HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

Robert Lepage

Yves Jacques, qui a joué la pièce plus de 300 fois sur à peu près tous les continents, trouve visiblement toujours du plaisir à manier ce texte et à déambuler dans cet étonnant théâtre d'objets.
C'était une histoire actuelle avec des protagonistes d'aujourd'hui qui traînent chacun à leur manière le poids des générations qui les ont précédés.
Le spectacle controversé a été soumis à une «réécriture et à une révision complète», assure le metteur en scène.
«On ne peut pas être la moitié à frapper sur l’autre, puis penser qu’avec ça on va grandir et devenir quelque chose de mieux.»
Le Conseil continue à s’opposer à la censure et à défendre la liberté d’expression en tant que pierre angulaire d’une société démocratique.
À mes yeux, la création artistique exige réflexion, rigueur et désir de dépassement.
Selon lui, il est «de la responsabilité de l'État» de soutenir l'oeuvre controversée.
«Au-delà de cette troublante situation, il nous faudra bien, tôt ou tard, tenter de comprendre, calmement et ensemble, ce que sont fondamentalement l’appropriation culturelle et le droit à une expression artistique libre.»
«Je ne m'attendais vraiment pas à affronter une telle colère.»
Les représentations étaient déjà prévues avant que n'éclate la controverse.