BIEN-ÊTRE
30/05/2019 16:54 EDT | Actualisé 31/05/2019 08:25 EDT

9 nouveaux restaurants à découvrir à Montréal

Des adresses pour tous les goûts.

 À Montréal, les restos ouvrent et ferment à un rythme si effréné que vous ne savez plus du tout où réserver pour manger. On liste ici le meilleur des derniers mois. De rien!

Magnolia

Magnolia/Facebook
Truite, zucchini, edamames, shiitakes, bouillon asiatique. - 18$

Les Shops Angus accueillent depuis l’automne dernier un petit bijou de restaurant qui s’est fait assez discret, mais qui gagne à être connu. Décor intime et moderne, cuisine fraîcheur misant sur les  légumes qui varient selon les saisons, service ultra sympathique et prix doux. Les entrées varient en 8$ et 14$ et les plats principaux de 15$ à 19$.  La carte des vins est courte, mais bien ficelée. Ça vaut le détour dans l’est!

2600 Rue William-Tremblay #120, Montréal

 

Le Flamant

Mélanie Dusseault/Le Flamant/Facebook

Cette nouvelle adresse branchée d’HoMa est un heureux mélange de fine cuisine créative et d’ambiance décontractée. Le restaurant dominé par les teintes de rose - une référence aux flamants - est accueillant et a un côté industriel et ludique notamment grâce au menu en lettres aimantées multicolores. 

Dans la brigade : David Hibon (Chien fumant, Prince), Pascal Bolduc (Chien fumant, Cabane du PdC) et Laurent Bouchard (Le Fantôme). Au bar, on retrouve Maximilien Jean, autrefois du speakeasy Le Royal.

Le menu varie selon les inspirations des chefs et emprunte des influences de partout dans le monde, du Québec au Japon. On vous promet de belles, parfois audacieuses, surprises culinaires.

4043, rue Ontario Est, Montréal

 

Moccione

Moccione/Facebook

Nouveau petit écrin, 24 places assises incluant le bar, situé dans Villeray, le Moccione peut clairement revendiquer être l’un des meilleurs restaurants italiens en ville, pour ne pas dire LE meilleur. Ici pas de pizzas, mais des pâtes comme chez la Mamma, mais en plus fancy. Ouvert depuis décembre 2018, cette adresse est clairement l’un de nos coups de coeur des derniers mois. De la cuisine, au décor à la fois simple et chaleureux - entre peinture rose et banquettes de cuir - , en passant par l’ambiance ultra sympathique, tout est un «revenez-y!». 

On ne se perd pas dans le menu, efficace, qui propose 5 entrées (entre 8 et 18$), 4 plats de pâtes (entre 21 et 34$), 3 plats de poissons, un de viande - et deux autres entrées qui varient selon l’arrivage des fruits de mer et légumes de saison. Tout est parfaitement exécuté. Au coeur de cette cuisine, ce sont les saveurs authentiques et la fraîcheur des ingrédients qui dominent. Les pâtes sont préparées sur place chaque jour, tout comme les sauces goûteuses et réconfortantes, cuisinées et apprêtées à la perfection. Autant de plats à l’image de ces gnocchis fondants qui nous font l’effet d’une Madeleine de Proust, nous projetant le temps d’une soirée le coeur en Toscane, un verre de Vino Rosso d’importation privée en main. 

Parce que oui, les vins d’importation privée choisis par Maxime Lavallée sont tout aussi remarquables que le reste de cette carte minutieusement montée et signée par le chef Luca Cianciulli - également co-propriétaire des lieux avec Maxime Landry. On y reviendra à n’en pas douter!

380 Rue Villeray, Montréal

 

JfGalipeau.ca pour HuffPost Québec

Le restaurant du nouvel hôtel luxueux Four Seasons au centre-ville de Montréal est sur toutes les lèvres. Le célèbre chef Marcus Samuelsson est débarqué de New York pour composer un menu débordant de fruits de mer et mettant en valeur les producteurs locaux.

Le HuffPost Québec n’a eu, pour l’instant, que la chance de découvrir un aperçu du menu en exclusivité. Tout était divinement présenté et savoureux. Des pétoncles hyper tendres des Îles-de-la-Madeleines, des pattes de crabe gigantesques, et des palourdes fraîches en coquilles.

On y sert tous les jours petit-déjeuner, lunch et souper autant dans la salle à manger que sur la somptueuse (et gigantesque) terrasse lumineuse chauffée tout au long de l’année. Se joint tous les soirs un groupe ou un DJ choisi personnellement par le chef pour assurer l’ambiance musicale. Juste le décor vaut le détour.

1440 Rue de la Montagne, Montréal

 

Maison Saint-Paul

Courtoisie Maison St-Paul

Le restaurant/bar à sabrage n’est pas nouveau, mais il a changé de nom, de menu et de décor. La Champagnerie est récemment devenue Maison Saint-Paul à l’occasion de son 6e anniversaire.

Le concept est sensiblement le même : une longue carte de grandes bouteilles de bulles que les invités peuvent sabrer eux-mêmes, un menu gastronomique et une ambiance festive. Les murs et banquettes ont cependant pris des teintes plus pâles pour remplacer le noir et le doré qui y régnaient.

Côté bouffe, le chef Jacques Coutu propose une cuisine aux inspirations multiples, comme une excellente et tendre pieuvre grillée servie avec burrata, un tartare de boeuf à la coréenne au kim chi explosif, ou encore des pokés et ceviches pour les «Jeudis RAW». Les plats de poissons sont cependant inégaux. On nous a servi, par exemple, un saumon saumuré un peu coriace qui aurait pu tremper plus longtemps dans la saumure ou encore un flétan un peu trop cuit. Pour ne pas se tromper, on commande la spécialité de l’endroit : les fastueux plateaux de fruits de mer.

343 St-Paul Est, Montréal

 

Le Fricot

Fannie Laurence

Cette sympathique cantine acadienne nous transporte dans le bas du fleuve. Cages à homard, filets de pêche et luminaires coquillages dominent le local aux allures rustiques-modernes.

Le chef Alain Gauvin et le restaurateur Simon Dunn, tous deux originaires du Nouveau-Brunswick, nous reçoivent comme si on était un membre de leur famille, avec chaleur et sans prétention. Au menu : une cuisine emblématique de chez eux avec une subtile influence montréalaise. On déguste avec les doigts guédille de homard, pogo de poisson, poulet frit puis on empoigne la cuillère pour goûter au traditionnel «fricot», cette soupe composée de poulet, de sarriette, de pommes de terre, et de boules de pâte.

La belle surprise? La carte des vins élaborée par Karine Leblanc qui comprend majoritairement des importations privées de vignobles canadiens, dont de petits joyaux de la Nouvelle-Écosse.

2661, rue Notre-Dame Ouest à Montréal

 

Osteria da Elda

Le Osteria da Elda plaira aux nostalgiques des bistros de Rome.

Le local modeste laissé vacant par le Elda prend des airs rétro : un bar avec des dossiers rouges, des tables empruntées aux années 50, et des affiches d’époque aux influences italiennes. Ce qui attire le plus notre regard : la grande bibliothèque remplie exclusivement de vins d’importation privée.

Mais ce qui nous comble le plus se trouve dans l’assiette. Le menu signé par les chefs Julieta Morros et Fabrizio Caprioli (Barcola) est court et séparé en deux sections : les plats à partager et les pâtes fraîches. On retrouve une dizaine d’entrées, et trois à quatre propositions de plats de pâtes, de viande ou de poisson. On ne manque évidemment pas de commander la salade Caprese et prosciutto généreusement couverte de burrata. Autre incontournable : les cannolis faits maison réinventés par les chefs. Les nôtres étaient enrobés d’une poudre de pistaches, les rendant encore plus décadents.

Delizioso sur tout la ligne!

5206 Saint-Laurent, Montréal

 

Jacopo

JfGalipeau.ca

Ce petite nouveau de la Place Jacques-Cartier dans le Vieux-Port de Montréal a de quoi séduire bien plus que les touristes.

Le décor rustique moderne est ultra invitant. On y retrouve notamment deux bars en marbre et en bois, quelques tables hautes, des fauteuils confortables en velours à deux pas d’un foyer, un réfrigérateur de vieillissement de charcuteries en pleine salle à manger qui attire l’oeil, et une charmante terrasse intérieure où végétation, brique et lumière naturelle cohabitent.

La satisfaction se poursuit jusque dans la cuisine dirigée par le chef exécutif du BEVO Bar + Pizzéria, Giovanni Vella et le chef Matthew Bell. Pas de pizzas, mais des antipasti gourmands (entre 7$ et 21$ pour de la pieuvre), des pâtes fraîches faites sur place à la fois tendres et al dente (entre 18$ et 25$), des plateaux personnalisables de charcuteries fines (3 choix pour 22$/ 5 choix pour 35$), de la viande rôtie au four de pierre (de 26$ à 39$ pour une épaule d’agneau).

La carte des vins est majoritairement composée de vins d’importation privée biologiques, natures et italiens. Une offre qui se démarque par rapport à celle des autres adresses du même groupe. On y retrouve autant du orange effervescent ultra funky, que des vins plus droits. 

436, Place Jacques-Cartier

 

Fugazzi pizza

Fugazzi/Facebook

C’est la nouvelle adresse branchée de Pointe-Saint-Charles. Fugazzi Pizza vous reçoit dans son décor judicieusement kitsch avec ses pizzas napolitaines cuites au four à bois, ses pâtes et entrées gourmandes.

La star de l’endroit est bien évidemment la pizza avec sa croûte à la fois craquante et moelleuse. L’entrée de pieuvre grillée cuite à la perfection et servie sur une sobrasada ne laisse pas non plus sa place.

Vous avez trop mangé? Allez prendre le digestif au magnifique bar situé juste au-dessus, le Milky Way, connu notamment pour sa superbe voûte vitrée.

1886, rue du Centre, Montréal

À voir aussi :