NOUVELLES
23/05/2018 18:41 EDT | Actualisé 24/05/2018 08:54 EDT

RTM: les trains et autobus de banlieue deviennent «exo»

Au moins, ça fait un acronyme de moins à retenir...

Olivier Robichaud

Les trains de banlieue adopteront bientôt un nouveau look et un nouveau logo. Le Réseau de transport métropolitain (RTM) devient «exo». La réputation de la marque doit toutefois être construite.

Après des mois de critiques pour l'augmentation des retards, particulièrement sur la ligne Deux-Montagnes, et pour les départs annulés à cause de la construction du Réseau express métropolitain (REM), exo espère partir sur de nouvelles bases pour rebâtir la confiance des usagers.

«Nous devrons avoir une conduite sans faille. On voudra qu'exo personnifie efficacité et convivialité et on voudra qu'exo rayonne positivement», affirme la présidente du conseil d'administration d'exo, Josée Bérubé.

Au cours des derniers mois, l'agence anciennement connue sous le nom de RTM s'est affairée à régler les problèmes de retards. Un système de dédommagement des usagers a également été mis en place.

Le nouveau nom, trouvé par la firme Sid Lee, sera ajouté aux équipements d'exo au cours des prochaines années. Les délais et les coûts exacts seront connus lors de conclusion des appels d'offres.

Un premier train de la ligne Vaudreuil-Hudson arborera le logo d'exo dès le 28 mai. D'ici la fin de l'année, entre 40 et 60 autobus seront repeints.

Le directeur général du RTM (cela demeure le nom légal de l'organisme), Raymond Bachant, souligne que le transporteur devait de toute façon repeindre ses véhicules et ses gares pour retirer les noms de la défunte Agence métropolitaine de transport (AMT) et des anciens conseils intermunicipaux de transport (CIT). Il en a profité pour se différencier des autres organismes de transport de la métropole, qui ont tous des acronymes qui se ressemblent (ARTM, REM, RTL, STL, STM).

«La similarité entre les noms et les acronymes des organismes de transport de la région métropolitaine de Montréal occasionne une certaine confusion quant à la responsabilité de la prestation des services auprès du public», souligne-t-il.

Selon exo, aucun train ou autobus ne sera retiré pour recevoir son nouvel habillage. Les changements seront effectués lorsque les trains ne sont pas en service. Semblablement, les modifications aux gares et à la signalisation se fera en concordance avec d'autres travaux.

Selon Lynne Gagnon, directrice de la publicité et de la gestion de marque, le terme «exo» fait référence au fait que la plupart des usagers des trains de banlieue habitent dans des villes et des quartiers excentrés. Le mot «allo» est un clin d'oeil au «bonjour» des taxis de Montréal.