BIEN-ÊTRE

Un Pokémon Go érotique est déjà sur le marché

12/07/2016 01:23 EDT | Actualisé 12/07/2016 01:26 EDT

La nature humaine n’a pas de limites.

L’homme peut marcher sur la Lune et faire revivre Gilmore Girls sur Netflix. Mais il peut aussi érotiser tout ce qu’il veut, incluant le phénomène techno de la semaine : Pokémon Go.

On parle ici d'érotisme, alors : avertissement, ça devient inapproprié pour le travail à partir de maintenant.

pokemon erotica

La couverture du roman érotique de Chuck Tingle basé sur Pokémon Go.

Entrez dans le monde de Chuck Tingle. Son livre, Pokebutt go : pounded by‘em all est une histoire de 4000 mots sur de l’action Poké-fesse entre deux hommes, ce qui inclut du sexe anal et des fellations, entre autres.

Tingle, qui a rédigé des ouvrages tels que Schrodinger's Butt et Gay T-Rex Law Firm: Executive Boner, a publié son interprétation personnelle de Pokémon dimanche dernier sur Amazon, seulement quatre jours après la sortie officielle du jeu.

Cette savoureuse histoire est à vous pour la modique somme de 3.90$ (en format électronique).

Voici le synopsis publié sur la page Amazon de l’auteur :

Torbit est inquiet. En se promenant parmi une foule d’hommes et de femmes hébétés devant leur téléphone, il commence à croire qu’il est au beau milieu d’un terrifiant film de zombies. Après avoir posé quelques questions, il réalise qu’ils jouent en fait à un tout nouveau jeu : Pokebutt Go.

Intrigué par toute cette agitation, Torbit se branche et essaie de capturer un Pokebutt avec ses propres balles, mais il réalise bien vite que la mission est de taille.

Face-à-face avec un magnifique géant appelé Peebaroo, qui arbore une queue en zig-zag, Torbit réalise que la seule façon d’attraper la créature est avec son propre derrière.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

LIRE AUSSI:

» Un test du jeu Pokémon Go pour vous (VIDÉO)

» Comment télécharger Pokemon Go au Canada?

» Jouer à Pokémon Go avec un drone, est-ce tricher?

» Des voleurs utilisent Pokémon Go pour cibler leurs victimes

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Pokémon Go au HuffPost Canada