Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Rio 2016: le nageur Michael Phelps est adepte de la ventouse (et a les marques pour le prouver)

Si vous avez regardé la finale masculine du relais 4x100 mètres dimanche aux Jeux olympiques de Rio, vous avez sans doute remarqué les étranges marques circulaires qui ornent le corps du nageur américain Michael Phelps.

Non, la superstar de la piscine ne s'est pas fait faire des suçons par un géant. Il est plutôt adepte d'une thérapie utilisée en médecine traditionnelle chinoise appelée «fire cupping» ou «ventouse».

Cette pratique consiste à créer de la succion sur la peau en utilisant des globes de verre préalablement chauffés.

Selon ses adeptes, le «cupping» aide les muscles à récupérer après un effort physique intense. Mais de nombreux professionnels de la santé doutent de son efficacité.

Les sceptiques n'auront pas réussi à décourager Phelps ― ni les bleus d'ailleurs! L'athlète est un adepte de la thérapie depuis des années.

This is my treatment today.... Not sure if it's a trick or a treat? #halloween #otc #weneedkeenan

A photo posted by Michael Phelps (@m_phelps00) on

Rio 2016: les médailles canadiennes
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.