LES BLOGUES
26/01/2019 06:00 EST | Actualisé 30/01/2019 10:04 EST

L'équilibre se trouverait-il dans la routine?

Bien que la diversité fait du bien, la constance, elle, amène une certaine forme d'équilibre.

Il est vrai que, chez certaines personnes, il y a une perte de motivation et d'intérêt lorsque les choses deviennent trop prévisibles pendant une trop longue période de temps.
Westend61 via Getty Images
Il est vrai que, chez certaines personnes, il y a une perte de motivation et d'intérêt lorsque les choses deviennent trop prévisibles pendant une trop longue période de temps.

La vie est un éternel tourbillon sans fin. Qu'on le veuille ou non, il y aura toujours alternance entre le jour et la nuit, entre l'été et l'hiver. Tout cela est inévitable et nous ne pouvons pas nous en soustraire, même si nous le voulions.

Pour certains, tout ce qui est routinier a une connotation négative. Probablement parce qu'ils voient dans la routine quelque chose d'ennuyeux. Ils ont l'impression que celle-ci leur est imposée et que, d'une certaine façon, elle tue leur spontanéité et leur besoin d'aventure ou de diversité.

Il est vrai que, chez certaines personnes, il y a une perte de motivation et d'intérêt lorsque les choses deviennent trop prévisibles pendant une trop longue période de temps. Mais je me demande si c'est réellement la répétition qui est en cause ou si ça ne serait pas plutôt la situation elle-même ou, tout simplement, l'angle que l'on prend pour l'analyser.

La routine qui dérange

Je pense qu'un inconfort par rapport à une routine qui, jadis, nous a probablement très bien convenu indique vraisemblablement qu'il y a quelque chose en nous qui a changé. Et ce quelque chose nous invite sans aucun doute à vivre autre chose. Ainsi, la routine n'est plus vraiment la cause de notre démotivation, mais celle-ci fait ressortir ce qui, en nous, a désormais besoin de s'exprimer.

Il m'est souvent arrivé de vivre ce genre de malaise par rapport à un emploi que j'occupais, par exemple. En réalité, lorsque j'analysais le tout, je me trouvais chanceuse et privilégiée d'occuper ce poste alors pourquoi je ressentais les blues lorsqu'il était question de débuter une nouvelle semaine?

J'imagine qu'au fin fond de moi, je savais que mon âme avait envie de vivre autre chose et tant que je ne lui permettrais pas de le faire, j'aurais à vivre avec cet inconfort.

La constance permet à l'esprit de se reposer

Pour en revenir à la routine qui assomme certains... Bien que la diversité fait du bien, la constance, elle, amène une certaine forme d'équilibre. En fait, l'équilibre ne viendrait-il pas un tantinet de la certitude que ce que l'on vit est parfaitement contrôlé et prévisible? Je me pose la question en même temps que je vous la pose.

Je réalise que les fois où je me suis sentie le plus en harmonie avec moi-même ou avec mon environnement, ce sont les fois où je pouvais enfin me reposer le cerveau, car tout marchait parfaitement selon mes besoins et attentes. Comme on dit, tout est sous contrôle.

Mais il faut aussi reconnaître qu'il faut être bien avec soi pour arriver à être capable de se déposer, c'est-à-dire pour arriver à se sentir vivant sans ne plus avoir besoin de s'étourdir.

Au fond, la routine est peut-être hostile à celui qui est encore à la recherche de son identité ou de sa raison d'être, mais elle peut aussi être un doux réconfort pour celui qui sent qu'il est à un point de sa vie où tout se passe exactement comme il le désire.

À LIRE AUSSI:

» Carnet de voyage: une balade à Tanger
» Le nouveau Guide alimentaire canadien est-il vraiment adapté à notre réalité?
» J'ai rangé ma garde-robe comme Marie Kondo, voici ce que cela m'a apporté

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.