RECEVEZ LES NOUVELLES DE Daniel Marois
 

Le Top du Top des Polars 2012

Publication: 22/12/2012 11:16

(Avec la collaboration de Josée Kenny)

Ne reculant devant rien pour faciliter vos lectures et, qui sait, achever vos cadeaux des fêtes, nous vous offrons le meilleur. Du bon, que du bon.

Alors, vous avez passé une belle fin du monde? On peut passer à autre chose?

À travers la panoplie incroyable des parutions 2012 sont apparues de très bons romans. Des polars extraordinaires. Des aventures époustouflantes, éprouvantes, amusantes. Nous vous avons préparés une liste. Notre liste. Exhaustive et personnelle. Mais du bon, de l'inouï, de l'inattendu. Bref, les meilleurs parmi les meilleurs.

10- Catégorie polar et terreur.
Le Prix de la peur de Chris Carter. Un curé décapité qui se retrouve avec une tête de chien! Le ton est donné et l'enquête débute sur un rythme effréné. Quand un tueur met en scène votre pire cauchemar devant la mort, il est normal d'avoir peur. Terrorisant.

9- Catégorie thriller percutant.
Fièvre de Val McDermid. Sixième tome des aventures du profileur Tony Hill et de Carol Jordan, inspectrice en chef. Un prédateur psychopathe piège des adolescents obnubilés par la popularité. Le web est un immense terrain de chasse. Les parents sont impuissants et dépassés. Très peu d'auteurs peuvent se comparer à la grande écossaise. En quantité comme en qualité, Val McDermid conserve son titre de reine du suspense.

8- Catégorie quête du crime parfait. (Vers la chronique)
Deux polars du japonais Keigo Higashino, Le Dévouement du suspect X et Un Café maison. Impossible de les départager. 2 petits chefs-d'œuvre de romans policiers qui mettent à rudes épreuves le sens cognitif des lecteurs. Quelqu'un croit encore que le polar est un genre mineur?

7- Catégorie j'aime tout ce qu'il écrit. (Vers la chronique)
Mapuche de Caryl Férey. Il n'y a rien à ajouter sinon que les concours littéraires sont arrangés avec le gars des vues. Mais ça, vous le saviez déjà. La vraie littérature; celle qui respire, qui inspire. Celle qui vit et se dépasse est ici et c'est nous, les amateurs du genre, qui en profitons. Mapuche c'est la vie qui gronde sous l'écriture sensible de Caryl Férey. Féroce.

6- Catégorie la confession pour tous.
Le Tribunal des âmes de Donato Carrisi. Comment réagir devant la possibilité de se faire justice. Le pardon ou la vengeance ? Ce n'est pas une coïncidence si des endeuillés et des victimes sont confrontés à leurs bourreaux. Suivez le fil de l'intrigue car vous risquez de vous perdre dans ce labyrinthe de confessions. L'auteur italien est un maître d'œuvre incomparable. Phénoménal.

5- Catégorie on renouvelle le genre.
Cool de Don Winslow. On aurait pu douter de ce polar, qui est une préquelle du désormais célèbre Sauvages. C'était sans compter sur les qualités exceptionnelles de cet écrivain hors du commun. Winslow parvient, avec cool, à renouveler le genre du polar noir sans jamais tomber dans le déjà-vu. Un roman brillant et intelligent.

4- Catégorie polar québécois. (Vers la chronique)
La palme revient à André Jacques qui emporte, avec De Pierres et de sang, la littérature québécoise vers une sphère jamais atteinte jusqu'ici. Le polar made in Québec ne s'en remettra pas et c'est tant mieux. Jouissif.

3- Catégorie roman noir. (Vers la chronique)
La française Elsa Marpeau frappe un grand coup avec Black blocs. Lancé au moment même où le printemps érable se déchaînait dans nos rues, le polar résonne avec une pertinence inégalée. Anthologique.

2- Catégorie roman d'enquête. (Vers la chronique)
Le summum est atteint par Le Deuil et l'oubli de John Harvey. Une double histoire de disparition menée par un grand de la littérature britannique. Des personnages attachants. Une intrigue complexe. Inoubliable.

1- Catégorie suspense. (Vers la chronique)
Et LE polar de l'année; Juste une Ombre de Karine Giebel. Un thriller psychologique qui touche aux limites du genre. Terreur, étonnement et nuit blanche en prime. Peut-elle faire encore mieux? Vraiment? Le défi est de taille. Un délice de tous les instants.

Digne de mention, De Bons voisins de Ryan David Jahn, La Tristesse du samouraï de Victor Del Arbol. Le Dieu de New York de Lyndsay Faye (vers la chronique), sans oublier l'amusant Malphas 2 de Patrick Senécal (Vers la chronique).
Sur ce, passez un joyeux temps de lectures!

 

Suivre Daniel Marois sur Twitter: www.twitter.com/@danimarois

Suivre Le HuffPost Québec