LES BLOGUES

«Le rapport de Brodeck»: Larcenet s'impose encore une fois

30/05/2015 08:45 EDT | Actualisé 30/05/2016 05:12 EDT

Il y a quelques semaines je vous mentionnais la sortie de deux excellentes bédés, Carnets de thèse et le Sculpteurqui se retrouvaient en tête de mon palmarès 2015. À peine quelques semaines se sont écoulées depuis, que déjà deux nouvelles bédés viennent mêler les cartes de cette courte liste. Qui sera le favori? Qui seront les challengers comme on dit dans Rocky? Hum! Quand on pense que nous ne sommes seulement qu'au cinquième mois de l'année et qu'il nous en reste encore 7 avant de conclure 2015, la compétition risque d'être féroce pour les premières places.

Un amour exemplaire

Eh bien, qui l'eut cru? J'ai beau être un incurable romantique, jamais je n'aurais pensé qu'un jour une BD consacrée à la romance me séduirait. Bien sûr, si elle avait été travestie en western post-apocalyptique ou en occulte complot, elle aurait pu avoir ses chances, mais pas une traditionnelle histoire d'amour, impossible!

Pourtant c'est exactement ce que Florence Cestac et le romancier Daniel Pennac ont réussi avec brio. Il faut toutefois préciser que nous sommes loin d'un roman Harlequin ou d'une comédie romantique avec Hugh Grant. Un amour exemplaire est avant tout une histoire d'amour et d'humour entre deux êtres aussi différents qu'originaux: Jean, un vilain petit canard de l'aristocratie, au sens propre et au sens figuré, répudié par sa famille, qui prend un soin jaloux à ne pas travailler; et Germaine, couturière au chômage et fille d'une famille de chiffonniers à la morale élastique.

2015-05-26-1432640749-8139722-cestac.jpg

Le couple n'est pas banal, leur romance non plus, et la bande dessinée encore moins. Souvenir de jeunesse de Daniel Pennac, Un amour exemplaire est une irrésistible comédie où les personnages du passé quittent les réminiscences du père des Malaussène pour discuter avec les clients du bistrot, acteurs malgré eux de l'histoire que Pennac raconte à une dessinatrice pas tellement chaude à l'idée d'illustrer une romance.

Avec verve et enthousiasme, les deux auteurs s'investissent à fond dans une romance à l'humour décalé aux relents des Monty Python, d'Alfred Jarry et de Gérard Oury. Le même humour désopilant qui se retrouve au cœur des meilleurs romans de Pennac. Jamais l'auteur de La Fée Carabine n'a semblé aussi à l'aise dans une bande dessinée, et des bédés, il en a quand même quelques-unes derrière la cravate, le Pennac! Mais c'est véritablement avec cet Amour exemplaire que je retrouve l'humour absurde, l'imagination débridée et la richesse littéraire qui m'avaient tant plu lors de ma lecture du Bonheur des ogres.

2015-05-26-1432641240-6048724-pennac.jpg .

Cestac et Pennac, comme des Pagnol modernes, s'amusent comme des petits fous, autant avec les codes narratifs que graphiques, à nous raconter cette histoire d'amour sympathique aux personnages authentiques, originaux, colorés et attachants.

Alors qu'attendez-vous pour partager le quotidien de Jean et de Germaine? Vous aussi vous serez incapable d'y résister. Une véritable bouffée de bonheur!

Florence Cestac, Daniel Pennac, Un amour exemplaire, Dargaud.

Le rapport de Brodeck

On l'attendait avec impatience, ce Rapport de Brodeck, la nouveauté de Manu Larcenet, auteur du chef-d'œuvre Blast et de l'émouvant Combat ordinaire. Alors qu'il aurait pu se reposer en réalisant une bédé un peu plus facile - et qui serait déjà supérieure à une grande partie de la production actuelle -, Larcenet s'attèle plutôt à la tâche herculéenne d'adapter le très grand roman du romancier et cinéaste Philippe Claudel, Le rapport de Brodeck, Goncourt des lycéens 2007, Prix des libraires du Québec 2008 et Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2009.

2015-05-26-1432641911-8490748-claudel.jpg

La rumeur qui venait d'Europe qualifiait le nouvel opus de Larcenet de bande dessinée de l'année, certains affirmaient même que le bédéiste allait beaucoup plus loin dans les territoires sombres qu'il avait explorés dans Blast. Pour la majorité des observateurs du monde du journalisme bédé, la vision «larcenetienne» de l'œuvre de Claudel était aussi puissante que le roman original. Et, pour une fois, les échos d'Europe francophone se sont révélés vrais.

Fable moderne sur la lâcheté ordinaire, la xénophobie et la violence anonyme, Le rapport de Brodeck raconte l'histoire de Brodeck, ex-prisonnier des camps de concentration chargé par ses concitoyens de rédiger un rapport sur la mort d'un étranger qui séjournait dans son village isolé en montagne à la frontière franco-allemande. Comme un avaleur de péchés, Brodeck devient celui qui, en consignant l'horrible crime, pourra absoudre les villageois et leur comportement hostile envers tout ce qui dérange l'ordre des choses.

2015-05-26-1432642287-1721840-larcenet.jpg

Sombre et tragique, la nouvelle création de Larcenet est une œuvre à couper le souffle, à donner le vertige. Un roman noir, sombre, qui plonge dans les tréfonds de l'âme humaine, là où les bassesses les plus mesquines naissent et irriguent tranquillement l'âme de leur venin. Avec son utilisation magistrale du noir et du blanc, du vide et de la neige, Larcenet alimente un climat oppressant d'angoisse exacerbé par ses très rares et glacials contacts avec les villageois rongés par la culpabilité et méfiants face à son rapport.

Et ce sentiment d'oppression habite le lecteur longtemps, très longtemps, après la superbe dernière page qui résume à elle seule toute la solitude de ce Brodeck, obsédé par ses souvenirs de détention et angoissé par ce rôle d'avaleur de péchés malgré lui.

Une œuvre majeure.

Manu Larcenet, Le rapport de Brodeck, tome 1 - L'autre, Dargaud..

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Livres québécois à surveiller en 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter