BIEN-ÊTRE
17/05/2019 15:04 EDT

Dans la lumière: rien n'est impossible pour ce jeune homme né avec des malformations

«J'ai toujours été quelqu’un qui aime relever des défis et prouver aux gens que je peux faire n'importe quoi.»

«Je trouve qu’un handicap, parfois, c’est dans la tête», lance Jeffrey Beausoleil. Le jeune homme de 20 ans, né sans main droite ni pied droit, ne laisse pas ses limitations physiques le freiner. Pour lui, tout est possible. C’est dans cet esprit qu’il s’apprête à effectuer une 15e course Spartan, samedi. C’est-à-dire une course à obstacles en montagne, parmi les plus difficiles au monde.

D’ailleurs, la première fois que Jeffrey s’est inscrit à une course Spartan, c’était pour prouver à son enseignante qu’il était capable de le faire. Il avait 15 ou 16 ans, et avait été piqué par la réaction de sa professeure quand il lui avait demandé son avis: elle n’était pas certaine que ce soit une bonne idée pour lui de participer à ce genre d’épreuve.

«Ç’a été l’expérience la plus difficile de ma vie, mais j’ai tellement adoré ça, que je me suis dit: pourquoi on en fait pas une autre? Alors le même été, j’en ai fait trois autres, et c’est là que j’ai vraiment découvert une passion. J’ai toujours été quelqu’un qui aime relever des défis et prouver aux gens que je peux faire n’importe quoi.»  

Courtoisie
Jeffrey, lors d'une de ses nombreuses courses Spartan.

Si Jeffrey a accepté de relever ce défi (il fera six courses Spartan, cet été), c’est aussi pour amasser des fonds pour l’Hôpital Shriners pour enfants. Né sans pied droit ni main droite, il a beaucoup bénéficié des services de ce centre hospitalier pendant toute son enfance.

«En ergothérapie, l’hôpital Shriners m’a appris à écrire, à couper mon steak, à attacher mes boutons, mes souliers... à faire toutes les choses de tous les jours, que les gens normaux font, mais à ma façon. Ils m’ont beaucoup aidé à être autonome, et à avoir une meilleure confiance en moi.»

«Ç’a été très difficile»

Plus jeune, Jeffrey avait de la difficulté à accepter ses différences. Il a d’ailleurs été victime de beaucoup d’intimidation.

«Ç’a été très difficile, se rappelle-t-il. Je me disais: j’ai juste une main, juste un pied, qu’est-ce que je peux faire, qu’est-ce que je ne peux pas faire? Est-ce que je vais réussir dans la vie? Est-ce que je vais avoir une copine? J’ai juste une main, les filles, ça ne les intéresse pas… Est-ce que je vais avoir un emploi?»

Ironiquement, c’est un épisode d’intimidation extrême, violent, qui a été le point tournant dans sa vie.

«C’est lors du plus gros moment d’intimidation que j’ai vécu, dans ma vie, lorsque je me suis fait battre par une gang de gars, que je me suis dit: ok, tu sais quoi, tu es différent, mais on s’en fout. Ce n’est pas grave. Tu es juste différemment capable. Prouve aux gens que tu peux réussir dans la vie.»

Aujourd’hui, Jeffrey donne des conférences sur la persévérance et la motivation dans les écoles secondaires. En 2018, il a été lauréat du prix Ensemble contre l’intimidation remis par le ministère québécois de la Famille.

«Pas d’excuse»

Il souhaite transmettre le message que tout le monde peut réaliser ses rêves. Il veut être un modèle pour des jeunes enfants avec des malformations qui n’ont pas confiance en eux… mais aussi pour tous ceux qui ont rêve, handicap ou non.

«Je veux juste montrer aux gens qu’il n’y a pas d’excuse! Quand tu veux faire quelque chose dans la vie, tu peux le faire!»

Il a d’ailleurs convaincu son grand-père de se remettre en forme, et de l’accompagner dans quatre courses Spartan, l’an dernier!

Jeffrey subit encore de l’intimidation et de la discrimination. Il travaille dans un bureau, mais sa recherche d’emploi a été très difficile.

Lorsque nous le rencontrons pour notre entrevue, il nous raconte s’être fait traiter «d’infirme» la veille, après avoir eu un accident de voiture, et on lui a dit qu’il ne devrait pas conduire.

«Oui, ok, j’ai juste un pied, j’ai juste une main, je le sais, mais... je suis capable de faire le triple des choses qu’une personne ″normale″⁣ est capable de faire.»

«Dans la lumière» est une série du HuffPost Québec qui donne la parole sans filtre à des gens ordinaires qui ont vécu des expériences hors du commun. Au cours d’un entretien intimiste, l’interviewé témoigne d’un parcours, d’un engagement ou d’une tranche de vie qu’il souhaite partager.

À VOIR AUSSI: