Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Theragun : l'avis d'entraîneurs sur ce nouveau gadget à la mode

En avez-vous vraiment besoin?
Le Theragun Elite - <a href="https://www.theragun.com/ca/en-ca/elite-ca.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">549$</a>
Le Theragun Elite - 549$

C’est un vibromasseur, mais loin de ceux qu’on utilise dans l’intimité. Avec sa forme peu commune, le Theragun a probablement attiré votre oeil sur les réseaux sociaux, mais à quoi sert-il et comble-t-il un réel besoin? Verdict.

Commercialisé par l’entreprise irlandaise Therabody, leader dans les appareils de récupération sportive, le Theragun sert essentiellement à détendre les muscles par percussion en s’automassant, que ce soit après une activité sportive intense ou une longue journée au bureau en position assise.

En pétrissant le corps jusqu’à 2400 coups par minute, il diminuerait les courbatures handicapantes et le temps de récupération entre les entraînements en stimulant la circulation sanguine.

Il serait tellement performant que ses vertus dépasseraient celles d’un massage régulier, en plus d’avoir l’avantage d’être compact, portatif, rapide et discret. Autrement dit, l’utilisateur peut s’en servir quand bon lui semble, où qu’il soit, sans réveiller le voisin.

«C’est un peu comme un foam roller [les rouleaux de massage à mousse, NDLR] dopé aux stéroïdes», affirme l’entraîneur Jonathan Gagné sur son blogue. Autrement dit, il aide autant à détendre les muscles, mais stimule davantage les tissus profonds.

Pas pour tout le monde

L’appareil ne s’adresse toutefois pas aux sportifs du dimanche, croit cependant l’entraîneur spécialisé en callisthénie, Mathieu Guevremont.

«Il faut que tu aies une compréhension musculaire de base avant de l’utiliser. Tu dois comprendre les tissus profonds, comment les muscles sont positionnés, sinon ça sert à rien.»

Le kinésiologue ostéopathe Nicolas Prud’homme qui utilise fréquemment le Theragun pour détendre la fibre nerveuse et les raideurs de ses patients, et ainsi avoir un meilleur accès aux muscles, soutient que la manipulation de l’engin nécessite un certain doigté. «Tu ne veux pas appliquer ça n’importe où. Il faut faire attention pour ne pas trop s’approcher des articulations. Tu ne veux pas stimuler un nerf ou un endroit très vascularisé. Il pourrait sinon y avoir des risques de blessures.»

Pour se familiariser avec la bête, il faut à tout le moins lire le mode d’emploi, mais surtout télécharger l’application Therabody qui indique sur quel muscle appliquer l’appareil selon nos besoins spécifiques. Il y est par exemple prescrit de masser l’appareil du point A au point B pendant un laps de temps prédéterminé.

Nicolas Prud’homme conseille à ceux qui sont moins familiers avec l’anatomie musculaire d’y recourir que sur les muscles les plus volumineux, comme les cuisses, les bras et les avant-bras, autant pour l’échauffement que la récupération.

Un prix prohibitif

Le Theragun n’est cependant pas donné. Le modèle de base se vend 399,99$, tandis que le modèle PRO atteint 799$.

«Oui, c’est un très bel outil, mais tu paies pour le nom, pense Mathieu Guevremont. C’est comme le iPhone des masseurs sportifs. Il y a en a d’autres beaucoup moins chers sur le marché. Ils sont juste un peu plus bruyants.»

Le HuffPost Québec a essayé le Theragun Elite. Voici les avantages et inconvénients observés:

Avantages :

  • Il réussit vraiment à détendre les muscles, et donc à réduire l’intensité des courbatures;
  • L’action rapide (on sauve donc du temps);
  • Sa versatilité. Les cinq embouts différents permettent d’atteindre des muscles plus ciblés;
  • La connexion Bluetooth à l’application;
  • L’application intuitive et facile d’utilisation;
  • La garantie d’un an.

Désavantages :

  • Il faut faire appel à un partenaire pour atteindre les muscles du dos, pourtant ceux qui sont souvent les plus endoloris;
  • L’appareil est plus bruyant que le suggère l’entreprise, donc n’est pas super relaxant et peut déranger notre entourage pendant l’utilisation;
  • Le prix.
Quelques exercices d'étirement et de souplesse
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.