LES BLOGUES
02/04/2018 14:00 EDT | Actualisé 02/04/2018 14:09 EDT

Grand-Brûlé–Dérivation Saint-Sauveur : les faits concernant Hydro-Québec

Pour faire suite à la publication du texte « Couillard saccage les Laurentides » de l’actuaire Martial Fortin, il importe de rétablir les faits concernant le projet Grand-Brûlé–Dérivation Saint-Sauveur.

Maxence Huard-Lefebvre
Simulation visuelle de la ligne. Vue vers le nord du lac Saint-Joseph dans le village de Saint-Adolphe-d'Howard

Un projet de moindre impact qui concilie l'acceptabilité sociale et environnementale ainsi que le maintien de bas tarifs d'électricité pour tous.

Pour faire suite à la publication du texte « Couillard saccage les Laurentides » de l'actuaire Martial Fortin, il importe de rétablir les faits concernant le projet Grand-Brûlé–Dérivation Saint-Sauveur.

Un projet nécessaire

Rappelons que la construction de la ligne du Grand-Brûlé–Dérivation Saint-Sauveur est essentielle pour que nous puissions répondre à la forte croissance de la demande d'électricité dans la région. Les besoins en électricité dans les MRC des Pays-d'en-Haut et des Laurentides ont augmenté de 20 % entre 2004 et 2012 et continuent de progresser.

Nous travaillons avec les communautés qui accueillent nos projets

Toute activité humaine a un impact environnemental. La construction d'installations électriques ne fait évidemment pas exception à cela. C'est pourquoi nous travaillons sans relâche à la recherche du meilleur scénario.

De l'annonce d'un projet à sa mise en service, nous impliquons les publics concernés. En fonction des préoccupations exprimées par les communautés touchées, puis à la suite des études techniques et environnementales rigoureuses, nous déterminons un tracé de moindre impact.

Dans le cas de la ligne du Grand-Brûlé–Dérivation Saint-Sauveur, le tracé a été élaboré grâce à une connaissance approfondie du milieu naturel, du milieu humain et des paysages de la zone d'étude. Il fait l'objet d'un consensus dans cinq des six municipalités touchées. Nous avons pu compter sur la collaboration de plusieurs spécialistes de la région pour en arriver à cette solution.

Nous avons pu compter sur la collaboration de plusieurs spécialistes de la région pour en arriver à cette solution.

Nous avons aussi tenu compte des avis et commentaires recueillis tout au long de ces activités de consultation, ce qui nous a permis de bonifier le projet :

  • Une nouvelle catégorie de pylônes, plus compacts et moins hauts, a été développée;
  • La largeur des nouvelles emprises a été réduite, réduisant ainsi le déboisement;
  • Les corridors existants de lignes de transport d'énergie ont été utilisés sur plus de 55 % de la longueur.

Un engagement à maintenir des tarifs bas

Dans notre plan stratégique 2016-2020, nous nous sommes engagés à limiter les hausses tarifaires à un niveau inférieur ou égal à l'inflation. L'enfouissement demandé par Saint-Adolphe-d'Howard ferait grimper le coût total du projet de 98 M$ à 157 M$ pour moins de 25 % du tracé. Ces coûts seraient assumés par tous les Québécois via leur facture d'électricité.

En ce qui concerne nos interconnexions, leur enfouissement n'a pas d'impact sur les tarifs d'électricité des Québécois.

Il ne serait pas cohérent d'enfouir une ligne de transport à Saint-Adolphe-d'Howard sans le faire dans tous nos projets.

Enfin, il ne serait pas cohérent d'enfouir une ligne de transport à Saint-Adolphe-d'Howard sans le faire dans tous nos projets. Inévitablement, l'augmentation importante de nos dépenses mettrait alors une pression à la hausse significative sur la facture de nos clients. Les tarifs d'électricité d'Hydro-Québec sont les plus bas en Amérique du Nord, et nous travaillons avec détermination pour qu'ils demeurent bas.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost