BIEN-ÊTRE

«Belle gueule» : À bas les coups de soleil!

21/07/2017 10:25 EDT | Actualisé 08/08/2017 14:07 EDT

Avoir une peau en santé et lisse le plus longtemps possible, ça passe aussi par l'application d'un écran solaire, été comme hiver. En pleine période de vacances, on a pensé faire le point.

Si vous pensiez que les hommes ne prenaient pas soin d'eux, il était temps que vous sortiez de votre caverne. La rubrique « Belle gueule » sert à briser les tabous sur la beauté au masculin. Le but n'est pas de se déguiser, mais de se montrer sous son meilleur tout en conservant un aspect naturel. Conseils et astuces seront au menu.

Les fausses croyances

Certains messieurs ont encore aujourd'hui tendance à penser qu'ils n'ont pas vraiment besoin de se protéger du soleil. Que leur peau est plus épaisse et rigide que celle des femmes, donc pas une nécessité de lui porter le plus grand soin, en la protégeant par exemple. Et ce n'est pas la seule fausse croyance en la matière. Pas étonnant que le cancer de la peau soit l'un des plus répandus au Canada.

Contrairement à la croyance populaire, être bronzé ou avoir un «fond» de bronzage avant de vous envoler vers les Caraïbes ne vous protège pas des coups de soleil et encore moins du cancer ou autres dommages causés à la peau.

Aussi, même quand le ciel est couvert de nuages ou qu'il fait plus frisquet à l'extérieur, votre peau n'est pas à l'abri de tout risque. Ils sont effectuvement moindres quand le ciel est voilé ou quand vous restez sous le parasol, mais l'application d'une crème solaire légère demeure tout indiquée. Il faut aussi se méfier des derniers rayons du jour. Ce n'est pas parce que le soleil est à son plus fort vers midi qu'il ne l'est plus du tout à l'heure du 5à7!

Quel produit choisir?

On s'entend, il ne manque pas de choix au rayon des écrans solaires. En crème, en huile, en vaporisateur en mousse, en gelée...

Ce qu'on regarde en premier, c'est l'indice FPS. On va préférer un produit au-dessus de 30 pour une protection optimale. Certains dermatologues estiment qu'au-dessus de ce seuil, la différence est très minime en termes de protection et que dans bien des cas, c'est du marketing. Certaines crèmes vont jusqu'à un FPS de 110. On se calme!

Beaucoup hésitent entre un indice 30 et 50. Il y a une règle simple à suivre : plus votre peau est pâle, plus elle est sensible et nécessite un FPS élevé. Si la 50 est le même prix que la 30, pourquoi s'en passer?

Le plus important demeure tout de même de s'assurer que le produit protège contre les UVB, responsables des coups de soleil, ET les UVA, ces rayons à la source des cancers et du vieillissement prématuré de la peau. Recherchez le logo UVA encerclé approuvé par Santé Canada.

Deux types d'écrans solaires

Ceux qui contiennent des filtres chimiques : Ils absorbent, en partie, les rayons UVA et UVB, puis ils les transforment en chaleur. Les filtres chimiques qui absorbent les rayons UVB sont plus nombreux que ceux qui absorbent les rayons UVA.

Ceux qui contiennent des filtres physiques : Ils sont de petites particules (généralement de l'oxyde de zinc ou du dioxyde de titane) qui dispersent et qui réfléchissent les rayons UVB et UVA.

Source : Santé Canada

Côté texture du produit, il suffit de choisir celle avec laquelle on est le plus confortable.

«Il faut savoir que plus une texture est légère moins elle est résistante. Par exemple: les crèmes solaires pour enfants sont très onctueuses et résistantes. Autre avantage, on voit instantanément les endroits où l'on n'en a pas appliqué», affirme Valérie Mercier, formatrice pour La Roche Posay.

Généralement, les huiles sont déconseillées comme elles attirent un peu trop dangereusement le soleil.

Le moins chimique possible?

La crème solaire de type chimique contient, son nom l'indique, une bonne quantité de substances chimiques potentiellement dangeureuses dont certains sont des perturbateurs endocriniens.

Selon le Environmental Working Group, qui a pour mission de démasquer les ingrédients toxiques pour la santé et la planète contenus dans différents produits de consommation, il y a cinq ingrédients à éviter dans les écrans solaires :

  • Oxybenzone
  • Octinoxate
  • Homosalate
  • Octocrylene
  • Octisalate

De plus en plus d'écrans solaires sont de composition 100 % minérale donc moins dommageable pour la santé et l'environnement. Les deux ingrédients utilisés dans ce genre de crème solaire sont le Titanium dioxyde et l'oxyde de zinc et sont considérés peu inquiétants par le EWG.

Précautions

Si vous comptiez appliquer le produit tous les jours comme il est conseillé, on favorise un produit sans parfum. C'est moins irritant pour la peau et vous n'empesterez pas le bureau avec votre odeur de noix de coco.

Fait intéressant: Une étude menée par le Queensland Institute of Medical Research en 2013 a démontré que l'application quotidienne d'une crème solaire FPS 15 permet une baisse de 24% du vieillissement de la peau en quatre ans.

Comment faire?

Tout le monde sait le faire. On en met tout simplement partout AVANT d'aller au soleil. Idéalement 30 minutes avant l'exposition.

On n'oublie surtout pas les zones fragiles : le nez, le front, le cou, les oreilles, les épaules.

Si on décide de s'exposer plus longuement, n'oubliez pas d'en réappliquer aux deux heures, et après chaque baignade ou activité physique.

Voyez quelques produits testés par la rédaction :

Les écrans solaires de l'été 2017

LIRE AUSSI :

Les plaintes contre l'écran solaire Banana Boat fusent de partout

Bronzer sans sortir dehors grâce à un médicament!

Les pires gaffes beauté à éviter en voyage

​​​​​​​gueul​​​​​​​étÀ bas