DIVERTISSEMENT

Le film de Yan England présentement en montage (ENTREVUE)

29/03/2016 02:55 EDT
Todd Williamson/Invision/AP
Actor Yan England arrives at the 85th Academy Awards at the Dolby Theatre on Sunday Feb. 24, 2013, in Los Angeles. (Photo by Todd Williamson/Invision/AP)

Yan England ne laisse filtrer qu’au compte-gouttes les informations sur son premier long-métrage, dont la production est présentement à l’étape du montage.

Le film, dont le titre provisoire – donc, sujet à changement - est Running, a été tourné en novembre et décembre dernier. «De superbes acteurs, incroyables et remplis de talent», aux dires de Yan, soit Antoine Olivier Pilon, Sophie Nélisse, Robert Naylor, David Boutin, Lou-Pascal Tremblay et Patrice Godin s’y partagent la vedette, dans une histoire que Yan England tient à garder vague, pour l’instant.

«Je reste évasif, a spécifié en souriant énigmatiquement le réalisateur et comédien. Ça se passe en milieu scolaire, en cinquième secondaire. On suit l’histoire d’un garçon, interprété par Antoine Olivier Pilon, à travers sa vie pendant sa dernière année du secondaire.»

«Je serai plus précis dans les mois qui s’en viennent, a ajouté Yan, comme pour s’excuser de son mutisme. C’est une histoire que j’ai écrite, mon premier long-métrage que je réalise. C’a été une super belle expérience. J’adore ça! Je trippe à fond…»

LIRE AUSSI:

«Yamaska»: les acteurs se souviennent...

Si tout se passe bien, on pourra peut-être rêver de voir Running prendre l’affiche d’ici la fin 2016, ou au début 2017. Deux productrices, Denise Robert, de Cinémaginaire, et Diane England, chapeautent le projet. Gageons que l’œuvre sera très attendue, Yan England ayant attiré l’attention avec son court-métrage Henry, qui avait été finaliste aux Oscars en 2013.

«J’espère que l’histoire va aller chercher les gens, a simplement souhaité Yan, invité à commenter ses attentes devant ce jalon important de sa carrière. J’essaie de faire le meilleur film possible. Pour le reste, on va voir!»

Yan England est aussi de la comédie L’Appart du 5e, à VRAK, et prendra la parole le lundi 4 avril, à 20h, dans le documentaire Yamaska et moi, où s’exprimeront les auteurs, comédiens et adeptes du téléroman Yamaska, qui a tiré sa révérence définitivement, lundi, après sept ans à l’antenne de TVA.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Films de la semaine