NOUVELLES

Denis Coderre s’excuse pour la discrimination contre la communauté LGBT

«Nous devons faire preuve de réconciliation et s’excuser de ce qui s’est passé auparavant.»

11/08/2017 20:01 EDT | Actualisé 11/08/2017 20:01 EDT
Getty Images/iStockphoto

Le maire de Montréal a présenté ses excuses à la communauté LGBT pour la discrimination qu'elle a subie aux mains des autorités municipales. Denis Coderre en a profité pour fustiger Haïti pour sa loi anti-homosexuels.

Les paroles sont venues à la fin d'un discours sur le thème de la réconciliation, prononcé à l'ouverture de la Semaine de la Fierté. Le maire a notamment souligné que la Ville est maintenant une ville sanctuaire et il a rappelé que Montréal reconnaît désormais qu'elle se trouve sur un territoire Mohawk non cédé.

«Nos avons reconnu que nos actions ont laissé une tache indélébile face à nos autochtones. En 2016, j'ai dit qu'on doit faire la même chose avec la communauté LGBT. Nous devons faire preuve de réconciliation et s'excuser de ce qui s'est passé auparavant», a-t-il lancé à la foule.

Invité à préciser sa pensée, M. Coderre n'a pas indiqué si ces excuses s'appliquaient à la répression policière dont la communauté a été victime dans le passé. En 2016, le chef de police de Toronto s'est excusé pour les actions de son corps policier. De telles excuses ont été exigées récemment de la part de certains groupes communautaires ainsi que de l'opposition officielle.

« Il faut prendre le temps de faire les choses comme il faut avec les partenaires du milieu », a-t-il dit.

Olivier Robichaud

Haïti critiquée

M. Coderre a profité de l'occasion pour décocher une flèche au sénat d'Haïti, qui a voté récemment une loi qui interdit le mariage aux couples de même sexe ainsi que toute promotion de l'homosexualité.

«Elle est inacceptable, cette loi qui fait de la discrimination à l'endroit des homosexuels», a-t-il tranché.

Rappelons que Montréal a accueilli un grand nombre de demandeurs d'asile depuis quelques semaines, en raison notamment de menaces prononcées par le président américain Donald Trump.

Le 8 août, M. Coderre a reçu deux ministres haïtiens à l'hôtel de ville dans le cadre de cet afflux de demandeurs d'asile. Il affirme toutefois qu'ils n'ont pas abordé la question de l'homosexualité.

Symbole du thème de la réconciliation, la cérémonie d'ouverture de la Semaine de la Fierté a commencé avec une prière autochtone et des numéros de danse traditionnelle autochtone et métisse.

LIRE AUSSI:
» Au Canada, 13 % de la population s'identifient à un groupe LGBT
» 10 raisons de participer à l'édition spéciale de Fierté Montréal
» Fierté Canada Montréal présente la première conférence consacrée aux droits LGBTTIQA2S

VOIR AUSSI: