BIEN-ÊTRE

La griffe québécoise Poches & Fils remporte 100 000 $ à l'émission «Dans l'œil du dragon» (VIDÉO)

12/04/2016 03:53 EDT | Actualisé 13/04/2016 03:57 EDT

Lors de leur passage à l’émission Dans l’œil du dragon sur la première chaîne de Radio-Canada, les trois associés de Poches & Fils,: Anthony Vendrame, Nicolas Dubeau et Alexandre Vanier ont remporté 100 000 $. On vous parlait de de cette marque de chandails à poches: ici. Leur letimotiv? Donner une seconde vie aux vieux t-shirts blancs qui traînent dans les garde-robes de tout le monde.

Le concept Poches & Fils

Le concept est simple : chacun peut personnaliser son chandail, du modèle de chandail jusqu’à la poche. En tout, il y a plus de 4 000 combinaisons possibles, autant dire un vaste choix s'offre à nous!

« C’est une véritable occasion d’affaires! », affirme Anthony Vendrame, fondateur de Poches & Fils. « Lorsque nous avons fondé Poches & Fils, il y a un an, nous n’aurions jamais cru avoir la chance d’établir un partenariat avec les dragons. »

L’aventure de Poches & Fils

Tout a commencé il y a un peu plus d’un an alors que les ventes se concluaient sur Facebook. « La confection se faisait dans le garage de notre directrice de production où tout était encore très artisanal » - Nicolas Dubeau, cofondateur de l’entreprise.

L’histoire s’est réellement concrétisée dans le vestiaire de l’équipe des Carabins de l’Université de Montréal, lorsqu’Anthony, receveur de l’équipe, discutait de son idée de chandails à poche avec Nicolas, porteur de ballons à l’époque. « J’ai tout de suite cru à l’idée d’Anthony même si le domaine de la mode nous était totalement inconnu, on a vu qu’il y avait une demande et on a voulu y répondre », ajoute Nicolas.


Poches & Fils


Une site web et une belle communauté

Lorsque les ventes ont démarré, les deux entrepreneurs sont rendus à l’évidence qu’il leur fallait un site web. C’est là que le troisième associé, Alexandre Vanier, s’est joint à l’équipe.

« On voulait s’approprier le mot “poche” dans toutes les déclinaisons possibles et les réseaux sociaux avaient le potentiel pour permettre à cette stratégie de se concrétiser », affirme Anthony, qui s’occupe de gérer la page Facebook de la compagnie ainsi que des autres plateformes sociales.

En moins d’un an, plus de 15 000 chandails ont été vendus à travers le Québec.

C’est l’ascension rapide de l’entreprise qui a poussé les jeunes entrepreneurs à s’inscrire à l’émission Dans l’œil du dragon, mais aussi la mission première de Poches & Fils : Habiller le monde une poche à la fois.

À VOIR


Ces tendances qu'on ne veut plus voir chez les hommes