LES BLOGUES
06/03/2015 12:16 EST | Actualisé 05/05/2015 05:12 EDT

Financement de la chefferie au PQ: d'où vient l'avance de Péladeau?

En constatant l'état du financement des candidats à la direction du PQ, mais surtout en voyant l'énormité de l'écart qui sépare PKP des autres, je me suis demandé d'où vient cet argent-là?

Tout d'abord, laissez-moi vous annoncer que ma liste de donateurs est enfin à jour. En date du 1er mars en tout cas. J'ai passé une bonne partie de la fin de semaine là-dessus. D'ailleurs, pendant la mise à jour, j'ai remarqué que la majorité des nouveaux dons allaient tous à Pierre Karl Péladeau. Sur les quelque 293 nouveaux donateurs ajoutés à ma liste, 165 sont des donateurs de PKP. C'est donc dire que plus d'un don sur deux enregistré au courant des dernières semaines est allé à la campagne de M. Péladeau.

Une fois la mise à jour terminée, je me suis amusé à vérifier l'état du financement pour chacun des candidats. Je ne suis pas le seul, le Journal de Québec en a fait un papier récemment. En constatant l'état du financement des candidats à la direction du PQ, mais surtout en voyant l'énormité de l'écart qui sépare le meneur des autres, je me suis dit : « Mais d'où ça vient cet argent-là ? » C'est précisément ce que le journaliste du Journal ne dit pas dans l'article mentionné plus haut.

Un palmarès des régions

Pour savoir d'où provient l'argent amassé jusqu'à maintenant par PKP, j'ai commencé par faire un « Top 5 » des régions ayant le plus contribué à sa campagne. Je précise tout de suite qu'ensemble, ces cinq régions représentent 73,5 % du financement recueilli par M. Péladeau jusqu'à maintenant. Ça nous donne donc un bon portrait des régions où PKP est fort.

« Top 5 » des régions ayant le plus contribué à la campagne de PKP

  1. Montréal-Ville-Marie* -- 28 470 $
  2. Montérégie -- 17 517 $
  3. Montréal-Centre* -- 15 805 $
  4. Laurentides -- 11 620 $
  5. Québec (Rive-Nord) -- 7 682 $

* J'ai divisé l'île de Montréal en deux, suivant les divisions régionales que fait le Parti québécois lui-même. Montréal-Ville correspond donc essentiellement aux circonscriptions dans l'Ouest et Montréal-Centre aux circonscriptions dans l'Est (à quelques exceptions près).

Ce « Top 5 » montre que Pierre Karl Péladeau est très fort dans la région métropolitaine élargie. Sa force dans l'Ouest-de-l'Île de Montréal est probablement due au fait que plusieurs membres du Québec inc. ont financé le député de St-Jérôme à l'occasion d'un cocktail de financement à 500 $ le couvert. Les données montrent d'ailleurs que c'est la région où M. Péladeau a le don moyen le plus élevé, à 273,75 $.

Pour ce qui est des Laurentides, je suis un peu surpris de voir cette région en quatrième position étant donné que la circonscription représentée par M. Péladeau à l'Assemblée nationale y est située. Je m'attendais à la voir au moins dans le « Top 3 ». Je suivrai cela au courant des prochaines mises à jour.

Quant à la région de Québec, je ne suis pas surpris du tout de la voir se hisser en cinquième position dans ce palmarès. Quand on sait à quel point PKP et Quebecor se sont investis dans les projets de développement économique et culturel de la Capitale au courant des dernières années, je m'étonne même que le financement de M. Péladeau ne soit pas plus élevé dans cette région. Il est vrai, toutefois, que l'organisation de l'aspirant-chef y tiendra un cocktail de financement le 24 mars prochain, calquant le modèle de celui tenu à Montréal. Le financement provenant de la région de Québec (ainsi que celui de la Rive-Sud de Québec) montra donc probablement en flèche d'ici la fin du mois de mars. À suivre donc.

Un palmarès des circonscriptions

Si le palmarès régional qu'on vient de faire nous donne une idée de la provenance des fonds recueillis par PKP jusqu'à maintenant, il est possible de creuser encore davantage. Je vous propose donc un second « Top 5 », mais, cette fois, des circonscriptions ayant le plus contribué à la campagne de M. Péladeau. Ensemble, ces cinq circonscriptions totalisent 25 % du financement recueilli par M. Péladeau jusqu'à maintenant.

« Top 5 » des comtés ayant le plus contribué à la campagne de PKP

  1. Outremont -- 9 170 $
  2. Westmount-Saint-Louis -- 6 725 $
  3. Blainville -- 4 760 $
  4. Laporte -- 3 615 $
  5. Mont-Royal -- 3 300 $

Encore une fois, on constate que la majorité du financement provient de l'ouest de l'île de Montréal avec trois circonscriptions dans le « Top 5 ». D'ailleurs, la circonscription de Mont-Royal est celle ayant le don moyen le plus fort de tout le Québec, tous candidats confondus, à 425 $.

Ce qui est étonnant, toutefois, c'est que la circonscription de Saint-Jérôme ne soit pas du lot. À vrai dire, la circonscription de M. Péladeau n'arrive même pas dans son « Top 10 ». Celle-ci n'ayant contribué qu'à hauteur de 1600 $ à la campagne de son propre député, il faut donc reculer jusqu'à la 18e position du palmarès pour la trouver. Néanmoins, si le total recueilli dans Saint-Jérôme n'est pas énorme, il s'agit tout de même de la circonscription où M. Péladeau a le plus de donateurs. On peut donc dire que M. Péladeau recueille de nombreux dons dans sa circonscription, mais que ceux-ci sont de petite valeur. Pour preuve, le don moyen dans Saint-Jérôme est de 61,30 $, ce qui est très en deçà du don moyen global de PKP, à 150,04 $.

Du reste, PKP arrive en tête du financement dans 74 circonscriptions. Dans l'ensemble de celles-ci, M. Péladeau bénéficie d'une avance moyenne de 801,12 $ sur le candidat en 2e position (valeurs extrêmes exclues). De plus, sur les 51 circonscriptions où M. Péladeau n'est pas 1er dans le financement recueilli, il arrive tout de même au second rang dans 33 d'entre elles.

Voilà donc la provenance des fonds de Pierre Karl Péladeau dans cette course à la chefferie du Parti québécois.

P.S. Ce billet est le premier d'une série faisant le portrait du financement des candidats à la chefferie du Parti québécois. Tous les candidats y passeront.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Chefferie du PQ: leurs positions sur la charte et la souveraineté Voyez les images