POLITIQUE

Ottawa : 5 choses à surveiller lors de l'ouverture de la session parlementaire

01/12/2015 01:42 EST | Actualisé 01/12/2015 01:42 EST

Les attentes sont grandes envers le gouvernement de Justin Trudeau. En une semaine, il devra entamer des réformes d’envergure afin de pouvoir réaliser ses promesses.

En plus de composer avec l’arrivée des réfugiés syriens, les libéraux devront justifier le retrait de la mission de combat contre l’État islamique, prendre position sur le partenariat Transpacifique, débattre sur l’aide à mourir tout en s’assurant de faire sa marque à la Conférence de Paris.

Voici 5 choses à surveiller à Ottawa pendant que « nous sommes en 2015 ».

Nomination de secrétaires parlementaires

trudeau cabinet

Justin Trudeau nommera des secrétaires parlementaires cette semaine, a appris le Huffington Post Canada.

Ils seront chargés de seconder les ministres dans leurs fonctions et pourront assumer certaines responsabilités extraparlementaires. Il est prévu que certains soient nommés à la tête d’agences, comme l’Agence de promotion économique du Canada atlantique ou encore Diversification de l’économie de l’Ouest Canada.

Les secrétaires parlementaires ont droit à une prime de 16 600$ en plus de leur salaire de 167 400$.

L’élection d’un nouveau président

Le conservateur Andrew Scheer cède sa place à un nouveau président, qui sera élu par vote secret jeudi, 3 décembre.

Pour l’instant, les libéraux Denis Paradis, Geoff Regan et Yasmin Ratansi ainsi que le conservateur Bruce Stanton aspirent à lui succéder à la présidence.

Mauril Bélanger, atteint d’une maladie incurable, est venu assombrir le tableau lundi. Il a retiré sa candidature, mais a annoncé qu’il resterait député.

Révision du rôle du Sénat

senate canada

Rappelons que Justin Trudeau a expulsé les sénateurs de son caucus en 2014, preuve qu’il veut réformer la chambre haute et la rendre moins partisane.

Pour l’instant, toutefois, le gouvernement libéral majoritaire devra composer avec un Sénat à majorité conservatrice, ce qui pourrait laisser croire que Trudeau pourrait avoir de la difficulté à passer certains projets de loi.

Comment réussira-t-il à faire adopter la légalisation de la marijuana sans la coopération du Sénat? À suivre…

Aider la classe moyenne

En entrevue à CBC, Dominic Leblanc a indiqué que la priorité du gouvernement serait de baisser les impôts de la classe moyenne et augmenter le fardeau fiscal pour les Canadiens qui gagnent plus de 200 000$ par année.

En campagne électorale, les libéraux avaient proposé de créer un nouveau palier d’imposition – une mesure qui toucherait moins de 1% des plus riches au pays.

« Notre plan, c'est d'augmenter les impôts pour 1 % des Canadiens les plus nantis de 3 milliards de dollars pour les baisser de ce même 3 milliards pour les gens de la classe moyenne », avait dit Justin Trudeau.

Conciliation Parlement-famille

trudeau kids 2

Les libéraux veulent rendre le travail des parlementaires plus facile pour ceux qui ont une famille. Parmi les suggestions lancées ici et là, on propose d’abroger les séances le vendredi, commencer la journée plus tôt ou encore éviter les votes tard le soir.

Le comité de procédures devra discuter de ces mesures au printemps prochain pour ensuite produire un rapport de recommandations. La Chambre des communes devra voter par la suite.

Les libéraux pourraient aussi réformer la période de questions afin que le premier ministre s’adresse à ses opposants une fois par semaine seulement.

L’élection de 2011, qui a fait élire plus de femmes et plus de jeunes parents, a forcé le Parlement à s’adapter aux nouvelles réalités des élu(e)s.

L'adaptation pourrait se poursuivre avec le pourcentage record (26%) de députées élues à la Chambre des communes après l’élection du 19 octobre et l'importance de la vie de famille prônée par Justin Trudeau.

Avec les informations d'Althia Raj, du Huffington Post Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le premier cabinet de Justin Trudeau