DIVERTISSEMENT
04/01/2017 10:21 EST | Actualisé 05/01/2017 09:47 EST

Quoi regarder à la télévision cet hiver? (VIDÉO)

La pause des Fêtes écoule ses dernières heures. Le retour en classe et au boulot marquant par le fait même la fin de Ciné-Cadeau, des rediffusions des Bougon et autres symboles de disette télévisuelle, les différents réseaux de télévision québécois nous réservent plusieurs nouveautés et suites attendues pour nous garder intéressés tout l’hiver.

Voici donc la liste des émissions à découvrir et à ne pas rater en ce début 2017. (À noter que ce guide ne contient pas les séries annuelles, variétés, documentaires, etc, entamés à l’automne et présentés en continuité).

Radio-Canada

Votre beau programme (Mercredi, 21h, dès le 11 janvier). On ne l’a pas réellement perdue de vue pendant trois ans, puisqu’elle a quand même été présente un peu partout, mais Véronique Cloutier n’a pas animé d’émission régulière à la télévision depuis qu’elle a quitté Les enfants de la télé, au printemps 2014. Une grande fébrilité attend donc Votre beau programme, rendez-vous de variétés fourre-tout où Véro exploitera tous ses talents, qu’on sait nombreux, entourée d’invités. Connu pour sa gentille irrévérence, Jean-Sébastien Girard secondera la maîtresse de cérémonie à l’animation.

Lâcher prise (Lundi, 19h30, dès le 9 janvier). La plume aiguisée et les répliques acidulées d’Isabelle Langlois (Rumeurs, Mauvais karma, Boomerang) sont à nouveau reines dans la comédie Lâcher prise, excellent produit qui pourrait connaître une longue vie à Radio-Canada. Valérie Danault (Sophie Cadieux) incarne la superwoman par excellence, qui jongle avec aisance avec ses responsabilités de maman monoparentale et sa carrière dorée. Jusqu’à ce que le mur arrive à pleine vitesse et la frappe de plein fouet. Valérie traversera alors toutes les étapes du burn-out, en commençant par nier son état. Pour la supporter dans l’épreuve, sa maman, Madeleine (Sylvie Léonard), une ancienne journaliste égocentrique, osera quelques maladroites tentatives. Les interactions mère-fille sont savoureuses dans Lâcher prise, qui mise sur un humour pas du tout burlesque et une trame on ne peut plus actuelle. Bien dosé et magnifiquement interprété.

Deuxième chance (Samedi, 20h, dès le 14 janvier). Et si vous aviez une deuxième chance pour dire merci, demander pardon, tracer un bilan, lancer des fleurs ou résoudre un conflit avec une personne qui a été déterminante dans votre parcours? Série documentaire aussi ambitieuse que ludique, dans la lignée de Qui êtes-vous?, Deuxième chance se fonde sur des recherches minutieuses qui mèneront à des découvertes parfois hors du Québec, et qui résulteront en retrouvailles marquantes. Marina Orsini et Patrick Lagacé sont les guides des quêtes touchantes ou carrément bouleversantes de Deuxième chance, menant toutefois leurs opérations respectives en parallèle.

Fatale Station (Cinq premiers épisodes déjà disponibles sur Tou.tv Extra, les cinq derniers y seront déposés le 20 janvier). Intrigante histoire que celle ficelée par l’auteur Stéphane Bourguignon et réalisée par Rafaël Ouellet. La belle et secrète Sarah débarque dans le petit village reculé de Fatale Station, mené d’une poigne invincible par la mystérieuse O’Gallagher (Micheline Lanctôt). Sarah croisera sur son passage le barman Eddy (Claude Legault), le maire François Lemieux (Denis Bernard), la barmaid Ina Beausoleil (Marilyn Castonguay), le boucher Alexandre (Guillaume Cyr), l’agente immobilière Liza O’Gallagher (Micheline Bernard), la coiffeuse Carolane (Kathleen Fortin) et le couple d’aspirants-maires Jean-Pierre Langevin et sa femme (Alexis Martin et Martine Franke). Certains se montrent hostiles à l’arrivée de Sarah, d’autres sont réceptifs mais, chose certaine, la jeune femme crée un émoi en posant le pied à Fatale Station. Que se passe-t-il exactement dans cette minuscule municipalité? Et pourquoi O’Gallagher s’oppose-t-elle aussi vivement à l’installation «d’étrangers» dans son patelin? Réalisme et fantastique se côtoient de près dans Fatale Station, qui s’éloigne des précédents projets de Stéphane Bourguignon.

Véro.tv. C’est dans quelques semaines que sera lancée la plateforme web Véro.tv, qui sera accessible par le biais de Tou.tv Extra, et qui foisonnera de contenus exclusifs. Pour plus de détails sur la programmation, consultez notre dossier publié cet automne.

TVA

Karl & Max (Lundi, 21h, dès le 9 janvier). Karl & Max avait connu une première vie sur Club illico à la fin 2015 et a été récupérée par TVA cet hiver. Karl Bastien (Charles Lafortune) et Maxime Villeneuve (Guy Jodoin) sont des amis d’enfance un peu dépareillés qui auront des réactions bien différentes lorsqu’ils trouveront par hasard un cadavre ensanglanté, un sac rempli de (beaucoup) d’argent et une arme à feu. À leur corps défendant, ils se retrouveront ainsi coincés dans la spirale du crime organisé et ne connaîtront aucun répit! Julien Poulin, Benoît Gouin, Hélène Florent, Fabien Cloutier, Évelyne Rompré et Hugues Frenette, entre autres, ont aussi des rôles dans Karl & Max.

L’heure bleue (Mercredi, 21h. Spéciale de deux heures pour la première, le mercredi 11 janvier, de 20h à 22h). Nouvelle cuvée fort prometteuse du tandem d’auteurs Anne Boyer – Michel D’Astous. Un an après la mort de son petit garçon, étouffée par le drame, une mère de famille, Anne-Sophie Boudrias (Céline Bonnier) part voir ailleurs si elle y est. Qu’adviendra-t-il de son couple, de l’entreprise qu’elle tient avec son conjoint, Bernard (Benoît Gouin), de sa fille adolescente (Alice Morel-Michaud)? Anne-Sophie ne sait pas trop ce qu’elle va chercher, ni où sa quête la mènera. Pendant ce temps, son homme garde le fort et assume les responsabilités familiales. La trame narrative de L’heure bleue se divisera en trois temps : on suivra ainsi les personnages un an avant le décès du petit Guillaume, puis dans les circonstances de la tragédie et, enfin, un an plus tard, lors du départ d’Anne-Sophie. Sylvie Moreau, Jean Petitclerc, Marie-Hélène Thibault, Jean-Philippe Perras, Robert Toupin, Jean-François Pichette et Mylène St-Sauveur sont aussi de la distribution de L’heure bleue.

Télé-Québec

Cochon dingue (Lundi au jeudi, 18h, dès le 9 janvier). Un magazine destiné aux préadolescents animé par Valérie Chevalier, Pascal Barriault, Marilou Morin et Pascal Morissette. Mais la grande vedette de Cochon dingue, c’est Néo, un sympathique cochon d’Inde qui se fourrera le museau un peu partout et enseignera toutes sortes de notions loufoques aux jeunes téléspectateurs, avec sa voix doublée par nul autre que Marc Labrèche. Un mot précis servira de point de départ à chaque épisode et sera décortiqué de mille et une façons par le quatuor d’animateurs, en blagues, en bricolages et en astuces de toutes sortes. L’imagination n’aura aucune limite dans les décors de Cochon dingue. Des invités adorés des jeunes viendront régulièrement ajouter leur grain de sel, et un volet interactif se déploiera sur les plateformes numériques. À couiner de plaisir!

Microphone (Jeudis de janvier, 20h, dès le 5 janvier). Des rencontres musicales et des prestations en toute simplicité dans cette série en quatre épisodes pilotée par Louis-Jean Cormier. Notre journaliste Jean-François Cyr en parle ici.

Mon ami Bulle (Du lundi au dimanche, 7h57, ou 6h27 ou 7h30). Autre nouveauté pour les enfants, le dessin animé Mon ami Bulle est le pendant télévisé de l’application numérique lancée par Télé-Québec au printemps. Bulle et ses amis Tartine, Momo, les Petichons, Perlimpimpin et Roubouf, accompagnent vos tout-petits dans des situations de la vie quotidienne, avec une bonne dose de fantastique : ils grimpent dans une échelle pour monter jusqu’à la lune pour rescaper un petit chien abandonné, ils partent à la recherche d’une camarade avalée par une grenouille, ils explorent un château de sable à la recherche d’un chien coquin, etc.

Canal Vie

Vendre ou rénover au Québec (Mardi, 20h, dès le 7 février). Version québécoise du concept américain Vendre ou rénover? La courtière immobilière Maïka Desnoyers et le designer Daniel Corbin s’affronteront pour permettre aux participants de déménager ou de rénover leur demeure.

Dans la cuisine (Mercredi, 19h, dès le 1er février). Série documentaire narrée par Hélène Bourgeois-Leclerc, qui s’infiltre dans plusieurs cuisines québécoises pour mettre en relief l’importance de cette pièce dans nos vies.

La dépression, puis après… (Mercredi 25 janvier, 19h). Ayant déjà souffert de dépression, la comédienne Véronique Bannon part à la rencontre d’adultes ayant été touchés par des troubles de santé mentale, en effectuant avec eux un retour en arrière de près de 20 ans pour constater l’avant-après et montrer qu’il est possible de vivre heureux malgré tout.

CASA

Rêvons maison (Mardi, 19h, depuis le 3 janvier). Valérie Taillefer est la capitaine de ce jeu où, chaque semaine, les deux membres d’un couple visiteront séparément trois luxueuses maisons, accompagnés de Valérie Taillefer ou du spécialiste immobilier Serge Brousseau. Revenus au point de départ, les tourtereaux devront déterminer quelle maison a été leur coup de cœur. Si leurs réponses sont similaires, ils remporteront une transformation d’un espace de leur résidence, d’une valeur de 4000$. S’ils ne sont pas sur la même longueur d’ondes, ils repartiront quand même avec un plan, des conseils décoration et une carte-cadeau de 1000$ chez BMR.

Zeste

Secrets de nonnas (Lundi, 20h30, depuis le 2 janvier). Le jeune chef Donal Skehan se familiarise avec des recettes de grand-mères italiennes transmises de génération en génération.

Loin et sans cuisine (Mercredi, 21h, dès le 4 janvier). Une compétition culinaire se jouant entre Michael Psilakis, Madison Cowan et Kayne Raymond, dans dix destinations différentes, au moyen de chasse et de récoltes pour concocter des assiettes traditionnelles dans le respect des coutumes.

Diner en péril (Vendredi, 19h, dès le 6 janvier). Try Pennington et Amanda Freitag se mettent en frais de revamper des établissements de «diner», un genre populaire aux États-Unis, à l’insu des propriétaires.

Plaisirs coupables (Vendredi, 19h30, dès le 6 janvier). Des personnalités américaines révèlent leurs secrets culinaires et leurs plaisirs coupables et excentriques.

Chef et intrépide (Vendredi, 20h, dès le 3 février). Un tour du monde gastronomique avec le chef Kiran Jethwa, toujours à la recherche des meilleurs ingrédients naturels.

ARTV

La boîte à musique (Jeudi, 20h30, dès le 12 janvier). Série documentaire de KOTV dressant le portrait de carrière d’artistes membres de l’écurie Dare To Care/Grosse Boîte (Cœur de pirate, Bernard Adamus, les Sœurs Boulay, Fanny Bloom, Émile Bilodeau, KROY). Percée de marchés étrangers, tournées, sorties d’albums, lancements de projets : Boîte à musique dépeint sans artifices les enjeux et réalités de l’industrie de la musique. Huit épisodes de 30 minutes.

Mission X. (Mardi, 22h, dès le 10 janvier). Version française de la série canadienne X Company, mettant notamment en vedette la Québécoise Evelyne Brochu. À l’époque de la Deuxième Guerre mondiale, cinq jeunes agents secrets canadiens, américains et britanniques s’adonnent à une formation secrète aux abords du lac Ontario, pour maîtriser les lignes ennemies et prendre part à des opérations d’espionnage mystérieuses. Dans le confort de palaces ou dans l’enfer de l’Occupation, ils mèneront leurs activités en tentant toujours d’éviter l’exécution.

Canal D

100% justice (Vendredi, 19h, dès le 3 février). Nouveau visage chouchou des chaînes Canal D et Investigation, Claude Poirier analyse dans 100% justice les manchettes judiciaires et criminelles qui ont fait jaser pendant la semaine, avec le concours de témoignages du public et d’invités spéciaux.

Délateurs (Vendredi, 21h, dès le 6 janvier). Reconstitutions d’affaires ayant nécessité la collaboration d’un délateur, c’est-à-dire un criminel qui trahit ses complices pour livrer des informations précieuses à la police et réduire sa propre peine d’emprisonnement. Avec plusieurs comédiens de renom, dont Sébastien Ricard, Jean-Nicolas Verreault, Patrice Godin et Pierre-François Legendre.

Secrets des douanes (Lundi, 23h, depuis le 2 janvier). Témoignages et reconstitutions d’histoires vécues par les agents des services frontaliers du Canada, incluant le passage de substances illicites, de trésors archéologiques et de voyageurs clandestins.

Détectives (Vendredi, 21h, dès le 28 avril). Portrait de la réalité des détectives privés brossé par le biais de récits et de reconstitutions d’enquêtes marquantes. Techniques d’investigation, risques et difficultés du métier, bons et moins bons coups, aucun aspect n’est négligé. «John Doe» n’a qu’à bien se tenir!

Z

Les recrues (Mercredi, 21h, dès le 4 janvier). Accès privilégié aux locaux de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, où les futurs militaires apprennent les rudiments de leur service dans une formation faite de boue et de sueur. On y suit l’évolution de six protagonistes, leur progression émotive, mentale et physique.

Les rois du drag (Jeudi, 21h, dès le 12 janvier). L’homme fort Hugo Girard nous entraîne dans une course d’accélération sur la piste de Napierville, où 12 coureurs s’affrontent en duels dans leurs voitures modifiées. Un gagnant mettra la main sur un grand prix de 5000$.

Coureurs de smash (Jeudi, 21h30, dès le 12 janvier). Incursion dans les journées des employés de Remorquage Centre-Ville, entreprise montréalaise existant depuis plus de 20 ans, où on repère et résout des accidents et incidents sur la route. Qui sont ces hommes qui nous dépannent lorsque nous sommes dans le pétrin au volant?

Sexe Shop (Vendredi, 22h, dès le 6 janvier). Docu-réalité détaillant la vie de propriétaires d’une chaîne de magasins érotiques, les Perron-Arsenault, qui dirigent notamment la bannière Boutique Séduction. Confidences des clients et des employés nous en apprendront plus sur le sadomasochisme, le fétichisme et l’art du déguisement.

Week-end de bois (Mercredi, 21h, dès le 15 mars). Comme Martin Petit dans Les pêcheurs, Peter MacLeod accueille ses amis à son chalet dans le bois. Mais ici, ce n’est pas de la fiction : l’humoriste initie réellement ses convives aux joies de la nature, et ça ne s’annonce pas toujours facile! Coups pendables et tests insolites seront au menu. L’homme à tout faire Luc Veilleux et le chef cuisinier Paul-André Piché leur donneront un coup de main.

Les Blood Brothers (Mercredi, 21h30, dès le 15 mars). Deux spécialistes en effets spéciaux, Jib Bérubé et Carlo Harrietha, expliquent les rouages de leur profession, qui consiste à faire exploser des crânes, capoter des voitures et donner des frissons, sur les plateaux de cinéma, dans les spectacles rock et autres événements d’envergure.

Magasin général (Mercredi, 21h, dès le 17 mai). Matt Dalpé et Junior Bourget, propriétaires de Magasin Général Varennes, ouvrent les portes de leur commerce, où outils, fer et soudeuse sont leurs principaux joujoux pour construire des accessoires et des pièces uniques d’acier et de bois. L’un dessine et fabrique, l’autre gère l’administration et les clients.

VRAK

Code G (Mardi, 21h, dès le 10 janvier). Après les filles, au tour des gars de prendre la parole et de s’exprimer en toute franchise! On vous parle de Code G ici (https://quebec.huffingtonpost.ca/2016/12/07/code-g--gars-vrak_n_13491906.html).

Séries+

Plan B (Jeudi, 21h, dès le 4 mai). On croyait qu’il s’agirait d’une comédie, mais on nous l’a vivement martelé lors d’une visite de plateau, l’été dernier : Plan B relèvera davantage du thriller suffoquant que du bonbon feel good. Philippe (Louis Morissette) évoque le désir de remonter le temps lorsque sa belle Évelyne (Magalie Lépine-Blondeau) le quitte. Miracle, son souhait se réalisera par l’entremise de la compagnie Plan B. En faisant appel à celle-ci, Philippe essaie de recoller ses amours brisés, mais aussi les déboires du cabinet d’avocats qu’il mène avec son beau-frère Patrice (Émile Proulx-Cloutier) et de sauver du marasme son frère André (Fabien Cloutier). Or, revenir dans le passé et faire des choix différents entraine une conséquence, puis une autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce que la vie de Philippe et ses proches devienne complètement sans dessus dessous. Jean-François Asselin (Les pêcheurs, François en série) réalise et scénarise, aux côtés de Jacques Drolet.

Sur-Vie (Jeudi, 22h, dès le 6 avril). On a fait grand cas de la présence de Pamela Anderson sur le plateau de cette série scénarisée par Martine D’Anjou, réalisée par Yves-Christian Fournier (Blue Moon) et produite par Aetios, d’après une idée originale de Mariloup Wolfe, mais il y aura certainement beaucoup plus dans cette fiction grinçante où on tournera en dérision les aléas de la téléréalité et de la célébrité. Un ton complètement décalé et un humour coup de poing porteront cette histoire, où une jeune actrice désillusionnée, Frédérique Boileau (Mariloup Wolfe) rentre à Montréal bredouille après avoir tenté sa chance à Hollywood. En descendant l’échelle sociale, elle croisera tous ceux qu’elle a snobés en montant et se verra forcée de participer à un puéril concours télévisé pour redorer son image. Sébastien Huberdeau, Carole Laure, Monia Chokri, Luc Picard et Anne-Marie Cadieux secondent tous mesdames Wolfe et Anderson dans Sur-Vie.

MusiquePlus

Barmaids (Jeudi, 21h30, dès le 5 janvier). Docu-réalité de Datsit et du réalisateur Simon Sachel (qui étaient aussi derrière Les Dieux de la scène, à MOI&cie) exposant le quotidien de six barmaids au caractère explosif, fêtardes et fortes en gueule. Amitiés, conflits, histoires rocambolesques et drinks sont le lot de Jessica, Marilyne, Rachel, Éliane, Sandrine et Carolane, têtes d’affiche de Barmaids. Treize épisodes de 30 minutes.

La fièvre de la danse junior (Vendredi, 20h, dès le 6 janvier). À l’instar de The Voice (La voix), La fièvre de la danse donne place aux jeunes de 8 à 13 ans. Animation par Cat Deeley, panel de juges composé de Paula Abdul, Nigel Lythgoe, Jason Derulo et Maddie Ziegler.

Historia

Le lot du diable (Jeudi, 21h, dès le 19 janvier). Téléréalité se déroulant dans des conditions extrêmes, alors que des participants doivent vivre avec les moyens qui prévalaient en 1929, comme s’ils étaient des habitants devant coloniser l’Abitibi, pour un grand prix de 100 000$. Plus de détails ici (https://quebec.huffingtonpost.ca/2016/11/29/lot-du-diable-premiere-bande-annonce_n_13306396.html).

