DIVERTISSEMENT
12/11/2015 10:22 EST | Actualisé 13/11/2015 06:11 EST

Patrice L'Écuyer se joint à l'équipe du Bye Bye (VIDÉO)

L’équipe du Bye Bye 2015 est dévoilée. Hélène Bourgeois-Leclerc, Laurent Paquin, Véronique Claveau, Pierre Brassard et deux «petits nouveaux», qui ont quand même l’habitude des Bye Bye, soit Louis Morissette et Patrice L’Écuyer, seront les principaux visages de la revue de fin d’année de Radio-Canada. L’annonce a été faite en point de presse téléphonique, jeudi matin.

Patrice L’Écuyer est un vieux routier du rendez-vous humoristique du 31 décembre, auquel il a participé de 1988 à 1991, puis de 1993 à 1995. Il avait aussi co-animé, avec Dominique Michel, en 1997, 30 fois Bye Bye, la rétrospective des meilleurs moments des Bye Bye des 30 années précédentes.

On se souvient notamment de ses imitations de Robert Bourassa, de Pierre Elliott Trudeau, de Robert-Guy Scully, de Céline Dion (entre autres dans un pastiche de son grandiose mariage avec René Angélil, en 1994) et, bien sûr, de sa caricature de Dominique Michel, dans la fameuse saynète des Détecteurs de mensonges du Bye Bye 1990. D’ailleurs, à 55 ans, Patrice L’Écuyer a aujourd’hui l’âge que Dominique Michel, l’une de ses grandes complices professionnelles, avait lorsque lui-même a pris part à son premier Bye Bye.

Louis Morissette et Patrice L'Ecuyer vous annoncent la distribution du #ByeBye2015!

Publié par ICI Radio-Canada Télé sur 12 novembre 2015

Déjà producteur du Bye Bye avec sa boîte KOTV, depuis six ans, Louis Morissette, quant à lui, n’aura finalement sauté qu’une année de l’aventure à titre de comédien. Il a précisé jeudi qu’il ne se réservera cette fois que de petits rôles, déjà bien occupé par le spectacle Les Morissette. On devine qu’il enfilera sa perruque de Stephen Harper pour parodier les «adieux» de celui-ci au Parti conservateur.

Il n’a jamais été question que Véronique Cloutier réintègre la joyeuse bande cette année, étant trop accaparée par ses autres projets, dont la tournée Les Morissette, sa collection de vêtements en vente à l’Aubainerie, son magazine qui renaîtra la semaine prochaine et son Véro Show quotidien à Rythme FM.

En ce qui concerne Michel Courtemanche, que plusieurs étaient convaincus de voir revenir pour cette nouvelle édition du Bye Bye, il habite désormais au Mexique, travaille sur d’autres concepts et a lui-même choisi de passer son tour en 2015. La durée de sa pause n’a pas encore été déterminée ; son congé pourrait s’étaler sur plusieurs années, mais il pourrait aussi reprendre le collier l’an prochain si le cœur lui en dit.

Hélène Bourgeois-Leclerc fait partie du noyau d’acteurs du Bye Bye depuis 2010. Laurent Paquin y avait fait une première incursion en 2013 et a remis ça l’an dernier, et Véronique Claveau et Pierre Brassard, eux, en étaient à leur première expérience en 2014. On savait déjà que Joël Legendre ne serait pas de l’alignement cet automne, pour les raisons qu’on connaît.

Ce n’est pas un hasard si la distribution du Bye Bye est davantage masculine que féminine.

«Il y a plus de politiciens hommes, souvent plus d’hommes dans l’actualité», a reconnu Louis Morissette.

«Faire un casting de Bye Bye, c’est toujours une longue réflexion, a continué Louis. On attend de voir les personnages qui auront marqué l’année et le type de personnes dont on aura besoin pour les camper. Ça prend des gens capables de jouer du comique, chanter, danser ; il faut avoir une palette assez large.»

«Moins qu’avant»

Patrice L’Écuyer dit ne pas avoir hésité lorsqu’on l’a invité à rembarquer dans l’ambitieux train du Bye Bye. Un échange de quelques mots avec son agent, Jean-Claude Lespérance, a achevé de le convaincre, lui qui était déjà emballé par la proposition que lui avait faite Louis Morissette de jouer dans la mythique émission.

«C’est un retour, mais c’est comme si je commençais une nouvelle affaire, s’est réjoui l’animateur de Silence, on joue! et de Prière de ne pas envoyer de fleurs. Le Bye Bye, c’est la game d’étoiles. Il n’y a pas un endroit dans le monde où les gens arrêtent de vivre pendant deux heures pour s’installer devant la télévision. C’est l’événement télévisuel le plus le fun à faire, c’est la Coupe Stanley d’un artiste, faire le Bye Bye. C’est très, très excitant de revenir à ça. J’en suis très heureux et très ému.»

Patrice L’Écuyer a refusé d’indiquer quelle manchette de l’actualité des 12 derniers mois l’a touché, révolté ou fait rire, histoire de ne donner aucun indice sur les personnalités qu’il interprétera.

«Je ne veux pas vendre de punch et je ne veux pas enligner personne sur rien. Moi, je trouve que la beauté du Bye Bye, c’est de se demander de quoi on va en parler, et surtout, comment on va en parler. C’est la revue de l’année, mais il faut parler de choses dont les gens se rappellent. Mais je dirais que la politique redevient intéressante…»

À cet égard, Louis Morissette a relevé à quel point il devient de plus en plus difficile, pour les créateurs du Bye Bye, de concocter des numéros rassembleurs. La diversification des sources d’information fait en sorte que les événements ne résonnent plus de la même manière aux yeux de chacun.

«C’est le plus gros défi, de faire un Bye Bye en 2015, d’avoir des référents universels, a souligné le producteur. Il y maintenant la télé, le journal, les réseaux sociaux, et même les références télévisuelles ne sont plus les mêmes. Des Tout le monde en parle et des La voix, il y a en de moins en moins. Il y a beaucoup plus d’émissions qui font 400 ou 500 000 de cotes d’écoute. Ce n’est pas tout le monde qui retient la même chose.»

La direction de Radio-Canada est demeurée silencieuse, jeudi, lorsque questionnée à propos du budget qui est alloué à l’élaboration du Bye Bye.

«Mais je peux vous dire que c’est bien moins qu’avant!», a blagué Patrice L’écuyer, qui a connu à peu près toutes les réalités des Bye Bye, qu’ils aient été présentés en direct ou préenregistrés.

Le tournage des sketchs du Bye Bye 2015 commencera lundi prochain. Pascal Barriault, Jean-François Léger, Benoît Pelletier, Caroline Isabelle et Louis-Philippe Rivard sont affectés à la scénarisation, sous la supervision du script-éditeur François Avard. Mathieu Gadbois, Pierre-Luc Gosselin (des Satiriques) et Francis Piquette réaliseront, sous la direction du réalisateur-coordonnateur Alain Chicoine. Les Satiriques avaient déjà confirmé qu’ils se chargeront de l’habillage visuel.

En 2014, 3 941 000 téléspectateurs avaient syntonisé le Bye Bye en direct le soir de la veille du jour de l’An, et 1 022 000 avaient attrapé la rediffusion du lendemain. Le jeudi 31 décembre prochain, le Bye Bye sera diffusé à 23h, et sera suivi des Coulisses du Bye Bye, juste après.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques sketchs incontournables en humour