LES BLOGUES
12/10/2016 02:11 EDT | Actualisé 12/10/2016 02:11 EDT

Pourquoi ma famille parle ouvertement de santé mentale

TÊTE À TÊTES - Dans ma famille, nous échangeons entre nous et nous parlons ouvertement des problèmes et des difficultés qui entourent la santé mentale. Les conversations sur le sujet peuvent être inconfortables ou difficiles, mais elles sont trop importantes pour que nous les évitions.

Mes chers amis,

Être adolescent est difficile. Vous faites face à de grands défis, surtout si vous êtes aux prises avec une maladie mentale. D'ailleurs, beaucoup de maladies mentales et de troubles mentaux commencent à l'adolescence.

J'ai moi-même combattu la boulimie lorsque j'étais adolescente et jeune adulte. Je parle ouvertement de cette expérience parce que ce n'est pas un secret. La maladie mentale ne devrait jamais être un secret, ni les difficultés qui l'accompagnent, ni la force qu'il faut y faire face et se remettre sur pied. Certains ne reconnaissent toujours pas les troubles de l'alimentation comme une maladie mentale alors qu'ils le sont totalement. Cette confusion est la preuve que nous devons en faire davantage pour assurer une meilleure compréhension de la santé mentale.

Dans ma famille, nous faisons de notre mieux pour être ouverts sur le sujet. Nous échangeons entre nous et nous parlons ouvertement des problèmes et des difficultés qui entourent la santé mentale. Il s'agit de problèmes qui ont touché notre famille directement, ainsi que de nombreuses familles canadiennes. Les conversations sur le sujet peuvent être inconfortables ou difficiles, mais elles sont trop importantes pour que nous les évitions.

Tous les jours, nous cherchons à réduire et à éliminer le tabou entourant la maladie mentale. Pour nous rétablir, nous devons être prêts à trouver de l'aide et à accepter cette aide. Nous pouvons avoir des conversations avec notre famille et avec nos amis, même si c'est difficile de le faire. Vous n'avez peut-être personne de votre famille qui soit disponible ou ouverte à parler de la santé mentale, mais vous n'êtes pas seuls pour autant. Vous avez des amis, des conseillers en milieu scolaire et des ressources communautaires. L'aide existe et grâce à elle, vous découvrirez que vous avez la force de passer à travers les moments difficiles.

Vous en êtes tous capables.

Je suis à vos côtés et je vous offre mon appui inconditionnel. Ensemble, faisons toujours preuve de courage.

Avec amour,

Sophie Grégoire Trudeau

Vous êtes en situation de crise? Ou vous connaissez quelqu'un qui a besoin d'aide? Plusieurs centres d'écoute sont à votre disposition au Québec, 24h/24, 7 jours sur 7. Vous pouvez aussi joindre Jeunesse, J'écoute au 1-800-668-6868.

Tête à têtes est une nouvelle série de blogues lancée conjointement par le Huffington Post Québec et le Huffington Post Canada. Inspirée par le projet Maddie, cette série met l'accent sur les adolescents et la santé mentale. Elle a pour but de sensibiliser et de susciter des conversations en s'adressant directement aux adolescents qui traversent un moment difficile ainsi qu'à leurs familles, aux enseignants et aux dirigeants communautaires. Nous voulons nous assurer que les adolescents qui sont aux prises avec une maladie mentale reçoivent l'aide, le soutien et la compassion dont ils ont besoin. Si vous souhaitez contribuer à cette série, envoyez-nous un courriel à cette adresse : nouvelles@huffingtonpost.com.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images