Markantoine lance une ligne de sous-vêtements pour homme faite ici

Une ligne conçue et fabriquée au Québec et qui s'adresse à tous les hommes!

Le créateur québécois Markantoine se lance dans les sous-vêtements masculins, 100% faits au Québec et qui s’adressent à tous les hommes. La ligne sera dévoilée demain, le 7 octobre.

«Quand je vois le dernier défilé très inclusif de lingerie de Rihanna Savage x Fenty, je me sens interpellé, entame Markantoine. Mais c’est sûr que je n’ai pas les mêmes budgets! La première photo d’un homme très musclé que nous avons difusée n’est pas représentative, attendez de voir tous les autres clichés!»

Le créateur québécois désire viser son père, son grand-père, mais aussi ses amis avec deux modèles, une bobette et un boxer court, déclinés en trois nuances: blanc, noir et un bleu-gris assez froid. Des pièces minimalistes selon lui et qui arborent comme signe distinctif le logo de la griffe, MRKNTN, en blanc sur élastique noir.

Un rêve de longue date

Markantoine en parlait depuis trois ans de lancer sa ligne de sous-vêtements.

«Je n’avais peut-être pas les compétences avant, confie le designer. Les sous-vêtements requièrent de nombreuses étapes, c’est très technique. Il y a de nombreuses coutures pour une si petite pièce.»

Après s’être assis avec la Grappe métropolitaine de la mode | mmode, instance mode basée à Montréal, le créateur a pu obtenir un portrait plus global des manufactures basées au Québec avec lesquelles collaborer - et elles sont nombreuses. C’est en Estrie, à Granby, que se trouve le groupe Ranger avec lequel Markantoine fait affaire.

Côté matières, elles sont éco-responsables. On parle de tencel et lyosell, une fibre en cellulose réalisée à partir de pulpe de bois, dissout dans un solvant naturel et non toxique. Des matières respectueuses de l’environnement, mais également synonymes de confort.

Cette première ligne de sous-vêtements sera suivie prochainement par une ligne de lingerie pour femme, nous a confié le designer.

«La pandémie et le confinement nous ont poussés à repenser les modèles, mais aussi la manière de fabriquer. Demain, le 7 octobre, nous allons dévoiler de nouveaux modèles pour l’automne, très confortables, dont des hoodies ou encore une robe simple composée à partir de fibre de maïs. Le tout fabriqué localement!»

Se renouveler en fabriquant ici, tel est le credo du créateur basé à Montréal.

*Une paire de boxer ou culotte se détaillera à 39$.