Jean Béliveau (Mercredi, 22h, dès le 15 mars). On a hâte de voir comment se débrouillera Pierre-Yves Cardinal dans la peau du légendaire hockeyeur québécois Jean Béliveau. Minisérie en cinq épisodes survolant les hauts faits de la carrière de ce sportif, qui était aussi une imposante personnalité médiatique, un homme d’affaires, un mari et un père de famille, entre 1950 et 1971. Les textes de Jean Béliveau sont de Jacques Savoie (Le Berceau des anges, Mirador, Les orphelins de Duplessis) et François Gingras assure la réalisation. Madeleine Péloquin personnifie Élise Béliveau, Patrice Bélanger, Boom Boom Geoffrion, Marc Beaupré, Henri Richard, Frédéric Blanchette, Butch Bouchard, Bruno Marcil, Maurice Richard, et Stéphane Crête, René Lecavalier, pour ne nommer que ceux-là. La présentation de la série sera accompagnée d’un documentaire sur Jean Béliveau.

Les Canadiens : Dynastie des années 70 (Mercredi, 22h, dès le 26 avril). Rappel des accomplissements du Canadien de Montréal lors de ses glorieuses années, dans la décennie des années 1970. Six Coupes Stanley en 10 ans ne se remportent pas sans esprit d’équipe, fraternité et quelques événements mémorables! Narration par Louis Morissette.

Route 66 (Jeudi, 19h, dès le 5 janvier). Quatre amis montréalais longent la mythique Route 66 à moto pour célébrer leurs 50 ans. Un regard sur l’Amérique des années 50 à travers huit états américains, des «diners», des stations d’essence et des villes fantômes.

Rapides et dangereuses (Jeudi, 19h30, dès le 6 mars). Les enjeux et défis de femmes passionnées de mécanique, de vitesse et de performance, qui ont fait de la course automobile leur passe-temps et qui roulent à fond de train.

La route des croix (Jeudi, 22h, dès le 16 février). Documentaire en quatre épisodes racontant l’histoire derrière les croix commémoratives érigées par les proches de victimes d’accidents sur quatre des routes les plus meurtrières au Québec : la 138, la 117, 132 et la 155. Témoins et entourage des victimes se remémorent de douloureux souvenirs dans ces récits troublants.

Racines (Mercredi, 22h, dès le 18 janvier). Remake de la mythique série de 1977, Racines se base encore sur le roman d’Alex Haley pour exposer les souffrances et espoirs de sept générations d’une famille descendante d’un esclave. Un adolescent est capturé en Gambie au milieu du 18e siècle, puis envoyé de l’autre côté de l’Atlantique et vendu en tant qu’esclave au propriétaire d’une plantation en Virginie. Racines illustre sa marche vers la liberté.

Alcatraz : en quête de vérité (Mercredi, 20h, dès le 4 janvier). Documentaire suivant l’épopée des frères Anglin et leur complice Frank Morris, évadés de la prison d’Alcatraz, au large de San Francisco. On les a crus mort noyés, mais une photo de Clarence et John postée depuis le Brésil en 1975 a laissé planer que les célèbres personnages ont peut-être connu un tout autre destin. Sont-ils encore en vie?

TV5

Rires du monde (Mercredi, 19h, dès le 4 janvier). Marc Labrèche, Normand Brathwaite, Emmanuel Bilodeau, Katherine Levac, Léane Labrèche-Dor, François Bellefeuille, Sylvain Larocque, Nabila Ben Youssef, Laurent Paquin et Julie LeBreton parcourent la planète pour savoir ce qui fait rire dans les différents pays du monde. À chaque animateur son épisode et son pays. On voyagera ainsi en Israël, au Danemark, en Russie, en Thaïlande, en Italie, en Grèce, en Afrique du Sud, en Allemagne, au Sénégal et en Argentine. De la commedia dell’arte à l’autodérision, il y en aura pour tous, même les plus pince-sans-rire!

MAX

Orange Is The New Black (Mercredi, 21h, dès le 4 janvier). Série de Netflix se déroulant dans une unité de prison pour femmes, qu’on a beaucoup comparée à Unité 9.

Lucifer (Mercredi, 20h, dès le 4 janvier). Las de ses fonctions de «Seigneur de l’Enfer», Lucifer part s’établir à Los Angeles et devient propriétaire d’une boîte de nuit où se produira un meurtre, sur lequel le terrifiant personnage enquêtera.

Younger (Jeudi, 21h, dès le 12 janvier). Une mère célibataire décide de repartir à neuf dans sa vie professionnelle et amoureuse en laissant croire qu’elle est plus jeune que son âge réel.

Amour, si affinités (Jeudi, 21h30, dès le 12 janvier). Version française de Casual. Un célibataire, sa sœur et l’adolescente de celle-ci emménagent sous le même toit et pénètrent l’univers des sites de rencontres, et multiplient les rendez-vous galants.

Unis TV

De par chez nous (Jeudi, 19h30, dès le 5 janvier). Mise à l’honneur de diverses régions du Québec et des gens qui leur assurent un avenir avec des initiatives de développement original. L’animatrice Marieme Ndiaye se promènera ainsi de Carleton-sur-Mer à La Malbaie, de Rouyn-Noranda à Saint-Jean-Port-Joli, de Maskinongé à Saint-Chrysostome, pour discuter avec des musiciens, sommeliers, barbiers, chocolatiers, éleveurs d’alpagas et ébénistes qui ont le rayonnement de leur patelin à cœur.

Unis TV proposera en outre cet hiver un vaste choix d’émissions jeunesse, sollicitant souvent la participation du jeune public ou exploitant une dimension interactive. C’est le cas d’À fond de train (samedi, 10h), Canot cocasse (Lundi, 7h et 15h), Bizarroscope (Lundi, 18h30), Top Science (Jeudi, 18h30) et Ouache! (Vendredi, 18h30).

Super Écran

Cardinal (Mercredi, 23h, dès le 25 janvier). Adaptation de la série de romans de Giles Blunt. Six épisodes au cours desquels on accompagnera le détective John Cardinal, sur la piste d’un tueur en série dans une petite ville du nord de l’Ontario. Avec Karine Vanasse et réalisé par Podz.

Catastrophe (Février 2017) Julie Perreault et Rossif Sutherland nous feront probablement craquer dans cette comédie romantique où deux adultes consentants s’offrent six jours de lune de miel supposés être sans lendemain… mais seront brusquement ramenés à la réalité lorsque madame annoncera à monsieur qu’elle est enceinte. Même si tout les sépare, y compris plusieurs kilomètres de distance, puisqu’Audrey vit au Québec et Frank, à Seattle, ils tenteront de former un couple, puis une famille. Gageons que l’amour triomphera dans cette intrigue qu’on décrit tendre et joyeuse, dépourvue de cynisme, mais pleine d’humour mordant, adaptée du format américain du même nom, Catastrophe. Louise Archambault réalise et, sous ses ordres caracolent notamment Gilbert Sicotte, Christiane Pasquier, Véronique LeFlaguais, Patrick Hivon, Jean-Nicolas Verreault, Daniel Parent et Sandra Dumaresq.

Yoopa

L’autre Royaume (Lundi et mardi, 19h, depuis le 2 janvier). Version française de The Other Kingdom, L’autre Royaume invite les petits à plonger dans l’épopée de la fée princesse Astrale envoyée en mission chez les humains. Après 90 jours passés dans une école secondaire, elle devra faire un choix entre retourner à son royaume ou rester chez ses nouveaux amis les hommes.

Hank Zipzer (Lundi et mardi, 16h30, depuis le 2 janvier). Un intrépide petit garçon de 12 ans dyslexique trouve des façons originales et inventives de déjouer sa condition… quitte à se mettre dans le pétrin!

Animaux en famille (Jeudi au dimanche, 10h15, dès le 5 janvier). Série documentaire pour toute la famille constituée d’images d’animaux qui en sont à leurs premiers stades de vie.

