DIVERTISSEMENT
28/12/2016 10:40 EST | Actualisé 28/12/2016 10:43 EST

Louis-Jean Cormier aux commandes de l'émission «Microphone»

Courtoisie Télé-Québec

Le chanteur-musicien Louis-Jean Cormier propose Microphone, une série de quatre sympathiques rendez-vous musicaux qui sera présentée à Télé-Québec à compter du 5 janvier.

Le concept, assez simple, est de provoquer la rencontre de trois chanteurs québécois de tout horizon afin de leur faire revisiter des pièces connues du public. «C’est un concept intemporel qui met l’accent sur le naturel des artistes, a expliqué Louis-Jean Cormier lors d’une rencontre avec certains médias montréalais dans une salle de Télé-Québec. L’idée est d’inventer et réinventer des chansons. C’est très loin de ce qu’on est habitué de voir en variétés ces temps-ci.»

Les émissions mélangent intelligemment des scènes de pratiques en studio, de courtes entrevues relativement décontractées, des prestations sur les planches de l’Olympia (à Montréal) et des moments relativement spontanés en coulisses. On ne réinvente rien, mais c’est bien présenté.

À la suite de la présentation d’un épisode à des représentants des médias, Louis-Cormier, entouré de plusieurs membres de l’équipe de production et du diffuseur (Télé-Québec), a expliqué que cette émission mariait l’expérience en laboratoire et le contact avec le public. «Je voulais un show de télé qui sonne et Télé-Québec a tout fait pour répondre à ma demande», a-t-il affirmé. Trop souvent, selon lui, les émissions du genre négligent le rendu sonore à l’écran.

Les invités

Mentionnons que le petit groupe d’artistes invités pour la réalisation d’un épisode se voit confier quelques chansons choisies au préalable par Louis-Jean Cormier. Ceux-ci, accompagnés de trois musiciens - le chef musical et pianiste Alex McMahon, le contrebassiste Mathieu Dézy et le batteur Marc-André Larocque - pratiquent la version proposée par Cormier avant de finalement la livrer sur scène, devant public.

Fanny Bloom, Daniel Lavoie et Patrice Michaud sont, par exemple, les invités vedettes du premier épisode. Les autres chanteurs - Diane Tell, Fred Fortin, Laurence Jalbert, Vincent Vallières, Karim Ouellet, Dumas, Yann Perreau, Marie-Pierre Arthur, Marjo et Alex Nevsky - ont participé à l’un ou l’autre des trois autres épisodes.

Galerie photo Microphone à Télé-Québec Voyez les images

Au début du premier épisode, Michaud raconte que «si l’interprétation d’une chanson est bonne ce n’est pas censé lui faire mal.» En effet, les versions des pièces revisitées dans l’épisode (dont Mécaniques générales de Patrice Michaud, Je voudrais voir New York de Lavoie, Ailleurs de Mario Pelchat ou encore Piscine de Fanny Bloom) sont réussies. Une mention spéciale pour la pièce de Daniel Lavoie, qui raconte ce qui l’a inspirée dans les années 1980.

Tout comme le choix des chansons, les invités sont d’abord ceux de Louis-Jean Cormier. De son aveu, il a cherché un mélange d’artistes qu’il apprécie personnellement, parfois dans l’intimité, et d’autres qui s’avéraient plus «improbables».

«Ce sont surtout des mariages improbables qu'on essaie de trouver, a-t-il dit. Ce n'est pas une ligne directrice obligatoire, mais je voulais que les artistes soient débalancés. Je voulais créer quelque chose d'unique.»

Malgré toutes les divergences possibles entre certains artistes invités, il semble que la complicité s’installe entre eux au fil du temps, d’abord grâce à la musique. On aime d’ailleurs les observer discuter de leur travail, de la naissance d’une chanson ou encore de certains autres créateurs dont ils respectent le travail. Pensons aux trois recommandations d’albums québécois (Le silence des chiens de Moran, Big Boy de Charlotte Cardin et Les éclats d’Amylie) faites à mi-parcours par Lavoie, Bloom et Michaud.

Au cours du premier épisode, Daniel Lavoie va même jusqu’à présenter J'oublie jamais, jamais, d'aimer, un morceau inédit écrit justement en collaboration avec Moran.

Louis-Jean Cormier, le rassembleur

Selon Ève Déziel, conceptrice et productrice au contenu de Microphone, le choix de Louis-Jean Cormier était une évidence : «Ça me prenait quelqu'un qui pouvait réarranger des chansons, mais aussi qui faisait le pont entre tous les genres artistiques. Il y a peu de personnes comme lui qui a cette qualité d'ouvrir les bras autant à une pièce de Mario Pelchat qu'à une chanson de Gilles Vigneault.»

À plusieurs reprises, les responsables de la série Microphone ont souligné l’importance de donner un accès privilégié aux téléspectateurs dans cette nouvelle émission. En outre, il était fondamental pour Cormier de leur donner le temps de «respirer».

Par l’entremise de Microphone, l’animateur (qui est également coarrangeur, «journaliste» et «maître de cérémonie») et les créateurs de l’émission ont donc trouvé une manière de promouvoir et de rendre hommage à la musique québécoise sans tomber dans le racolage ou la complaisance.

Les quatre épisodes de Microphone seront diffusés les jeudis 5, 12, 19 et 26 janvier, à Télé-Québec. C’est une heure de grande écoute pour le télédiffuseur. Notons que cette courte série est présentée dans le cadre de L’année de notre chanson.

La direction de Télé-Québec semble songer à poursuivre l’expérience pour une seconde saison, mais rien n’est confirmé. Elle chercherait également un moyen de diffuser ces nouvelles versions interprétées par les invités de la série télé.