LES BLOGUES
01/07/2018 08:00 EDT | Actualisé 01/07/2018 08:00 EDT

Bataille d’Hodeïda: une catastrophe pour les enfants du Yémen

22 millions de Yéménites, soit les trois quarts de la population, ont besoin d'une aide humanitaire. Plus de 11 millions d'entre eux sont des enfants.

Le 9 juin 2018, au Yémen, une jeune fille blessée reçoit des soins à l'hôpital Althawra, à Hodeidah.
© UNICEF/UN0216979/Ayyashi
Le 9 juin 2018, au Yémen, une jeune fille blessée reçoit des soins à l'hôpital Althawra, à Hodeidah.

Plus de 22 millions de Yéménites, c'est-à-dire les trois quarts de la population, ont besoin d'une aide et d'une protection humanitaires. Plus de 11 millions d'entre eux sont des enfants. En raison du conflit, le Yémen est devenu un véritable enfer pour les enfants.

L'attaque contre la ville portuaire d'Hodeïda, située près de la mer Rouge, met en danger la vie des centaines de milliers d'enfants qui y vivent. La survie de millions de familles dans le pays dépend des fournitures humanitaires et commerciales qui transitent chaque jour par ce port.

À Hodeïda, depuis le 1er juin, plus de 5000 familles auraient été forcées de fuir leur domicile pour échapper aux affrontements violents, ainsi qu'aux bombardements et aux frappes aériennes. Les civils qui fuient le danger sont confrontés aux mines terrestres, aux combats et à l'insécurité. Parmi les victimes, on compte des femmes et des enfants.

La photo ci-dessus montre une fillette blessée, le 9 juin 2018 dernier. Elle reçoit des soins à l'hôpital d'Hodeïda. Elle a été blessée, comme ses frères et son oncle, alors que la famille tentait de fuir les combats dans un quartier de la ville.

Avant même le début des affrontements, la situation dans la ville comptait parmi les plus déplorables du pays. En effet, 25% des enfants d'Hodeïda souffrent de malnutrition aiguë. La cité portuaire a été l'un des épicentres de l'épidémie de choléra qui a frappé l'an dernier: cette épidémie a été l'une des plus graves épidémies de l'histoire contemporaine.

À LIRE AUSSI:

» Les guerres en Syrie et au Yémen détruisent le principe fondamental de la protection des enfants
» Sur les routes de la Méditerranée, en danger à chacun de nos pas
» Des célébrités, comme Céline Dion, s'unissent pour les enfants

L'UNICEF est présent sur le terrain pour fournir des services vitaux aux enfants et aux familles de la ville, et poursuivra son travail aussi longtemps que cela sera nécessaire.

Nous appelons tous les belligérants, partout au Yémen, et toutes les personnes ou organisations ayant de l'influence sur ces derniers, à protéger les enfants et les infrastructures civiles essentielles.

Conformément au droit international humanitaire, toutes les parties prenant part au conflit doivent immédiatement mettre fin aux attaques contre les civils et les infrastructures civiles, et cesser toutes les activités militaires menées à proximité ou à partir de ces bâtiments, notamment les écoles, les hôpitaux et les installations servant à la distribution d'eau.

À VOIR AUSSI: