Repulpants à lèvres: comment marchent ces solutions gonflées?

Deux principes de base: l’hydratation... et l’irritation.

Les repulpants à lèvres ou gloss volumisants sont partout. Comment marchent ces formules destinées à booster nos sourires? Y a-t-il des effets secondaires à ces formules gonflées en ingrédients et en impacts?

Entretien avec Dre Suzanne Gagnon, dermatologue au Médispa Victoria Park Laval.

Savez-vous que...?

La peau des lèvres a une structure plus fine et plus fragile que le reste du corps. On parle de 16 couches cellulaires pour le visage contre 3 à 5 pour les lèvres. Nos lèvres trahissent les sautes de températures. Un coup de froid et elles bleuissent. Elles ont vite fait de gercer et de s’assécher.

- Leur «peau» (une semi-muqueuse analogue à celles qui tapissent la bouche et le nez) n’est pas faite pour attirer et retenir l’humidité.

- Cette mince «peau» labiale, dépourvue de sébum gras, est hydratée exclusivement par la salive, ce qui la fragilise face au vent, à la sécheresse ambiante et au froid. Si on passe souvent la langue sur les lèvres, ou si on les rentre dans la bouche pour augmenter le contact avec la salive, on aura un assèchement supplémentaire. Chez les plus jeunes, il existe le risque développer en plus un eczéma d’irritation autour de la bouche, selon Dre Suzanne Gagnon.

- Le fait d’être moins riches en pigments de mélanine rend également les lèvres plus vulnérables aux UV.

- Enfin, lorsque notre corps commence à se déshydrater, les lèvres sont les premières à être touchées.

Comment ça marche?

Le principe des repulpants à lèvres est assez simple. Ils fonctionnent sur deux principes: l’hydratation et l’irritation.

«Prenez un pruneau sec, vous le plongez dans l’eau, il reprend de l’expansion. C’est le même principe», entame Dr Gagnon. La muqueuse des lèvres a tendance à se dessécher, particulièrement l’hiver entre le froid et la sécheresse liée au chauffage. Si vous hydratez bien vos lèvres, elles vont se repulper.

«Le deuxième principe est celui de l’irritation. Elle va entraîner une enflure qui va créer le volume. La bouche étant plus irriguée du fait de l’enflure, elle paraîtra ainsi plus gonflée, plus volumineuse donc repulpée.»

Des effets secondaires?

Selon notre professionnel, l’irritation ne devrait pas être quelque chose que l’on recherche.

«Ce que l’on a pu constater, c’est que les jeunes filles qui utilisaient beaucoup de repulpants pouvaient présenter des signes d’assèchement des lèvres», explique Dre Gagnon.

Trop d’irritations entraîneraient dessèchements et assèchements des lèvres. Le serpent qui se mord la queue finalement. Parce qu’une fois desséchée, notre bouche perd à nouveau de son volume. Il faudra miser tout sur l’hydratation.

Parmi les ingrédients irritants, le menthol est le plus couramment utilisé. Mais il n’y a pas que le menthol...

«Il y a de très nombreux ingrédients composant ces formules et c’est impossible pour quiconque de tous les connaître! On retient néanmoins que l’eau est presque toujours le constituant le plus important. L’acide hyaluronique, aussi, est l’un des ingrédients importants pour retenir l’eau dans la peau. C’est aussi le constituant principal pour les injections volumisantes.»

Sinon, pour le reste, ces repulpants affichent une liste longue, très longue, d’ingrédients, qui nécessiterait presque d’être chimiste.

Deux produits au banc d’essai

Lip Injection extreme de Too Faced, 19$

Nous avons testé cette formule transparente au parfum de jujube. Les picotements ne se font pas attendre après l’application. Le principe de l’irritation fonctionne, à n’en pas douter! Notre bouche a rougi, gonflé, et les picotements - tout comme l’effet de chaleur - ne se sont pas dissipés pendant tout le temps de l’enflure, qui a duré un bon 30-40 minutes. Pas très agréable comme sensation, mais l’effet recherché, de gagner en volume, a été atteint. Faut-il souffrir pour avoir une bouche repulpée? Un peu (trop) avec cette formule.

Plumping Lip Gloss de Bite, 33$

Cette formule (qui se veut naturelle) déclinée en huit teintes, de transparente à brun, est infusée d’huile de cannelle. En plus de sa saveur à la fois épicée et sucrée, elle regorge d’antioxydants qui viennent hydrater la bouche. Ici, pas d’effets de picotements ni de chaleur, la formule joue la carte de l’hydratation (qui redonne volume à la bouche) grâce notamment à l’hyaluronate de sodium. Contrairement à notre produit précédent, pas d’effet spectaculaire, mais une bouche brillante, pailletée et bien hydratée, voici le résultat obtenu.

Il sera bon de se rappeler de tout ça alors que la saison froide s’amène.