Drôle de manoir (Lundi, 21h30 et jeudi, 20h, depuis le 2 janvier). Un jeu d’aventures mettant en vedette des enfants qui se mesurent aux épreuves d’un vieux château, à la manière de Fort Boyard.

Club illico

Victor Lessard (mars 2017). Patrice Robitaille et Julie LeBreton endossent des rôles aux antipodes des genres qu’on leur connaît dans cette adaptation télévisée du roman Je me souviens, de la série Victor Lessard de l’auteur Martin Michaud, sous la réalisation de Patrice Sauvé. Lui en détective ténébreux et rebelle, elle en enquêteuse homosexuelle, dure et mal engueulée, suivront la piste d’une sordide séquence de meurtres en série d’inspiration médiévale. On promet un suspense trépidant qui nous gardera en haleine tout du long. 10 épisodes d’une heure qui pourront être dévorés en intégralité dès leur mise en ligne.

Les retours (nouvelles saisons et nouveaux épisodes)

  • Ruptures – Lundi, 20h, dès le 9 janvier – Radio-Canada
  • Les pays d’en haut – Lundi, 21h, dès le 16 janvier – Radio-Canada
  • Prière de ne pas envoyer de fleurs – Vendredi, 20h, dès le 13 janvier – Radio-Canada
  • Piment fort – Lundi au jeudi, 19h, dès le 9 janvier – TVA
  • La voix – Dimanche, 19h30, dès le 12 février - TVA
  • De Garde 24/7 – Lundi, 19h30, dès le 9 janvier – Télé-Québec
  • Like-Moi – Lundi, 22h, dès le 9 janvier – Télé-Québec
  • Un chef à la cabane – Vendredi, 20h, dès le 13 janvier – Télé-Québec
  • SOS Sages-Femmes – Jeudi, à 21h, dès le 12 janvier – Télé-Québec
  • Subito texto (dernière saison) – Lundi au mercredi, 18h30, dès le 9 janvier – Télé-Québec
  • Les recettes pompettes – Lundi, 20h30, dès le 16 janvier - V
  • L’amour est dans le pré – Jeudi, 20h, dès le 19 janvier – V
  • On efface et on recommence – Lundi, 19h, dès le 23 janvier – Canal Vie
  • Donnez au suivant – Lundi, 19h, dès le 1er mai – Canal Vie
  • Décore ta vie (dernière saison) – Mardi, 19h30, dès le 10 janvier – Canal Vie
  • Je suis trans – Jeudi, 21h, dès le 5 janvier – MOI&cie
  • Esprit critique – Jeudi, 19h, dès le 19 janvier - ARTV
  • Bienvenue au paradis – Lundi au jeudi, 19h - ARTV
  • Réellement – Lundi, 22h - ARTV
  • Transparent – Samedi, 22h30, dès le 14 janvier – ARTV
  • Harley et les Davidson – Mercredi, 20h, dès le 15 février – Canal D
  • Frontières – Mercredi, 20h, dès le 8 mars – Canal D
  • Web-Thérapie – Mardi, 19h30, dès le 10 janvier – TV5
  • Marchés sur terre – Vendredi, 22h, dès le 13 janvier – TV5
  • Parconaute – Mardi, 22h, dès le 10 janvier – TV5
  • Infiltration – Vendredi, 22h, dès le 6 janvier – Z
  • Sexplora – Vendredi, 22h30, dès le 27 janvier - Explora
  • Animo – Samedi, 18h, dès le 14 janvier – Explora
  • Un film, une histoire – Lundi, 22h, dès le 16 janvier – Explora
  • Poirier Enquête – Mercredi, 21h, dès le 4 janvier – Historia
  • Fais un homme de toi – Jeudi, 19h, dès le 16 mars - Historia
  • Le chalet – Mardi, 17h30, dès le 10 janvier – VRAK
  • Manger le monde – Mercredi, 18h, dès le 4 janvier – Zeste
  • Vézina, chef responsable – Jeudi, 18h, dès le 5 janvier – Zeste
  • BBQ non-stop – Samedi, 18h, dès le 7 janvier – Zeste


VOIR AUSSI: