LES BLOGUES
04/02/2019 16:29 EST | Actualisé 04/02/2019 16:49 EST

Rente du Québec et pension de vieillesse: est-ce une bonne idée de retarder le paiement à 70 ans?

Je conseillais il y a deux ans de demander la rente du Québec et la pension de vieillesse le plus tôt possible. Je n'ai pas changé d'avis, mais j'aimerais nuancer mon propos.

Jose Luis Pelaez Inc via Getty Images
Il y a beaucoup de gens dont les revenus à la retraite seront modestes. Ils auront droit au Supplément de revenu garanti, qui s'ajoute à la pension de vieillesse .

Je reviens sur un sujet que j'ai déjà traité en 2017. Est-il avantageux de retarder à 70 ans le paiement de la rente du Québec et de la pension de vieillesse? Je répondais oui pour les personnes qui dépasseront leur espérance de vie et qui travailleront au-delà de 65 ans, mais il est habituellement préférable de dépenser l'argent de nos pensions avant de toucher au patrimoine. Les versements périodiques disparaissent avec nous; l'argent qui reste est distribué aux héritiers.

Je conseillais donc de demander la rente du Québec (RRQ) et la pension de vieillesse (PSV) le plus tôt possible. Je n'ai pas changé d'avis, mais j'aimerais nuancer mon propos.

Réglons le cas des personnes qui souhaitent laisser le plus bel héritage possible. Elles devraient demander leur RRQ et leur PSV sans délai puisque ces pensions cessent au décès. Vous seriez perdants pendant au moins 14 années de retarder le paiement. Les personnes qui ont cessé de travailler pourraient être perdantes pendant au moins 26 années... N'espérez pas qu'une meilleure rente de retraite augmente les prestations aux survivants. Retraite Québec peut verser une rente à la veuve ou au veuf, mais le montant est le même, peu importe l'âge auquel la personne maintenant décédée avait demandé sa RRQ.

Vous n'avez pas d'héritiers proches ou avez envie de tout dépenser avant de mourir?

À cause de l'impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse, les personnes avec des revenus imposables1 supérieurs à 125 000$ ne profiteront pas de la PSV. Elles peuvent toutefois retarder la RRQ à 70 ans. Pour celles qui continuent de travailler jusque-là, ça aura peut-être valu la peine si elles sont encore en vie à 85 ans. Celles qui ne travaillent plus seront possiblement perdantes si elles meurent avant 92 ans.

Statistiquement parlant, une personne sur deux, vivante à 60 ans, le sera encore à 85; trois sur quatre seront mortes à 95...

L'impôt de récupération commence quand vos revenus imposables1 dépassent approximativement 77 000$. Si vous êtes concernés, il serait peut-être avisé de demander votre RRQ le plus tôt possible. Cela aiderait à limiter vos revenus imposables. Par contre, si vous possédez des REER2, vous pourriez choisir à la place d'en liquider une partie avant 70 ans et de retarder la RRQ et la PSV à cet âge-là. Le but du stratagème serait de garder vos revenus imposables assez bas pour profiter de pensions publiques plus élevées. Discutez-en avec votre planificateur financier.

La plupart des contribuables ont un revenu imposable inférieur au seuil minimal de récupération de la PSV. Si vous ne désirez pas laisser d'héritage, devriez-vous retarder le paiement de la RRQ et de la PSV à 70 ans? Vous pouvez prendre le risque si vous en avez les moyens; si vous possédez des actifs (REER, CELI3 ou épargnes non enregistrées) suffisants pour compenser; si vous êtes conscients de parier sur l'avenir. Le point d'équilibre est à 85 ans pour les personnes qui n'arrêtent pas de travailler, mais pourrait aller jusqu'à 92 ans pour les autres. Si vous mourez après, vous serez gagnants. Si vous mourez avant, vous aurez perdu votre pari, mais ce sera certainement le moindre de vos soucis...

Si la rente que vous pourriez recevoir est inférieure au maximum, c'est parce que vous n'avez pas assez cotisé au RRQ. Avant de retarder le paiement, vérifiez avec Retraite Québec quelles seront les conséquences. L'augmentation pourrait être plus petite que prévu si vous ne cotisez plus. Cela pourrait amener le point d'équilibre plus loin que 85 ans.

On peut recevoir la RRQ dès 60 ans sans même cesser de travailler. Les cotisations qu'on doit verser après le début de la rente ne sont pas inutiles. La rente est augmentée chaque année en rapport aux nouvelles cotisations. Si vous retardez le paiement, vous irez chercher 8,4% de plus par année, moins l'augmentation reliée aux nouvelles cotisations. Le point d'équilibre arrive après 20 années. Par exemple, si je ne demande pas ma rente à 60 ans, je devrai vivre jusqu'à l'âge de 80 pour récupérer l'argent que je n'aurai pas reçu. La période de récupération pourrait être plus longue si j'avais pu placer cet argent avec un bon rendement.

Il y a beaucoup de gens dont les revenus à la retraite seront modestes. Ils auront droit au Supplément de revenu garanti (SRG) qui s'ajoute à la PSV.

Par exemple, tous ceux qui n'ont ni fonds de pension ni REER, ou qui n'ont pas mis beaucoup d'argent dans l'un ou l'autre. Le SRG ne dépend pas des actifs. Il dépend des revenus autres que la PSV. Les CELI étant des actifs, l'argent que vous en retirez n'est pas imposable et ne réduit pas le SRG. Toutefois, l'argent que vous retirez de vos REER est imposable et réduit habituellement le SRG.

Les personnes retraitées, admissibles au SRG, n'ont aucune raison de retarder le paiement de la PSV puisque le SRG n'est payable que si la PSV est payée. Toutefois, si une personne continue de travailler après 65 ans et si ses revenus l'empêchent de recevoir du SRG, devrait-elle repousser la PSV jusqu'à sa retraite? À 70 ans, sa PSV serait 36% plus élevée, mais ne réduirait pas son SRG. Cette personne, devrait-elle aussi retarder le paiement de la RRQ au-delà de 65 ans afin de l'augmenter de 42%? Pour répondre à ces questions, voici un tableau s'appliquant aux personnes sans conjoint. Les chiffres seraient différents pour les couples, mais la logique reste la même. Les montants indiqués sont des approximations réalistes pour l'année 2018, mais sans l'augmentation du coût de la vie.

Vous gagnez peu, environ 25 000$. Vous n'avez jamais épargné, faute de moyens. Vous pouvez arrêter de travailler et recevoir 19 985$ en pensions publiques. Vous préférez continuer de travailler. Vous voilà avec 38 201$. Le SRG n'est pas payable parce que vos revenus sont trop élevés... Vous devez payer 3800$ de plus en impôts. Comme vous avez l'habitude de vous contenter de 25 000$, vous décidez d'épargner la différence4 pendant cinq ans. À 70 ans, vos épargnes totalisent 52 870$ avec un rendement moyen de 3% par année. Vous cessez de travailler. Le SRG devient payable. Vos revenus de pensions donnent 19 985$. C'est presque 80% de vos revenus de travail et vous avez, en plus, 52 870$ à votre disposition.

Si vous aviez choisi de retarder la RRQ et la PSV à 70 ans, vos revenus de pensions seraient de 23 925$. C'est 3940$ de plus. Auriez-vous mieux fait d'attendre? Avec un rendement de 3%, vos épargnes peuvent fournir la différence jusqu'à 85 ans. Si vous mourez avant, ce qui reste va à la succession. À vous de décider si le risque d'attendre vaut la peine...

Sachez que si vous songez à retarder le paiement de la RRQ et de la PSV, c'est parce que vous n'en avez pas besoin. Dans ce cas, c'est de l'argent que vous pourriez épargner, investir et dépenser à votre guise. La règle est simple: si je n'ai pas besoin de la RRQ ni de la PSV, c'est une bonne raison de les demander sans attendre. Il existe peut-être des exceptions. En êtes-vous une? À vous de juger...

Rappelons qu'en vivant très vieux, vous gagneriez probablement votre pari de retarder la RRQ et la PSV à 70 ans. Par contre, si vous êtes capables de faire des placements qui rapportent autant que la Bourse de Toronto (en moyenne, entre 5% et 6% de rendement annuel), votre point d'équilibre dépasse 90 ans. Vous ne devriez pas laisser la proie pour l'ombre.

Si vous désirez examiner le gabarit que j'ai utilisé pour préparer ce billet, cliquez ICI.


Notes:

1 À l'exception de la PSV qui est imposable, mais ne compte pas pour le calcul de l'impôt de récupération ni celui du SRG.

2 Régime enregistré d'épargne-retraite.

3 Compte d'épargne libre d'impôt.

4 6000+7201–3800 = 9401

À LIRE AUSSI:

» La Terre est un gros village, mais à quel prix?

» Suicide: et si tout n'était pas aussi noir qu'on le pense?

» Politique étrangère canadienne: l'image, ça compte aussi!

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.