NOUVELLES

Du fentanyl retrouvé dans de la marijuana à London en Ontario

Des tests d’urine sur des personnes ont mené à cette découverte.

09/08/2017 15:34 EDT | Actualisé 09/08/2017 15:39 EDT
Scott Harms

Le service de police et le département de santé de London en Ontario ont émis un avertissement puisque de la marijuana et d'autres drogues circulant dans la ville pourraient contenir du fentanyl.

Des tests d'urine sur des personnes ayant consommé du cannabis ou de l'héroïne ont décelé la présence de cet opioïde potentiellement mortel dans des échantillons, selon ce que rapporte le London Free Press.

Les autorités de London ont rapidement fait circuler un message pour avertir les citoyens que les drogues illicites circulant dans la rue peuvent être coupées avec du fentanyl.

«Trouver du fentanyl dans des drogues comme la marijuana signifie que des gens qui croient consommer quelque chose d'inoffensif pourraient mourir d'une surdose», a indiqué au London Free Press le médecin responsable de la santé à London, le Dr Chris Mackie.

À la lumière de cette découverte de fentanyl, le Dr Mackie a suggéré aux consommateurs de marijuana de transporter avec eux de la naloxone qui peut empêcher une surdose, a rapporté Global News.

Mais, certaines personnes sont quelque peu sceptiques.

David Cowan, qui affirme n'avoir jamais fumé de marijuana ou consommer du fentanyl, a été l'un de ceux dont des traces de l'opioïde ont été retrouvées dans son urine.

«Dans mon cas, j'ai facilement eu douze résultats positifs, a-t-il déclaré à CBC News. Ils te disent que c'est probablement dans la marijuana ou ils pensent que tu consommes cette drogue. Je n'en ai jamais consommé de ma vie et je ne fume pas non plus de marijuana alors je sais que ça ne vient pas de là.»

«Je ne suis pas sûr si le rapport est totalement précis en raison de ceux qui ont indiqué qu'il fumait seulement de la marijuana. Ils peuvent avoir consommé autre chose sans vouloir en parler. Cela arrive parfois», a mentionné Eric Shepperd, un activiste du cannabis, dans une entrevue au London Free Press.

L'Unité de santé de Middlesex-London a avisé que le fentanyl, qui est de 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, est aussi transformé en poudre qui est ensuite aspirée comme de la cocaïne, ce dans les rues de London.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

LIRE AUSSI:
» Surdoses d'opioïdes: "le bilan s'alourdira encore", croit la ministre Philpott
» Acheter du fentanyl sur Internet, trop facile?
» Huntington, cette ville américaine rongée par l'héroïne

VOIR AUSSI: