LES BLOGUES
09/12/2015 12:00 EST | Actualisé 09/12/2016 05:12 EST

Maux de bureau... Précipitation

Nous sommes drogués à l'urgence. Cela nous apporte le plaisir d'être important, d'éviter les temps morts, de savoir que l'on compte pour quelqu'un, et que sais-je comme raison qui nous pousse à nous surpasser toujours et encore et de plus en plus rapidement.

Une chronique sur ce qui nous empoisonne l'existence au boulot et comment faire mieux...

Précipitation

Nom féminin. Caractère hâtif de quelque chose, grade hâte, rapidité extrême, voire excessive

Et je ne vous parle pas de cette neige qui tarde à tomber ou de cette première bordée qui menace de tomber... Je vous amène plutôt à réfléchir à ce qui nous amène à agir constamment trop rapidement, sans considération. Avouez que, quelquefois, cette manie amène des inconvénients?

Avec toutes ces technologies qui nous poussent à agir toujours plus vite, on y perd en réflexion. Il est loin le temps du pigeon voyageur et de la langoureuse attente... Oh que non! Tout de suite et maintenant!

Drogués à l'urgence

Nous sommes drogués à l'urgence. Cela nous apporte le plaisir d'être important, d'éviter les temps morts, de savoir que l'on compte pour quelqu'un, et que sais-je comme raison qui nous pousse à nous surpasser toujours et encore et de plus en plus rapidement. À peine dit que déjà, on se précipite pour l'exécuter. Je dis souvent en conférence que c'est le test de l'humilité qui fait mal. Ensuite, nous sommes en mesure d'agir plus adéquatement.

C'est donc important de savoir pourquoi nous nous précipitons dans l'action et où se trouve notre valorisation. Y a-t-il vraiment urgence? Si oui, agissez, mais sincèrement, l'urgence n'est souvent qu'une perception qui mérite bien souvent d'être challengée.

Comment faire pour ralentir

Tiens! Voilà une autre chose que je dis en conférence: «Si on vous demande de faire quelque chose, ne le faites pas...» Et là, je fais délibérément une pause. C'est intéressant de voir les gens médusés, qui n'osent y croire ou mieux, se sidèrent et se rebellent. Peut-être est-ce votre cas actuellement...

Et là, avant que la chicane ne prenne, je dis simplement «Non, non, ne le faites pas. Posez des questions. Mesurez l'urgence. Cela vous aidera à prioriser vos actions et surtout, à les pondérer. Non, non, n'agissez pas sur le champ, prenez le temps de clarifier ce qu'on vous demande vraiment. Cela vous aidera à faire le nécessaire (excellent pour les perfectionnistes) et de poser les actions justes. Cela vous fera gagner du temps, de l'énergie et qui sait? De l'argent!»

Votre défi!

Noël approche à grands pas. Avec ou sans flocons, c'est inéluctable. Ne vous précipitez pas! Retenez-vous et prenez le temps d'évaluer vos besoins. C'est vrai pour le magasinage, mais aussi pour vos énergies à consacrer pour tout finir avant la fin 2015...

C'est intéressant de constater à quel point lorsque la fin d'année arrive, tout devient urgent. Mais vous savez qu'il y aura un 2016? Il reste moins de 25 jours avant les vacances. Où en êtes-vous avec vos objectifs annuels? Que reste-t-il sainement à faire pour que tout soit bien complété? N'attendez pas en 2016 pour faire votre bilan. Commencez maintenant et agissez dans un juste équilibre pour finaliser vos objectifs. Ne vous précipitez pas tête baissée sans même regarder ce que vous devez atteindre. Prenez le temps! Vous arriverez ainsi plus serein pour les festivités.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 10 habitudes de travail néfastes pour la santé Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter