DIVERTISSEMENT

L'ex-animatrice de radio Maria McLean dit avoir été congédiée injustement par Bell Média à cause de sa maladie mentale

25/01/2017 01:24 EST | Actualisé 25/01/2017 02:31 EST

Une ex-animatrice de la station de radio néo-brunswickoise K93 FM Grand Falls affirme avoir été congédiée injustement après avoir demandé un congé de maladie pour traiter des problèmes de santé mentale.

Maria McLean a raconté à CBC News avoir été renvoyée le 12 janvier dernier, à peine une heure après avoir montré à son superviseur une note de son médecin lui prescrivant un congé de deux semaines pour s'ajuster à une nouvelle médication.

«En montrant la note de mon médecin à mon patron, j'admettais que j'avais besoin d'aide», a-t-elle confié à CBC News.

L'ironie? La station appartient à Bell Média, une propriété de Bell Canada Entreprises qui tient mercredi sa journée Bell Cause pour la cause. L'initiative nationale vise à déstigmatiser la maladie mentale.

Maria McLean affirme n'avoir reçu aucune explication pour son renvoi, mais estime que tout se passait bien au travail jusqu'à ce jour-là.

Dans une déclaration envoyée au Huffington Post Québec, Bell Média se décrit comme un «leader en matière de santé mentale dans le monde du travail». La compagnie a refusé de commenter le cas spécifique de Mme McLean, mais assure qu'elle «ne licencie pas ses employés pour des problèmes de santé mentale, et ce cas-ci ne fait pas exception».

Mercredi, à l'occasion de la journée Bell Cause pour la cause, l'ex-animatrice est revenue sur son congédiement dans un billet publié sur le site Canadaland.

«Demain, Bell sera encensé pour sa générosité exceptionnelle, et tout ce à quoi je pourrai penser, c'est la façon dont les gens de Bell ont réagi à mes problèmes de santé mentale quand ils étaient mes employeurs. Ils m'ont renvoyée.» - Maria McLean, dans un billet publié sur le site Canadaland.

Le Huffington Post Québec n'a pas réussi à rejoindre Mme McLean pour le moment.

Le programme Bell Cause pour la cause a pour mission de faire avancer la cause de la santé mentale au Canada. Le 25 janvier, pour chaque message texte et appel réalisé par ses abonnés, Bell versera 5 ¢ pour des initiatives en santé mentale. Il est aussi possible de participer en utilisant le mot-clic #BellCause sur Twitter et Instagram, en utilisant le géofiltre Bell Cause pour la cause sur Snapchat ou en visionnant cette vidéo sur Facebook.

LIRE AUSSI

»Cause toujours - Bianca Longpré

»Le problème avec Bell cause pour la cause - Étienne Boudou-Laforce

»Étienne Boulay retourne en thérapie

»D'homme à homme: lettre à Étienne Boulay

Voir aussi:

Êtes-vous dans une situation de crise? Besoin d'aide? Si vous êtes au Canada, trouvez des références web et des lignes téléphoniques ouvertes 24h par jour dans votre province en cliquant sur ce lien.