LES BLOGUES
11/02/2019 12:22 EST | Actualisé 11/02/2019 12:28 EST

Demander sa rente de retraite du Régime de rentes du Québec à 60 ans: est-ce vraiment LA meilleure idée?

Le meilleur scénario pour l'un n'est pas nécessairement le meilleur pour l'autre.

bernardbodo via Getty Images

Plusieurs personnes ont profité de la période des REER pour planifier leur projet de retraite, comme le suggère Retraite Québec dans sa campagne de sensibilisation à l'importance de la planification financière de la retraite. Toutefois, une question demeure: à quel âge demander sa rente de retraite du Régime de rentes du Québec (RRQ)? Est-ce plus avantageux de la demander à 60 ans ou d'attendre à 65 ans, voire à 70 ans?

Au cours des derniers mois, plusieurs ont tenté de répondre à cette question. Leurs recommandations sont souvent divergentes, chacun y allant de sa propre analyse en fonction des données qu'il a sous la main.

D'abord, il y a ceux qui «conseillent» de demander la rente du RRQ le plus tôt possible afin, disent-ils, d'en profiter plus longtemps, et ce, même si le montant de la rente est alors diminué. A contrario, d'autres prônent plutôt l'idée d'attendre à 65 ans afin de bénéficier du plein montant de la rente, ou de patienter jusqu'à 70 ans pour recevoir une rente bonifiée.

En effet, bien que vous soyez admissible à la rente de retraite du Régime de rentes du Québec dès vos 60 ans, l'âge requis pour bénéficier du plein montant de votre rente est de 65 ans. Ainsi, si vous la demandez avant 65 ans, votre rente sera réduite par rapport à celle que vous auriez touchée si vous aviez attendu d'avoir 65 ans pour la demander. Cette réduction s'appliquera pour le reste de votre vie. À l'inverse, si vous demandez votre rente après 65 ans, son montant est bonifié pour chaque mois compris entre votre 65e anniversaire et la date de votre demande.

Différents scénarios

Comme chaque situation est différente et qu'il n'y a aucune recommandation qui convienne pour tous, Retraite Québec conseille d'être prudent quand vient le temps de demander sa rente de retraite du RRQ. Le meilleur scénario pour l'un n'est pas nécessairement le meilleur pour l'autre.

L'âge auquel vous choisissez de commencer à recevoir votre rente de retraite du Régime de rentes du Québec a un effet sur vos revenus pour le reste de votre vie. De plus, comme cette décision est irréversible, vous devez vous assurer que la somme que vous recevrez vous conviendra.

Plusieurs autres facteurs plus personnels sont à considérer, dont votre état de santé, vos actifs financiers, la présence ou non d'un conjoint, vos autres sources de revenus, etc. Comme vous le constatez, il y a de nombreux détails à ne pas négliger lorsque vous planifiez votre retraite! C'est là qu'intervient le planificateur financier ou la planificatrice financière. Il s'agit d'une personne ayant suivi une formation reconnue, capable d'analyser tous les aspects de vos finances personnelles et d'élaborer un plan d'action adapté à vos besoins, qui tient compte de votre réalité et de vos objectifs.

Même si la décision finale vous appartient, Retraite Québec vous recommande de vous assurer que la somme que vous recevrez vous conviendra.

Vous pouvez trouver un planificateur financier ou une planificatrice financière, ou vérifier si une personne qui dit en être un ou une est dûment autorisée en consultant le répertoire électronique de l'Institut québécois de planification financier (IQPF) ou en vous en informant directement auprès de votre établissement financier.

Pour terminer, même si la décision finale vous appartient, Retraite Québec vous recommande de vous assurer que la somme que vous recevrez vous conviendra. La meilleure façon de faire un choix éclairé est de se faire accompagner par une personne qualifiée et reconnue dans le domaine de la planification financière, et surtout, d'avoir bien planifié votre projet de retraite. À cet effet, Retraite Québec vous incite fortement à consulter le www.retraitequebec.gouv.qc.ca/jeplanifie.

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.

Voir aussi: