DIVERTISSEMENT
22/07/2018 14:14 EDT | Actualisé 22/07/2018 14:16 EDT

Robert Lepage donne une première entrevue depuis les controverses de «SLĀV» et «Kanata»

«Je ne m'attendais vraiment pas à affronter une telle colère.»

Rene Johnston via Getty Images

Robert Lepage s'est montré surpris face aux controverses entourant les pièces SLĀV et Kanata lors d'une première entrevue depuis les montées de bouclier avec Stéphan Bureau sur les ondes de la radio de Radio-Canada.

«Je ne m'attendais vraiment pas à affronter une telle colère», a déclaré d'emblée Robert Lepage.

Lepage a précisé qu'une distinction doit être faite entre les débats entourant les deux pièces, malgré la ressemblance des débats. «Ils sont liés par la thématique de l'appropriation culturelle», a-t-il toutefois reconnu.

«Au théâtre on revendique le droit de jouer l'autre, on a toujours fait ça.»Robert Lepage

«Tous les gens sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres», a expliqué le metteur en scène. Celui-ci a expliqué trouver cette colère injuste comme il a «toujours essayé de faire de la place aux Autochtones», rappelant qu'il avait déjà monté une pièce de Shakespeare dont la moitié des acteurs étaient des Hurons-Wendats.

«Il va falloir que les gens se positionnent sur la liberté de création, dans le respect et avec de bonnes intentions», a-t-il ajouté.

Écoutez l'intégrale ici:

Une distribution inchangée

La distribution de la pièce Kanata demeurera inchangée, mais le dialogue établi jeudi soir entre des artistes autochtones, Ariane Mnouchkine et Robert Lepage pourrait éventuellement déboucher sur de réelles collaborations artistiques.

Cette rencontre se faisait dans la foulée de la publication d'une lettre ouverte dans Le Devoir dénonçant l'absence de comédiens autochtones dans Kanata, le metteur en scène Robert Lepage et la femme de théâtre française Ariane Mnouchkine avaient invité les signataires à une rencontre de dialogue.

À voir aussi: