LES BLOGUES
30/01/2017 10:40 EST | Actualisé 30/01/2017 12:34 EST

Rebonjour tristesse

J'accoste toute la nuit l'ampleur de cette rupture éthique individuelle, qui me plonge dans l'horreur. La mosquée de Sainte-Foy est le point de mire. La haine a tranché. Des terroristes viennent de tirer à bout portant. Ils viennent de franchir la ligne.

J'accoste toute la nuit l'ampleur de cette rupture éthique individuelle, qui me plonge dans l'horreur. La mosquée de Sainte-Foy est le point de mire. La haine a tranché. Des terroristes viennent de tirer à bout portant. Ils viennent de franchir la ligne.

Devant tant de corps chauds, les crispations identitaires virevoltent, et des années de récupération de la peur par les médias de masse finissent par aboutir.

Un épicier musulman parmi les victimes. J'imagine maintenant ses enfants :

- Maman? Pourquoi papa tarde de rentrer? Mais où est-il? Il me manque déjà!

La maman ne quitte pas la fenêtre. La télé est allumée. Elle ne regarde même pas la boucle cyclique de dernières infos.

Elle attend, désespérément.

Finalement, le téléphone sonne.

Finalement, la posture du silence prend la forme d'un polype à multiples têtes.

Dehors, le froid, l'impuissance, la tristesse; cette tristesse monochrome qui fige les traits comme lorsqu'on s'enfarge dans la mort, et qu'on ne sait pas si on n'y reviendra ou non.

Je me projette devant la trajectoire des individus, de chaque individu, de chaque vivant, de chaque mort, de chaque victime, de chaque martyr. J'accole des arguments à la frustration :

  • «Tout climat politique intérieur ou extérieur facilite le passage à l'acte chez les plus aliénés.»
  • «Le renforcement des mesures de sécurité est désormais nécessaire dans tous les lieux vulnérables, y compris les lieux de culte. »
  • «Les inégalités sociales, l'atomisation des masses, les medias de masse, la mondialisation, quel terreau fertile pour le terrorisme!»
  • «Ils sont malades d'exister qu'ils balaient tout ceux qui existent! »
  • «Le musulman lambda est sur toutes les langues. Le musulman n'a que le poème de l'hymne à l'espoir. »

Mes yeux ne fertilisent que de la tristesse. Mes larmes sont une buée gelée par la grisaille du firmament, et ma tristesse un horizon plombé de cyclones.

Dernier bilan rapporté : six morts et dix-huit blessés!

La famille de l'épicier s'est définitivement logée dans un regard amorphe. Je continue de chercher un rayon nu au clair de l'aube.

Devant les politiciens? Je zappe!

Je sais maintenant que tout repose sur le dos «des éclairés discrets» de ceux qui ont le capital culturel et économique. L'opposition à la violence idéologique doit être portée par des Averroès, des Al Ghazali, des Camus, des Onfray, des Mandela, etc. L'opposition à la violence est du ressort des «illuminés volontaires».

Dehors, c'est à nouveau la tristesse;

Dehors, l'empathie est admirable;

Dehors, l'âme de l'épicier ondule comme une chrysalide sur la pointe acérée de la bêtise.

J'ai mal à mon Québec.

J'ai mal à l'humanité.

Paix à l'âme de toutes les victimes!

LIRE AUSSI:

» Attaque terroriste dans une mosquée de Québec : au moins six morts (VIDÉO/PHOTOS)

» Colère et unité après la fusillade

» Une vigile en hommage aux victimes

» Un acte terroriste difficile à prévenir, selon Couillard

» Une avalanche de réactions après l'attaque

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photoAttentat à la mosquée de Québec Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter