DIVERTISSEMENT

Festival de cinéma de Québec: James Bond et autres incontournables

Les invités se suivent, mais ne se ressemblent pas vraiment!

16/09/2017 11:20 EDT | Actualisé 16/09/2017 11:20 EDT

Depuis le 13 septembre, le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) met la capitale nationale en mode 7e art. Sur les marches de la place d'Youville, impossible de manquer le long tapis rouge qui accueille les cinéphiles à l'intérieur du magnifique Palais Montcalm, épicentre de la manifestation pour au moins dix jours.

C'est là aussi que les premières de film s'organisent presque quotidiennement. On a déjà vu passer Luc Picard, venu accompagner jeudi dernier la présentation de son dernier long métrage Les rois mongols. Entouré de sa toute jeune distribution, l'acteur et réalisateur a offert au public de Québec son plus récent opus.

Les invités se suivent, mais ne se ressemblent pas vraiment. Les jours s'annoncent radieux pour la planète cinéma. Ce sera l'occasion de rencontrer plusieurs personnalités, notamment Léa Pool ou Cédric Klapisch, cinéaste français à qui l'on doit l'inoubliable L'Auberge espagnole.

007 à Québec


Et puis dès samedi, l'Australien George Lazenby, l'homme qui a incarné à 29 ans James Bond dans Au service secret de Sa Majesté (1969), sera en ville pour présenter la projection de Becoming Bond. Ce documentaire signé Josh Greenbaum revient sur la courte carrière de Lazenby puisque l'individu, aujourd'hui septuagénaire, n'aura porté les habits du célèbre agent 007 qu'une seule et unique fois!

On y apprend aussi que l'iconoclaste Lazenby, fils de cheminot, devenu sur le tard vendeur de voitures et mannequin, n'avait jamais joué devant une caméra avant que des producteurs ne lui demandent en panique de remplacer Sean Connery. Parions que les amateurs de la célèbre saga d'espionnage ne manqueront pour rien au monde ce rendez-vous avec l'un des personnages les plus emblématiques de la série imaginée par l'écrivain britannique Ian Fleming.

Éclectique, le FCVQ donne une place à tous les genres et les sensibilités cinéphiliques. Il suffit de jeter un rapide coup d'œil à sa programmation pour le comprendre. Hormis les têtes d'affiche qui viendront faire le tour – Roy Dupuis, Zachary Richard, Sophie Cadieu et compagnie – la manifestation se déclinera en plusieurs moments forts comme avec les deux cinéconcerts.

Après La passion de Jeanne d'Arc de Carl Th. Dreyer, accompagné à l'orgue par Karol Mossakowski, il sera question d'une version éclatée de Birdman d'Alejandro González Iñárritu. Le 21 septembre, ce sera donc au tour du batteur Antonio Sánchez de jouer la musique du film aux quatre Oscars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

La 7e édition du FCVQ se déroule du 13 au 23 septembre 20017.

Détails: fcvq.ca