DIVERTISSEMENT
15/03/2020 02:01 EDT | Actualisé 15/03/2020 02:06 EDT

Malgré le coronavirus, «En direct de l'univers» livre la marchandise

Rien n'arrête France Beaudoin et son équipe...

Radio-Canada

L’équipe d’En direct de l’universa de nouveau dû faire face à l’adversité, ce samedi 14 mars, et elle a une fois de plus relevé le défi haut la main.

En raison des nombreuses mesures préventives adoptées par le gouvernement du Québec au cours des 48 dernières heures pour freiner la propagation de la COVID-19, la plus récente édition de la populaire émission animée par France Beaudoin a été enregistrée devant un public plus que restreint.

Outre les artistes et techniciens, il n’y avait que les amis et les membres de la famille de l’invité d’honneur de la semaine, José Gaudet, qui étaient présents en studio.

«On s’est adaptés jusqu’à la dernière minute aujourd’hui avec les nouvelles normes. Il y a des gens qui ont été préenregistrés, ou autres solutions qu’on a trouvées. Mais on s’est dit que le but, c’était de vous divertir ce soir. On s’est aussi dit qu’il n’y a pas grand-chose comme la musique pour nous rassembler, même si on est dans des lieux physiques différents», a expliqué France Beaudoin, en parfait contrôle de la situation.

L’émission a débuté alors que la conjointe de José Gaudet, Andrea Babb, a interprété Des croissants de soleil pour sa douce moitié.

Comme à l’habitude, plusieurs artistes ont dès lors défilé pour faire le bonheur de l’invité, dont, évidemment, les complices de toujours de ce dernier, Mario Tessier et Richard Turcotte. Véronique Claveau a ensuite chanté du Jean Leloup, Marie-Ève Janvier du Gloria Gaynor, Mario Pelchat du Charles Aznavour, et Jonathan Painchaud du Guns N’ Roses. Marc Hervieux et Julie Bélanger ont également poussé la note ensemble pour la pièce N’oublie jamais.

 

En direct du Surrey Hotel, à New York, Matt Simons a interprété une version épurée de sa très populaire chanson Catch and Release.

En isolement volontaire depuis son retour de Paris plus tôt cette semaine, Gregory Charles a livré une version enflammée du Lewis Boogie de Jerry Lee Lewis, malgré quelques problèmes de micro.

Puis, l’émission a fait place au couple, offrant coup sur coup à José Gaudet et à Andrea Babb deux chansons très chères à leurs yeux.

D’abord, en studio, Patrice Michaud est venu chanter une version intimiste de l’intemporelle L’amour existe encore de Céline Dion.

Ensuite, depuis Los Angeles, Calum Scott a chanté You Are the Reason pour les deux principaux intéressés, émus aux larmes, qui ont échangé de nombreux regards complices durant la prestation.

En raison des nouvelles mesures adoptées aujourd’hui, Patrick Norman, âgé de 73 ans, a été contraint d’enregistrer son interprétation de la pièce Elle s’en va plus tôt dans la journée.

Malgré toutes ces limitations, la machine toujours bien huilée d’En direct de l’univers est parvenue à faire ce qu’elle sait faire de mieux : surprendre et émouvoir à la fois son invité d’honneur et les téléspectateurs. Et José Gaudet n’a aucunement boudé son plaisir, lui qui a visiblement profité de chaque instant comme si le plan initial avait pu être respecté à la lettre.

Décidément, rien n’arrête France Beaudoin et son équipe!

En direct de l’univers est diffusée le samedi à 19h, sur les ondes d’ICI Télé.

À voir également: