LES BLOGUES

<em>Revue et corrigée</em>: «Que ça fait du bien rire!»

03/12/2014 03:05 EST | Actualisé 03/02/2015 05:12 EST

Que ça fait du bien rire! C'est ce qu'un spectateur m'a dit à la sortie du désormais traditionnel spectacle de fin d'année Revue et corrigée qui vient de prendre l'affiche du théâtre du Rideau Vert pour une dixième année. Quelques pas plus loin, le même commentaire d'une dame à son amie. Comme j'avais bien ri et ma blonde aussi, on peut tout de suite décréter que cette revue 2014 est un grand cru.

L'année 2014, riche en actualité, ne manque pas de têtes de Turc. Philippe Couillard, Gaétan Barrette, Yves Bolduc, Pauline Marois, Pierre-Karl Péladeau, Bernard Drainville, Jean-François Lisée, François Legault, Stephen Harper, Denis Coderre, Régis Labeaume, Jean Tremblay, ils y passent tous. Pas besoin d'exagérer beaucoup leurs traits de caractère, ces personnages sont déjà des caricatures.

LIRE AUSSI:2014 Revue et incorrigible - Marie-Claire Girard

On jubile d'entendre le maire Tremblay, parfaitement imité par Martin Héroux, rappeler qu'au Saguenay «ça ne prend qu'UN bleuet pour faire une grosse tarte». En effet «là-là».

Quelle joie de retrouver Suzanne Champagne sous les traits d'une Pauline Marois qui a renoué avec ses anciennes habitudes vestimentaires. Il faut la voir sortir les foulards de sa manche comme les magiciens en débitant ses truculentes répliques comme cette réaction à la Commission Charbonneau : «On aurait plutôt eu besoin d'une Charte des voleurs». On va s'ennuyer de cette imitation de Pauline!

Pour donner du piquant au très morne Stephen Harper, on l'a imaginé participant aux recettes pompettes d'Éric Salvail. Sous l'effet des shooters, on a l'impression que le premier ministre canadien dit vraiment ce qu'il pense.

Les auteurs n'hésitent pas à se payer aussi la tête du public. Dans le numéro où les trois docteurs de la politique québécoise deviennent les trois ténors, le premier ministre Couillard, nous fait chanter sur l'air de On leur a fait croire d'Alex Nevsky, qu'on est une gang de tatas d'avoir voté pour eux. Tatatatatatata.....cette toune est vraiment le ver d'oreille de l'année.

La politique n'est pas le seul sujet de Revue et corrigée. On raille aussi les tentatives ratées de transformation du bulletin de nouvelles de TVA (ouch!), les émissions de Jean Airoldi et de Denis Lévesque (ayoye!) et l'épidémie de Ice Bucket Challenges (tiens-toi!). Ce fléau nous est expliqué par un Charles Tisseyre plus vrai que nature grâce au talent de Benoit Paquette.

France Parent, elle, nous bidonne en Sœur Angèle convertie à la bouffe de rue. Son food truck, l'ANG HELL, sert du gâteau des anges au porc effiloché et un tartare de pets de sœur. Hilarant!

La nouvelle équipe d'auteurs, dirigée par René Brisebois, a vraiment fait du bon boulot. Caustique, mais pas trop cynique. Irrévérencieux, mais pas vulgaire. Et libre de toutes influences. Tout le monde passe au batte sauf Gilles Latulipe qui a droit à une magnifique entrée au Paradis où il retrouve la Poune, Olivier Guimond et Manda Parent. Très beau moment.

J'ai souligné quelques actes de bravoure, mais on ne dira jamais assez que le succès d'une revue annuelle comme Revue et corrigée est une affaire d'équipe. En plus des comédiens que j'ai nommés, il y a Marc St-Martin, encore une fois impayable en Julie Snyder et en Claude Dubois, et Julie Ringuette qui, malgré la difficile tâche de faire oublier Véronique Claveau, s'avère une recrue prometteuse.

Costumes, accessoires, chorégraphies, éclairages, arrangements musicaux, projections, tous les départements ont aussi bien travaillé.

Finalement, à la tête de cette ambitieuse production il y a Alain Zouvi qui met à profit sa longue expérience des planches pour donner de la fluidité et du punch à un spectacle qu'on imagine complexe et exigeant.

Ainsi revue et corrigée, 2014 se révèle une bonne année. On devrait leur demander d'écrire 2015 tout de suite, les 365 prochains jours seraient certainement plus drôles.

Revue et corrigée 2014

Revue et corrigée, jusqu'au 4 janvier 2015 au Théâtre du Rideau vert

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter