Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mauril Bélanger, député d'Ottawa-Vanier, forcé d'abandonner la course à la présidence en raison d'une maladie incurable

OTTAWA – Le député libéral Mauril Bélanger a annoncé lundi qu’il est atteint de la scléorose latérale amyotrophique (SLA).

Il se retire de la course à la présidence à la Chambre des communes, mais a assuré qu’il resterait député d’Ottawa-Vanier.

Mauril Bélanger a aussi remercié tous ceux qui l’ont appuyé dans la course à la présidence, dont le vote aura lieu cette semaine.

Le député souffrait d’un « mal mystérieux » qui lui a presque fait perdre la voix. Une série d’examens médicaux avaient écarté la possibilité d’un accident cérébro-vasculaire ou d’un cancer.

S’il ne reprenait pas du mieux, disait-il, il allait retirer sa candidature la veille du vote pour déterminer le prochain président.

Les libéraux Denis Paradis, Geoff Regan et Yasmin Ratansi sont toujours dans la course, tout comme le conservateur Bruce Stanton.

La SLA – aussi appelée « maladie de Lou Gehrig » - est une maladie neurodégénérative incurable. L’an dernier, des millions de dollars avaient été amassés grâce au « Ice bucket challenge ».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.