DIVERTISSEMENT

Anne Dorval: ses enfants ont adoré «Mommy» (ENTREVUE/ VIDÉO)

16/03/2015 11:15 EDT | Actualisé 16/03/2015 11:22 EDT

Anne Dorval a offert l’un des discours les plus émouvants de la 17e Soirée des Jutra, dimanche, en allant cueillir le trophée de la Meilleure actrice pour sa performance dans Mommy, de Xavier Dolan. Elle a fait verser des larmes à plusieurs en livrant une ode sentie au rôle important qu’est celui d’une maman.

Sur le tapis rouge qui précédait le gala, la comédienne a d’ailleurs confié que ses propres enfants, Alice et Louis, respectivement âgés de 20 et 15 ans, ont adoré et ont été bouleversés par Mommy, lorsqu’ils ont vu le long-métrage. Et c’est Louis qui accompagnait sa mère lors de la remise de prix animée par Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance, au cours de laquelle une dizaine de statuettes ont été distribuées à Mommy.

«Ils ne m’en ont pas parlé tant que ça, a précisé Anne en parlant de ses deux adolescents. Mais ils ont été très, très touchés quand ils l’ont vu. Ils ont pleuré beaucoup, à mon grand étonnement. Ils ont comme oublié que c’était leur mère à l’écran! Ils ont embarqué dans l’histoire et ont été très touchés.»

Anne Dorval, qui dit avoir craqué pour plusieurs œuvres au cinéma québécois dans la dernière année, dont 1987 et La petite reine (sur le tapis rouge, elle s’est embourbée dans ses mots et a dit «La petite sirène», avant d’éclater de rire), se réjouissait que Mommy termine sa fantastique année de tournée dans les festivals et cérémonies de partout dans le monde au Gala des Jutra, au Québec.

«C’est ici que ça se termine, et c’est bien que ça se termine chez nous, a-t-elle commenté. Le Québec, c’est chez nous, c’est nos proches, c’est nos amis, c’est nos parents, ce sont des gens qu’on connaît, alors, c’est à eux qu’on veut plaire en premier. On veut que ces gens nous aiment, parce qu’on les aime. Mais c’est toujours un cadeau quand les gens adhèrent à une proposition. C’est toujours de l’amour, ça fait toujours plaisir, peu importe où ça se passe.»

LIRE AUSSI:

» 17e Gala des Jutra: les réactions des gagnants

» Xavier Dolan fait allusion à l'affaire Joël Legendre lors de la soirée des Jutra

» Les créateurs québécois à l'honneur sur le tapis rouge (PHOTOS)

» Jutra 2015: le noir (et blanc) à l'honneur! (PHOTOS)

» Qui portait quoi sur le tapis rouge? (PHOTOS)

» Pénélope McQuade habillée par le créateur québécois Xavier Laruelle

» Les potins du tapis rouge (PHOTOS)

» Jutra 2015: les clichés Instagram des vedettes (PHOTOS)

» Soirée des Jutra: «Mommy» du réalisateur Xavier Dolan pourrait tout rafler

» Rencontre touchante avec l'homme de cinéma André Melançon (VIDÉO)

Première fois avec Xavier

En salle de presse, après avoir récité son touchant laïus, Anne Dorval a pris la parole devant la multitude de magnétophones et de micros de journalistes braqués devant elle, et a rappelé les circonstances de sa première rencontre avec Xavier Dolan. Alors âgé de 15 ans, le jeune cinéaste l’avait approchée pour lui présenter un texte de son cru, intitulé Les ailes roses.

«Ce premier scénario, qui n’avait rien à voir avec J’ai tué ma mère, n’était pas bon, mais je ne voulais pas le décourager, s’est-elle souvenu, amusée. Mais, à cet âge-là, qu’il ait eu le guts de venir frapper à la porte d’une actrice qu’il connaissait de la télévision… Moi, je n’aurais jamais osé faire ça. C’est la preuve qu’il faut oser. J’ai donc lu son scénario, je savais qu’il était intelligent, il était excité, il était pressé, et je ne voulais tellement pas le blesser! Mais il a fini par me dire que ce scénario était mauvais, et qu’il allait m’en apporter un autre.»

«Et il est débarqué chez nous un dimanche soir, pendant que je soupais avec mes enfants, a continué Anne. Il s’est installé au fond de la cuisine avec, en main, le scénario de J’ai tué ma mère. Et lui, quand je l’ai lu, sur le coup, je l’ai trouvé tellement bon! J’en lis beaucoup, des scénarios, c’est mon métier. Mais je n’y croyais pas, que c’était lui qui avait écrit ça, tellement c’était mature et lucide dans l’écriture, dans sa façon de faire parler des personnages plus vieux que lui. C’a beau être un peu autobiographique, il parlait de sa mère et des amies de sa mère, de l’intérieur…»

Anne a conclu ce récit cocasse en mentionnant que, lorsqu’il était venu pour la première fois frapper à sa porte, Xavier savait déjà qu’il se rendrait à un jeune âge au Festival de Cannes, et que le réalisateur de 25 ans lui a offert ses «plus beaux rôles».

Dans la prochaine année, Anne Dorval tournera la huitième et dernière saison des Parent et a reçu quelques propositions de projets, mais prend son temps pour choisir. «J’attends d’avoir le bon», a-t-elle échappé dans un clin d’œil.

Tapis rouge de la soirée des Jutra 2015


Les gagnants de la soirée des Jutras 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter