leclair dit qu'il va aider son parti à lui trouver un remplaçant ou une remplaçante.